Les portes du vieux monde

Forum de role play dans l'univers fantastique de Warhammer JDR 2nde édition de Games workshop (marque déposée). Ce forum n'est ni officiel, ni approuvé par Games Workshop.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Farnoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Manuchioli


(1.4) Nous continuons donc l’enquête, toujours avec la collaboration d’Ernest Van Fredebon. Nous constatons que depuis presque trois ans, la régularité des convois reste à peu près la même, quatre à cinq convois par mois. Le dernier convoi remonte à la semaine dernière. Le nombre de charrettes était croissant. Une douzaine de miles seulement sépare Middenheim et Lindenheim. Une canalisation d’eau vient des mines de Lindenheim (la source se trouve dans la mine), jusqu’à un réservoir souterrain sous Middenheim. Ernest Van Fredebon nous signifie aussi qu’il a entendu parler du retour de la Secte du Sceptre de Jade. Il ya avait le Culte du Sceptre de Jade. Une certain Talonne serait l’investigateur de cette secte qui aurait fait renaitre ce culte. Ceci est détaillé dans un vieil interrogatoire de Trund Hoch. Cet interrogatoire remonte à deux ans. Ce Talonne a fait parler de lui près de Nuln (il ya un an) et près de Krugerheim (il y a deux ans).
Nous décidons de partir interroger directement Fredrik Frieder à son entrepôt. Un milicien nous accompagne. Nous arrivons en fin de journée, la fermeture est proche. La secrétaire fait barrage puis résistance, je décide de forcer le passage et rentre directement dans le bureau de Fredrik Frieder. Je le surprends en train de détruire quelques papiers… Puis Célémir me rejoint à son tour. Pendant que Célémir parle je mets la pression en me déplaçant sans cesse et en observant tout et rien…
L’interrogatoire nous apprend un peu plus de détails sur cette organisation… Fredrik Frieder organisait des convois protégés par de nombreux mercenaires, des transports d’enfants, de femmes, mais aussi de vivres. Voyage de femmes et enfants vers le Manoir. Et voyage de vivre du Manoir à la mine.
Nous lui faisons croire que les répurgateurs sont en train de parler avec le chef de la milice. Sa langue se délie un peu plus…
Le projet de départ est de dresser des enfants, en leur crevant les yeux pour qu’ils trouvent la source dans les mines de Lindenheim. Source qui alimente en eau la cité de Middenheim. A chaque fois qu’il a rencontré Karl Vandendruck, cela se faisait à l’Entrepôt des Plaisirs. Les convois ont stoppés depuis une semaine environs. Tous les enfants n’avaient pas les yeux crevés, car il en a quelques uns qui travaillent chez lui en tant apprentis. Ces enfants n’ont pas de tatouages mais sa secrétaire (aussi un femme du manoir) en a un.
Après plusieurs questions et une pression de plus en plus grande, nous arrivons à lui soutirer trois petites bourses, en compensation du temps perdu…
Nous apprenons aussi en interrogeant la secrétaire, Adelle Lang, une description un peu plut pousser du Vénérable. Vertibert semble être le nom du Vénérable. C’est un homme dangereux de grande taille (2m) et très costaud. Il porte une sorte de masque avec une dizaine de dreadlocks qui sorte de la tête, et porte une combinaison intégrale (petit clin d’œil à Corey Taylor). Le tatouage est un signe d’appartenance aux Vénérable.
Avant de finir Fredrik Frieder nous informe d’une réunion demain soir à l’Entrepôt des Plaisirs. Donc la veille de la Fête des Etoiles. Nous pensons que cela sera la dernière réunion pour clôturer leur plan d’action démoniaque.
Nous prenons donc le chemin de la milice, ayant au préalablement fait partir le garde. Sur le chemin nous faisons les comptes. 3 bourses de 19, 11 et 8 couronnes. Nous partageons en deux et je laisse deux des trois bourses à Célémir. Nous rejoignons donc Ernest Van Fredebon à la milice. Nous faisons notre rapport devant un bon repas. Nous nous apercevons que la secrétaire était bien inscrite dans le livre de compte.
Pour se détendre un peu et surtout pour repérer les lieux nous décidons de partir pour l’Entrepôt des Plaisirs… Je ne peux résister à l’attirance d’une petite heure de jeux coquins avec une courtisane plus que séduisante. Au bout de cinquante minutes, je sors de là plus qu’en forme (après un jet de réussite critique le MJ me confère +10% à tout mes jets jusqu’à la fin du scénario). Pendant ce temps Célémir voit passer le médecin légiste, puis trente minutes après un Chevalier Panthère. Nous entrons ensuite dans cet endroit de débauche de tentation, l’Entrepôt des Plaisirs… Grands plafonds et grands hamacs suspendus dans les airs… C’est un endroit de démesure, où l’on trouve tout type gens et surtout tout type de classes sociales… Mais vu les tarifs cela reste propre et respectable. Célémir apprend tout de même que l’entrepôt est fermé demain pour toute la journée. Pendant que Célémir discute avec le serveur, j’en profite pour m’octroyer les biens faits d’un massage asiatique. J’en ressors satisfait et en pleine forme (test de réussite critique, d’où une déduction qu’un massage de ce style me fera pour l’avenir récupérer plus vite).
Nous décidons ensuite de revenir à la milice pour dormir un peu…

Manuchioli


(1.3) Toujours dans le cachot d’Ingüe. Nous continuons un peu avec quelques simples questions… Nous apprenons qu’Ingüe ne sait pas lire. Mais surtout que les membres féminins de la secte des papillons de nuit ont un tatouage de papillon sur l’épaule. Et que les membres de la secte utilisent des substances « spéciales » pour les adeptes. A certains moments elle n’a plus eu le contrôle total sur son esprit et son corps. Elle nous dit aussi avoir eu des pertes de mémoire. Ingüe est prête à faire tout en son pouvoir si nous parvenons à ne pas la faire condamner.
Ingüe nous explique qu’elle a voulu se venger de Karl, car il abusait d’elle en permanence. Elle nous informe que Karl n’était pas le chef de la secte mais elle pense que c’est le « Vénérable ». Ce « Vénérable » n’est pas humain, très grand homme (plus de 2m) et très fort. Il est toujours masqué, et est très bestial dans les relations sexuelles. Elle ne connaissait pas directement Heidi Hoch. Dans la version officielle, le manoir est un lieu qui recueille les jeunes femmes perdues et les enfants orphelins grâce aux mécénats de certains nobles. Elle cite le nom de Lothaire Malrondys, un noble influant en relations avec les Chevaliers Panthères.
Après avoir essayé de s’enfuir, elle se fait assommer et enfermer dans son cachot pendant que nous discutions avec Ernest Van Fredebon. Il nous donne de plus amples informations. Heidi Hoch était la fille d’un ancien de la milice Trund Hoch, maintenant décédé. Elle connaissait Fritz Orderik (un des sous-chefs de la milice). D’autres noms viennent dans la discussion comme celui d’Hector Pinssemon (Ordre des Chevaliers Panthères) et surtout le médecin légiste Hilda Catherdon qui est une femme plutôt bourrue.
Nous passons un accord avec Ernest Van Fredebon. Il nous fait passer pour des Elfes un peu mystiques qui vont enquêter sur les dire d’Ingüe. Il nous délivre un lettre-mandat, qui nous relie à la milice (lettre avec tampon et signature). Nous mangeons à la cantine avec lui et nous décidons d’aller visiter la maison d’Heidi Hoch.
Nous arrivons tranquillement chez Heidi Hoch. La maison est bien gardée par la garnison. Mais avec la lettre-mandat on nous laisse rentrer sans soucis. Maison classique, divers atours de femme de modeste situation, je trouve tout de même une bourse avec seulement 2 couronnes et 6 pistoles. Parmi les portraits, un attire notre attention, une femme avec un homme, au dos une inscription, « Heidi Hoch et Trund Hoch ». Après avoir passé un peu de temps dans la maison nous décidons de revenir faire notre rapport à Ernest Van Fredebon. Il nous éclaire sur son ex-collègue Trund Hoch. Il avait enquêté sur la secte. Les premières évocations de cette secte datent d’il y a trois ans. Cela serait une secte adorant le Culte du Sceptre de Jade. Cette secte regrouperait des adaptes du Chaos, des fidèles de Slaanesh, Dieu du Chaos. Officiellement Trund Hoch s’est suicidé.
Je suis ensuite Célémir à la commission de préservation des intérêts politiques. Nous apprenons qu’au niveau elfes, il y a du passage. De plus nous finissons par trouver un scribe qui connait le bretonnien. Les 11 feuillets sont en bretonnien et parle d’un objet perdu, il ya quelques années qui faisait des miracles. D’un homme qui prenait aux riches pour donner aux pauvres. L’objet perdu semblait appartenir à Alfred Factor (signature liées à la carte). Le parchemin quand a lui n’est pas en bretonnien, mais comporte la même signature.
Et nous finissons par trouver un cuisinier qui nous la poudre n’est ni une herbe à fumer, ni une épice.

Manuchioli


(1.2) Nous arrivons donc à l’auberge et nous demandons une chambre double. L’aubergiste en demande 1 co et 8 pa, devant notre fatigue nous ne faisons pas les difficile mais le prix reste très élevé pour un diner, une nuit et un petit déjeuné. Celemir ne dépose que son sac et repart examiner les lieux de l’incendie
Concernant Mamie Zinzin, elle est toujours au couvent (vert fluo) où je suis accueilli en véritable héro ! "C'est l'Elfe qui a sauvé la vieille! Qu’il est beau, qu'il est fort!" Néanmoins, l'une des sœurs m’informent du fait qu'il ne me sera pas possible de voir ma protégée dès aujourd'hui parce qu'elle doit absolument se reposer... Elle est encore marquée par la chute, par les gaz toxique qu'elle a ingurgités...et par la mort de son chat chéri qu'elle réclame sans cesse! Je dis avec courtoisie à la sœur que je repasserai demain matin.
Celemir noue un dialogue avec un garde de la milice, mais l’accès au site et l’examen du corps lui sont refusés car les gardes présents ont reçu des consignes strictes. Toutefois Celemir parvient à apprendre le nom du chef de la milice, Ernest Van Fredebon.
A notre retour à l’auberge nous examinons tout les deux les objets que nous avons trouvés dans le bureau. Après études des différents livres et documents Celemir découvre qu’il s’agit des transactions financières entre des personnes et une organisation commerciale, plutôt une société secrète…pour chaque dépense, une date, un libellé simple est indiqué. La date la plus ancienne remonte seulement à trois ans. Chaque page correspond à une page (similaire à un répertoire). Les noms de Karl Vandenbruck et Fredrik Frider figurent dans le listing. Un nom entouré en rouge attire notre attention Heïdi Hoch, 3 rue de la Cannelle, Middenheim.
Une information « Convoi direction manoir – Vertibert – Direction Liddenheim (porte nord) » nous mets la puce à l’oreille, les citadins avaient parlés d’un certain manoir lors de l’arrestation de Ingüe.
Le petit coffre découvert est recouvert d'une fine couche de cuir sur laquelle est représentée une sorte de vieille mappemonde. Le coffre s'ouvre par un petit loquet facile à actionner. A l'intérieur je trouve des sortes de pièces dorées mais qui ne ressemblent pas à la monnaie employée dans l'Empire... Sous ces multiples pièces (une bonne douzaine), je trouve aussi un morceau de parchemin représentant une sorte de carte... Sur les pièces une représentation entre un loup et un sanglier y figure. Les pièces sont plus épaisses que les couronnes d’or. De couleurs dorées, mais de diamètres approximatifs.
En ce qui concerne les herbes, Celemir parvient à conclure qu’il ne s’agit pas d’herbes à fumer ou à priser. Après tout cela nous décidons qu’il était temps de dormir un peu…
Au matin, nous prenons un copieux petit déjeuner ensemble. Après Celemir parti faire ces méditations quotidiennes, tandis que moi je pars directement au couvent voir Mamie Zinzin. Je rencontre une sœur qui fini par me laisser voir Mamie Zinzin, qui est en fait Mme Vandenbruck Sénior. Je m’aperçois qu’elle tient parfois un dialogue compréhensible, et parfois elle est complètement incohérente. Elle a aussi quelques problèmes de mémoires. Elle ne me donne finalement pas d’argent, mais me promets de le faire si je retrouve son chat Frippou. Mais un coup elle se souvient de moi, un coup non, alors à quoi bon ! Par contre plus intéressant j’arrive à lui soutirer plusieurs informations sur les pièces et la carte. En effet cette carte semblerait indiquer l’emplacement du coffre de son défunt mari, le père de Karl Vandenbruck. Il semblerait que cela se situe en Bretonnie, une forêt du nord. Je pense que nous ferons un petit tour dans ce coin là après avoir résolue notre petite enquête…
Nous nous retrouvons et décidons de partir pour les locaux de la milice… Nous demandons une entrevue avec Ernest Van Fredebon, chef de la milice. Il nous dit que le garde est mort une heure avant l’incendie, que c’était le garde du corps de Karl Vandendruck, qui était issu d’une famille aisée. Il nous dit aussi que le corps ne présentait pas de marques de coups sur corps, d’après le médecin légiste. La dame au tatouage semble appartenir au manoir. Ce manoir est le lieu de rencontre pour une espèce de secte. Il nous donne aussi l’adresse exact du manoir… en ce qui concerne les mineurs disparues à Liddenheim, il nous parle d’accidents récents, mais ne sait pas ce sont des rumeurs ou pas, la milice est débordé.
Après avoir insisté lourdement j’arrive à avoir une audience avec Ingüe. Nous nous retrouvons dans le cachot, et la porte se referme derrière nous. C’est une jeune femme de 17 ans, jolie, bien faite, très attirante. Elle se jette aux pieds de Celemir et lui attrape la jambe. Elle supplie qu’on la fasse sortir de là, et nous dit que les gardiens abusent d’elle en permanence. Elle nous confirme qu’elle à fait bruler Karl Vandenbruck et Heïdi Hoch (la personne avec le tatouage de papillon), et qu’ils faisaient partis tout les deux de la secte du manoir, la secte des papillons de nuit.
« Ces fous qui enlèvent des enfants et cette saloperie de Karl qui en profite. Il profite des femmes que le manoir lui donnes et en échange il fermait les yeux sur les agissements du manoir, ils veulent faire une armée avec les enfants démunies. Ils leur crèvent les yeux pour en faire une armée… »
Ingüe nous confie que la Middenhoise Roulante assurait sans doute le transport… de biens, de gens, de marchandises ? Par contre, aux premiers abords le chef de la milice actuel n’en ferait pas partie. Je pense pour ma part que s’il n’en fait pas partie, le médecin légiste lui en fait partie…

4 Farnoth le Jeu 15 Sep 2011 - 22:44

Manuchioli


(1.1)  Le début de ma vie d’aventurier…ayant quitté la grande forêt, je me retrouve maintenant dans Aldorf. Cette cité est immense ! Après avoir élu domicile dans une petite auberge du sud-est de la cité, « Le p’tit chafoin », je décide d’améliorer mon équipement en faisant quelques achats dans une échoppe de facture moyenne, « Le bazar d’éléazar ». De retour à l’auberge, je laisse Grack, mon fidèle coursier elfique aux écuries. Je me commande un bon repas et laisse trainer mes oreilles dans tous les coins… Plusieurs rumeurs mes me donne des renseignements sur les activités supposés du chaos…

- On note une nette recrudescence d'attaques de bandits aux abords de la Drakwald Forest...
- Un vieux mage ermite de Middenheim aurait été enlevé par des hommes en noir...
- Plusieurs meurtres sont restés non-élucidés ces temps-ci, la milice est débordée...
- Une troupe de mineurs expérimentés partis à Lidenheim ne serait jamais revenus... Pourquoi ???

Ces rumeurs me font mal dormir, et je décide de partir à Middenheim pour avoir des renseignements plus concrets et surtout voir de mes propres yeux ce qui se passe dans cette cité et ses alentours…

Après avoir fait une route sans problèmes et sans rencontres imprévues, j’entre dans Middenheim par la porte sud, je remonte l’avenue est me retrouve en pleine fête des étoiles, « La Descente Aux Flambeaux »… C’est dans cette foule que je me fais accoster par un elfe en habits usés vert-gris, se prénommant Celemir. Après avoir aperçue sont arc elfique je découvre que nous venons de la même forêt et que nous sommes tout les deux gardiens tribal. Nous décidons de faire un bout de chemin ensemble. Il me raconte toute ces investigations au sujet de ce rumeurs et me convie à un repas avec une des associés de la ….., Fredrick Frider (un personnage aimant le « bien manger » et le « bon alcool » mais très courageux). Nous nous faisons conseiller une bonne auberge « La Claridad » (vert).

Nous commençons à manger et à discuter, tout en buvant un peu de vin, quand une odeur de bruler commence à venir à narines…. Nous décidons de sortir avec Celemir, et nous découvrons une maison entrain de bruler à un bloc de là (noir). Celemir commence à organiser une chaine pou pouvoir contenir cet incendie. Quant à moi, après avoir aperçue une personne criant à l’aide à l’étage, je décide d’escalader  la façade sud de la maison, pour rentrée par une fenêtre du premier étage.  J’atterrie dans un bureau mais je ne m’attarde pas et décide de trouver cette personne. Je découvre une Mamie avec son chat, je l’embarque sous bras et la fait descendre par la fenêtre dans l’urgence. Ma maladresse fait tomber la Manie mais j’arrive tout de même à la conservé en vie, je descend lui prodigué les premiers soins et m’assure que sa vie n’est plus en danger pour pouvoir remonter dans le bureau avec Celemir pour faire de plus amples investigations avant que l’incendie ne brule tout.

Le feu contenue, grâce à l’organisation et au commandement de Celemir, la garde fini par arriver et maîtriser la situation Après un discours salvateur de Celemir, nous sauvons une jeune fille, Ingüe, du lynchage, pour enfin la remettre à la garde. Après quelques investigations sur les lieux du drame, nous découvrons que cette bâtisse appartenait à Karl Vandenbruck, un officier de haut rang (chef de milice). Soin corps est retrouvé dans les cendres. Celui de son garde du corps aussi, mais lui n’a pas brulé et son crane enfoncé laisse croire à une mort non accidentelle. Nous découvrons aussi une partie d’un corps féminin avec la présence d’un tatouage dessus. Le tatouage semble représenter une aille de papillon.

Je décide de retrouver la Mamie, pour m’acquérir de sa santé…elle avait été transportée dans le couvent non loin de là. Nous décidons de retourner passer la nuit à l’auberge pour découvrir en profondeur ce que nous avons trouvé dans le bureau, par ma part un petit coffre (10*6) et surtout passer une bonne nuit de sommeil.[/justify]

5 Re: Farnoth Aujourd'hui à 9:06

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum