Les portes du vieux monde

Forum de role play dans l'univers fantastique de Warhammer JDR 2nde édition de Games workshop (marque déposée). Ce forum n'est ni officiel, ni approuvé par Games Workshop.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Alentar

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Scénario spécial Altdorf le Ven 1 Fév 2013 - 21:22

Damien

avatar
scénar sur table avec Vykos et Winimalcav masterisé par Jon

résumé à venir

Damien

avatar
résumé à venir

Damien

avatar
scénar sur table avec winimalcav masterisé par Vykos

résumé à venir



Dernière édition par Damien le Ven 1 Fév 2013 - 21:20, édité 1 fois

4 Fuite en avant acte VII le Ven 1 Fév 2013 - 21:16

Damien

avatar
résumé à venir

5 Fuite en avant acte VI le Ven 1 Fév 2013 - 21:15

Damien

avatar
résumé à venir

6 Fuite en avant acte V le Ven 1 Fév 2013 - 21:15

Damien

avatar
résumé à venir

7 Fuite en avant acte IV le Ven 1 Fév 2013 - 21:13

Damien

avatar
résumé à venir

8 Fuite en avant acte III le Ven 1 Fév 2013 - 21:13

Damien

avatar
résumé à venir

9 Fuite en avant acte II le Ven 1 Fév 2013 - 21:12

Damien

avatar
résumé à venir

10 Fuite en avant acte I le Ven 1 Fév 2013 - 21:12

Damien

avatar
résumé à venir

11 Une simple histoire de vol acte V le Ven 1 Fév 2013 - 21:11

Damien

avatar
résumé à venir

12 Une simple histoire de vol acte IV le Ven 1 Fév 2013 - 21:11

Damien

avatar
résumé à venir

13 Une simple histoire de vol acte III le Ven 1 Fév 2013 - 21:10

Damien

avatar
résumé à venir

Damien

avatar
J'esquivai le carreau puis je me dirigeai en courant vers la maison ou se trouvait mon adversaire. Comme celle-ci n'était pas très haute je décidai de tenter un saut afin de grimper en haut de celle-ci je ratai de peu mon saut mais je réussis malgré tout à m'y accroché. Je tentai ensuite de l'attraper afin de le faire basculer par dessus moi. Mon adversaire esquiva puis il rengaina son arbalète et sorti une cimeterre.

Je tentai encore une fois de me hisser mais malheureusement ma poisse légendaire me poursuivait encore. L'assassin me donna un coup de son arme que je parvins à esquiver sans grande difficulté. Enfin j'avais un peu de chance.

Je décidai ensuite de lâcher prise afin de passer par la porte d'entrée et de grimper à l'escalier tout en dégainant mes 2 nouvelles épées courtes arabes. Arrivé en haut je l'attaquai mais malheureusement je ratai mon coup.

Je tentai ensuite une attaque comme moi seul savais les faire 1 saut par dessus lui tout en lui décochant un coup avec mes armes. Je réussis à lui entailler le coup avec mon arme en main droite (5points de dégâts). Mon attaque suivante lui trancha la carotide (7 de dégâts avec épée en main droite et 10 de dégâts avec épée en main gauche). Ma dernière attaque acheva de lui trancher la tête (11 de dégâts).

Je fouillai ensuite le corps de mon adversaire j'y récupérai une calotte de cuir, un plastron d'armure feuilleté, 2 dague, un cimeterre, une paire de botte en cuir, une arbalète de poing, 8 carreaux qui vont avec, un paire de jambière en cuir et une chevalière avec une rose dessus, ainsi que 9 dinards.

Je descendis ensuite dans la rue et vis un mur de flamme. Je décidai alors de faire le tour par l'autre côté pour voir ce qu'il se passai. Arrivé de l'autre côté des maison je vis Salrakaï courir vers l'échoppe de Yasser ainsi qu'un certain nombre de gardes arrivés. Je pris la même décision que Salrakaï et décidai de me planquer moi aussi dans l'échoppe. Que sont devenu Santhaëra, Grand-bec et Gurlizek ?

Ils arrivèrent peu de temps après moi. Santhaëra et Grand-bec avaient étés salement amoché.

Dans l'échoppe nous allâmes tous nous planquer dans la pièce dissimulée sous la trappe accompagnés de Yasser.

Notre hôte examina les blessures de mes compagnons puis écouta notre histoire.

L'homme qui avait attaqué Gurlizek et qui semblait être fait de sable avais du être un envoyé du culte d'Ormazd. Je montrai ensuite la chevalière de mon attaquant mais celle-ci ne semblait pas signifiée grand chose à Yasser.

Yasser nous informa ensuite que les laisser-passer était enfin arrivé nous pourrons finalement quitter la ville le lendemain au lever du jour après une bonne nuit de repos.

Gurlizek voulu bouffer le cadavre que Salrakaï avait ramené avec lui. Moi je demandai plutôt à notre si il ne pouvait pas faire une exception à sa religion et nous fournir un peu d'alcool pour nous remettre de nos émotions ce que mes compagnons approuvèrent grandement.

Yasser accepta et nous dit qu'il enverrait quelqu'un sur les lieu ou avait eu lieu les combats puis il disparu par la trappe. Santhaëra nous montra les dagues qui avaient tué son adversaire. Nous avions un allié inconnu, qui était-il ? Personne ne le savait car personne ne reconnu les dagues.

Elle nous montra également un coffret de facture arabe contenant une poudre magique. À quoi pouvait-elle bien servir ?

Je montrai ensuite la chevalière aux autre membre de l'équipe mais personne ne put me dire qui que se soit dessus à part que Salrakaï avait récupéré la même sur son adversaire.

Yasser revint avec 5L d'alcool et de cervoise. Puis il nous montra la pièce ou nous allions dormir. Celle-ci se constituait de coussins et de draps. Grand-bec{/b], {b]Heinrich et Santhaëra allèrent se coucher très rapidement. Puis Gurlizek, Salrakaï et moi-même les suivîmes assez rapidement.

La nuit fut très courte car Yasser vint nous réveiller. Nous devions partir le plus rapidement possible car un des imams le plus important de la ville venait d'être assassiné et ceux qui avaient participé à la bataille de la veille étaient fortement suspecté. Il semblait que nos assaillant étaient responsable de cet assassinat.

Yasser nous fournit des déguisements de femmes et nous indiqua qu'un autre de ses fils nous accompagnerait jusqu'à la sorti de la ville. J'espérai que ce n'était pas son crétin de fils Shafiq. Heureusement ce n'était pas lui mais un certain Nacim Riham.

Et j'avais surtout hâte de voir mes 2 compagnons nains avoir l'air con déguisés en femme .......

Damien

avatar
Suite à mes déboire de discrétion sur le bateau je décidai de m'entrainer un peu à la dissimulation pendant le trajet jusqu'à Kaman Sala.

A l'arrivée en ville nous vîmes une immense flotte de guerre amarrée au port ainsi que diverse navires elfiques et humains.

Grand-bec nous informa que nous devions nous rendre à la taverne "Iln Ahimbra". Nous débarquâmes dans le funduks (En Arabie c'est le quartier réservé aux étrangers qui n'ont pas le droit d'en sortir sans autorisations). La nous vîmes de nombreux elfes ainsi que des humains non arabe.

Gurlizek s'adressa à un des groupe de marins qui finirent par appeler un gamin un certain Azim. Pendant ce temps j'essayai de toujours garder notre cher Grand-bec à l'oeil.

Afin d'amadouer Azim pour qu'il nous guide jusqu'à a la taverne tant recherchée Gurlizek sorti 1Co et tenta de faire un tour de magie avec qu'il foira magistralement. Azim accepta quand même de nous conduire à l'Iln Ahimbra.

Avant de partir nous fîmes un échange afin d'obtenir de la monnaie local (taux de conversion : 1Co = 3dinard, 1 dinard = 10 dirham, 1 dirham = 10 rial) j'échangeai donc 10Co (passant à 18Co 5Pa 4Sc) obtenant ainsi 29 dinards 9 dirham 10rial.

Puis nous suivîmes Azim dans un dédale de rue. 3 ou 4 carrefour plus loin nous arrivâmes à une grande maison près du mur. Gurlizek paya à contre-coeur notre guide. Nous constatâmes que nous avions perdu notre elfette pendant le trajet. Puis Gurlizek entra dans la bâtisse. Suspectant une entourloupe je préférai rester à l'extérieur de la maison et me mis donc dos au mur avec la porte d'entrée à ma gauche et Grand-bec près de moi.

Gurlizek ressorti rapidement afin de nous dire que nous avions trouvé la bonne taverne. Nous entrâmes tous dans la taverne et nous parlâmes avec Shafiq le tenancier. Nous décidâmes de lui montrer nos bracelets. Lorsqu'il les vit il nous désigna une trappe.

Nous lui fîmes comprendre qu'ils nous manquaient une personne et que nous voulions l'attendre avant de commencer. Il nous proposa un thé afin de patienter. Nous acceptâmes et nous en profitâmes pour faire quelques emplettes car l'Iln Ahimbra n'était pas une taverne mais plutôt un genre de souk. Après un peu de marchandage je fini par acheter une épée courte arabe (dégât : BF) contre la totalité de l'argent local que j'avais plus 4Co (passant à 14Co 5Pa 4Sc) et je revendis une de mes épées courte classique contre 17 dinards.

Les achats terminés je vis enfin arriver notre elfette. Nous fîmes signe à Shafiq pour lui dire que nous étions enfin au complet, celui-ci parti à l'étage sans dire un mot.

Pendant ce temps je décidai de faire une rapide inspection de la pièce située sous la trappe mais rien de spécial à signaler.

Quelques instant plus tard shafiq revint accompagné d'un autre homme un certain Yasser Riham qui n'était autre que son père.

Yasser tendis la main à Santhaëra pour regarder d’un peu plus près la chevalière glissée à son doigt, ainsi que le fameux bracelet que nous potions tous.

Il se retourna ensuite afin de donner quelques claque à son fils.

Yasser s'excusa de la part de son fils, prétextant qu’il n’était qu’un idiot. Essayant de comprendre un peu ce qu’il se passait, Santhaëra lui demanda quelles étaient les raisons d’un tel emportement. Celui-ci nous fini signe de le suivre par la trappe.

Je passai en dernier et refermai la trappe derrière moi.

Yasser nous annonça que nous n’étions pas les seuls à rechercher le fameux objet. En effet, plusieurs personnes étaient venues ce matin même avec des bracelets identiques aux nôtres. Se faisant passer pour nous, son crétin de fils les avait aidé.

Avec l’aide des précieux renseignements de Grand-Bec, nous lui avions révélé que nous étions là pour récupérer une carte dont nous avions besoin pour aller dans un endroit précis du désert.

Après une courte réflexion, Yasser nous annonça qu’il fallait qu’on se dépêche afin de rattraper notre retard d'une journée vis-à-vis de nos ennemis. Nous devrions donc partir le plus tôt possible, le lendemain matin, avec un autre de ses fils.

A partir de là, nous devrions atteindre la capitale arabe du sultanat : Zandri (et accessoirement capitale de l’Arabie également). Une fois arrivés à destination, nous allions devoir cambrioler le palais d’un éminent savant et alchimiste arabe, du nom de Mustafa Il'Lofti.

Yasser nous indiqua également qu’il allait nous loger et nous nourrir jusqu’au lendemain matin. Il allait aussi nous fournir des montures pour le voyage, ainsi que des laissez-passer afin de sortir sans soucis des Funduks.

L’affaire ayant était entendue, nous étions donc remontés pour vaquer à nos diverses occupations jusqu’au départ. Je décidai de faire encore l'achat d'une 2ème épée courte arabe (dégâts : BF) en échange de 2 des 4 pierres précieuse que j'avais obtenues précédemment. Je revendis également ma 2ème épée courte classique contre 17 dinards (passant donc à 34 dinards).

N’ayant visiblement plus rien à faire d’autres qu’attendre que les préparatifs pour le voyage soient effectués, Salrakaï se renseigna alors sur la direction du Grand Marché et du Colisée. Malheureusement pour lui, ceux-ci se situaient en dehors des funduks, donc en territoire hostile pour l’instant. Les laissez-passer n’ayant pas encore été fait, nous nous devions d’être le plus discret possible.

Pour ma part je décidai ensuite de quitter l'échoppe afin de trouver un armurier digne de ce nom afin d'y trouver une dague rétractable se fixant au poignet. Je fini par en trouver 1 qui accepta de me la fabriquer contre la somme modique de 34 dinards et 4Co. Par contre il m'expliqua que celle-ci ne serai prête que dans 2 mois car le mécanisme étant complexe il fallait un certain temps pour faire les réglage et ainsi éviter à l'utilisateur de se retrouver avec le poignet sectionné. Je fini par accepter à contre-coeur en lui demandant de me la faire livrer par messager en direction de Zandri puis je lui versai la somme convenue (passant à 10Co 5Pa 4Sc). Je lui indiquai également que je ferais suivre par messager tout changement de direction et/ou destination.

En sortant de l'armurerie je vis un mec habillé en noir typé arabe sur le toit de la maison en face. Soudain j'entendis le bruit caractéristique d'un carreau tiré par une arbalète...

Damien

avatar
Je me retrouvai donc dans la chaloupe avec Gurlizek, grand-bec ainsi qu'un marin. Une fois bien éloigné du lieu de naufrage Gurlizek tenta d'intimider Grand-bec afin d'en savoir plus sur notre mission et notre commanditaire. Celui-ci face à la détermination d'un nain finit par cracher le morceau et nous dévoila le nom complet de Claire une certaine Claire Animicci. Mais il ne voulut rien nous dévoiler de plus.

Gurlizek ce calma puis grâce à son sens de l'orientation nous partîmes en direction du sud-est ou la nous finîmes par retrouver Salrakaï et Santhaëra ainsi que 4 marins et Heinrich en très mauvais état.

Gurlizek et Salrakaï discutèrent en Khazalid. Je compris que dalle mais à la tête qu'ils faisaient tout les 2 ça n'avait pas l'air très bon.

Nous récupérâmes tout le monde sur la chaloupe sauf Salrakaï et Heinrich car si j'avais bien tout suivi Gurlizek avait refusé d'aider l'autre nain à faire monter son biographe agonisant.

Santhaëra décida alors d'échanger sa place avec Heinrich. Une fois l'humain installé à bord Salrakaï me demanda de surveiller Heinrich ce que je finis par accepter à contre-coeur. Je supposai qu'il m'avait demandé cela car il ne devait pas avoir confiance en Gurlizek. Qu'avaient-ils bien pu se dire en khazalid tout à l'heure?

Santhaëra décida alors de nous dire qu'Armand était entrain de nourrir les poisson et qu'avant de passer de vie à trépas celui-ci lui avait confié son anneau afin de poursuivre notre mission.

En voyant cela Gurlizek tenta à nouveau de faire parler Grand-bec. Il n'y a pas à dire quand ils ont quelque chose en tête les nains ils ne lâchent pas le morceau. L'halfelin regarda alors Santhaëra qui lui fit signe de répondre.

Grand-bec : " J'ai été envoyé en Arabie afin d'y trouver un objet décrit dans ces 2 parchemins" qu'il tendit à Santhaëra et Gurlizek étant les 2 seuls du groupe à savoir lire. "Nous devons nous rendre dans le palais d'un savant mort afin d'y voler une carte qui doit nous conduire au lieu ou se trouve ce fameux objet".

Enfin nous en savions plus sur notre mission et tout ceci éveilla la curiosité de Gurlizek.

Après cette discussion Santhaëra proposa de faire une voile de fortune et fut aider par Gurlizek qui voulait en savoir plus sur elle.

Une fois le travail terminé nous continuâmes à faire route vers le sud-est en direction de la côte. Tout en avançant Grand-bec continua de nous raconter son histoire : "je travail bien pour claire mais celle-ci travail pour 1 autre commanditaire dont je ne connais pas le nom. Elle a également 8 fille."
"Serons-nous quand même payer ? " demanda Gurlizek.

Soudain je remarquai un bon navire au loin que se rapprochait de nous a vive allure. Je fis signe à mes compagnons et Santhaëra y reconnu un navire de conception elfique.

Gurlizek reconnu également le navire et demanda à parler à un elfe en particulier à qui il manquait une oreille un certain Karakel.

Nous montâmes ensuite sur le navire et les elfes commencèrent à soigner Heinrich.

Le capitaine, un certain Moirhuk, discuta alors avec Santhaëra. Gurlizek voulut se mêler de la conversation et demanda à ce que nous allâmes tous dans la cabine du capitaine afin d'y parler en toute discrétion.

C'est alors que le capitaine partit en direction de sa cabine et son second, un nain, nous expliqua que Moirhuk avait perdu le commandement du navire mais qu'il serait toujours l'homme qui dirige l'équipage mais pour le compte d'un humain de bonne famille d'une trentaine d'année.

Nous tentâmes d'écouter ce qui se disait derrière la porte entre l'humain et Moirhuk sans succès. Soudain Gurlizek força la porte mais ressorti presque aussi vite qu'il était entré.

L'homme ne voulait pas nous parler mais il acceptait de nous conduire la ou nous voulions. Nous discutâmes de ce que nous allions faire mais les avis étaient partagés entre ceux qui voulaient continuer vers l'Arabie (Grand-bec, moi) et ceux qui voulaient retourner dans l'empire afin de mieux se préparer pour retourner en Arabie ensuite.

Gurlizek décida de retenter de rencontrer notre mystérieux sauveur. Je le suivi le plus discrètement possible. Le nain réussit quand même à rencontrer notre homme et je tentais d'écouter ce qu'ils se disaient de l'autre côté de la porte. Malheureusement je me fit griller et je pus entendre seulement le nom de l'humain : Heinz, et ressemblait étrangement à l'assassin qui m'avait interpelé à Marienburg. Serait-ce la même personne?

La discussion terminée je fini par le reconnaitre lorsque Gurlizek sortit. Oui c'était bien l'assassin de Marienburg il va falloir que je le retrouve plus tard afin qu'il m'enseigne un peu plus son métier.

Gurlizek nous expliqua que d'après l'humain, les autres n'étant pas au courant de son nom ce que je décidais tout comme Gurlizek de garder secret, il semblerait que des disciples de Tzeench seraient également à la poursuite de l'objet en question et que nous devions nous rendre le plus vite possible en Arabie. Puis Gurlizek nous raconta un peu plus son histoire (cf ses résumés sur les scénar "le réveil" et "le trésor du phoenix") car l'objet que nous devions retrouver ressemblait étrangement à un objet qu'il avait déjà rencontré au cours de ses précédentes aventures.

Nous votâmes unanimement afin de poursuivre notre route directement en direction de l'Arabie.

A suivre .......

Damien

avatar
Après plusieurs tentative de lancé de grappin je remarquai deux grosses forme poilues en train de nager vers notre navire. Je vis également que la partie avant du navire avait été arraché et donnait accès aux niveaux -1 et -2 du bateau.

Je décidai donc de nager vers ce trou tout en gardant à l'oeil la forme poilue la plus proche de ce trou.

Tout en grimpant je tentai de frapper le rat-ogre également entrain d'escalader le navire je lui infligeai 6 points de dégâts avec mon épée en main gauche. Je finis par atteindre le niveau -2 et je continuai à attaquer mon adversaire qui me tournait toujours le dos (9 points de dégâts avec mon épée en main droite). Celui-ci ne me contre-attaqua pas en retour.

Je lui fis une 3ème attaque plus brutale et mes 2 épées touchèrent au but mais malheureusement mon adversaire encaissa les coup. Soudain il se retourna et tenta une attaque que j'esquivai comme un dieu puis il me retourna le dos afin d'attaquer les marins présents. Une 4ème (14 dégâts encaissés) et 5ème (7 dégâts) attaque finirent par le tuer.

Une fois le combat terminé je décidai de regarder par le trou afin de repérer si d'autre créature s'approchaient. Je vis les navires skavens se rapprochaient, ainsi qu'une brume de plus en plus proche et 2 petites embarcations s'approchaient par l'arrière.

Je décidais ensuite de remonter sur le pont principal du navire. Arrivé en haut, je vis une 20aine de grappins et je décidais donc de foncer vers eux afin de les couper avant que des skavens n'envahissent le pont.

Cependant le temps que j'arrivai au pont plusieurs skavens avaient réussi à monter. J'attaquai donc le plus proche après plusieurs attaques je finis par en venir à bout puis je m'attaquai au grappins les plus proches : j'en coupai 3.

Soudain je sentis un énorme choc et vis une immense armature en fer enfonçant notre navire. Je me retrouvai proche de Gurlizek et nous décidâmes de faire une protection rapproché sur Grand-bec.

Je tuai 1 skavens et chargeai un 2ème qui se tua en tentant d'esquiver mon attaque.

Le navire métallique continuait d'enfoncer notre bateau. J'attaquai encore 1 skavens qui fut terminer par les marins. Notre navire grouillait maintenant de skavens, rats-ogres et guerriers du chaos. Je vis qu'ils avaient tous une main rouge de peinte sur le corps. Que pouvait bien signifier ce symbole ?

Le vaisseau adversaire finis par traverser notre navire qui se retrouva couper en 2 et tel le titanic commença à sombrer. Je décidai de me la faire à la méthode du capitaine pirate Jack Sparrow et m'agrippai à un cordage qui trainait. En me balançant avec je me retrouvai près des escaliers. Je criai ensuite à Armand de prendre Grand-bec avec lui et de courir vers les chaloupes afin de s'échapper et de protéger le bijou. J'attaquai l'1 des skavens se trouvant entre moi et Grand-bec et au bout de plusieurs coup d'épées je finis par le tuer.

J'entendis Gurlizek me crier de me mettre en protection rapprochée sur grand-bec. Il avait la même idée que moi : foutre le camp avec les chaloupes.

Grand-bec, Armand et moi nous retrouvâmes encerclés. Grand-bec réussit quand même à passer et blessant un skavens que je terminai. Armand nous cria ensuite de ne pas nous occuper de lui qu'il allait protéger nos arrières. Je décidai donc de continuer à courir derrière Grand-bec vers les canots de sauvetage.

Gurlizek et moi coupâmes les cordages qui nous retenaient et nous nous éloignâmes de notre navire en perdition....

Bilan de l'attaque nous avions réussis à protéger le bijou ainsi que son porteur mais malheureusement il ne restait que lui(Grand-bec) ainsi que Gurlizek, un marin et moi-même en perdition sur une chaloupe, j'avais tué un rat-ogre et 6 skavens plus ceux qui étaient tombés à la mer lorsque j'ai coupé leurs grappins. J'avais vu un symbole représentant une main rouge : je devais essayer de me renseigner ce qu'il pouvait signifier. Santhaëra et Salrakaï étaient-ils mort ? Bachir, Armand étaient-ils eux aussi passer de vie à trépas ?



Dernière édition par Damien le Ven 16 Sep 2011 - 1:20, édité 2 fois

Damien

avatar
Le bateau était composé d'un pont supérieur ainsi que de 3 cales : le 1er contenait juste une 10aine de canons ainsi que des barils de poudre, le 2ème avait en plus de la marchandise et le 3ème beaucoup de tonneaux d'eaux ainsi que 3 ou 4 tonneaux d'alcool ce qui me semblais très peu compte tenu la descente des 2 nains.

La visite du bateau terminée nous sommes remontés sur le pont. Le ciel était complétement dégagé et nous pouvions apercevoir les étoile ainsi que les 2 lunes. Nous retrouvâmes Gurlizek, qui était remonté jouer au pot de glu avec l'halfling, accompagné d'Armand et de Grand-bec entrain de fumer une pipe ensemble.

Contre toute attente ce ne fut pas les 2 nains qui eurent le mal de mer mais notre amie Santhaëra. La nuit étant calme je décidai d'aller me coucher et de dormir à la belle étoile.

Au réveil le lendemain, nous vîmes les marins faire leurs travail. Ayant déjà vu des vampire je tentai de voir si Armand en était un ce qui ne fut pas le cas. Soudain j'aperçus sur Santhaëra des oreilles pointues ce qui confirma donc ma 1ère impression sur elle : c'était bien une elfe. Je décidai donc de garder ça pour moi car les 2 nains, si ils le découvraient, risqueraient fort de la balancer par dessus bord.

Pendant le repas Gurlizek et Salrakaï racontèrent leurs aventures passées dans les "mines de Mundrin".

La 1ère semaine se déroula donc s'en encombre. A part le mal de mer de Santhaëra qui semblait ne pas vouloir passer. Les nains auront de quoi pouvoir la charrier eux qui sont d'un peuple ayant pas forcément les pied marin ne sont pas malade tandis que l'elfe oui.

1 semaine et 3 ou 4 jours après notre départ, par une nuit étoilé et sans vent, je me réveillai sans aucune raison et entendis Armand, Grand-bec, Bachir et Santhaëra discuter juste à côté de moi. Je fis semblant d'être encore endormi afin de découvrir ce qu'il se tramait.

Soudain une cloche retentit. En moins de temps qu'il le faut pour le dire tout le monde se retrouva armé sur le pont. Le capitaine repartit se mettre à la barre du navire. Je vis la Hache de Gurlizek se mettre à briller et lui demanda pourquoi. Celui-ci me répondit juste : "t'as 30s pour fermer ta gueule." Et je n'en saurais pas pas plus. Je supposai qu'elle se mettait à briller pour signaler des ennemis proches mais ce fut tout.

Armand revint rapidement et nous lui demandâmes si il savait à qui ou à quoi nous avions affaires. Il nous répondit qu'il n'en savait pas plus que nous. Gurlizek me demanda de sortir mes armes ce que je fit sans me faire prier une 2ème fois. Puis je décidai de monter au mat le plus proche, encore une de mes idées folle venait de germer dans mon esprit : et si du haut de ce mat je sautai dans le tas afin de surprendre nos adversaire en plein combat?

A ce moment là, les 2 nains finirent par découvrir que Santhaëra était une elfe. C'était sans doute pas plus mal pour elle qu'ils le découvraient en début de combat car ça augmenta leurs excitations.

Les Marins commencèrent à lancer des salves de flèches enflammées. Puis les canons se mirent également en marche. L'un d'eux toucha un bateau adverse et avec la lumière des flemmes nous vîmes environ 23 bateaux avec une quantité énormes d'yeux rouge qui nous fixaient dessus. J'aperçus des petites créatures velues et je le criai à mes compagnons.

Une 2ème salve de flèches et de boulet de canon explosèrent 3 ou 4 embarcations mais nous vîmes une 10aines d'autre se joindre au combat. Soudain le mat, ou je me trouvait, explosa. En tentant de sauter, pour éviter ce qui arriva par la suite, je me pris les pied dans un cordage et je me retrouvais entrainer dans l'eau avec ce qu'il restait du haut du mat.

Et oui ma légendaire malchance au combat reprenait le dessus une fois de plus. Plusieurs fois je tentais de me dégager le pied sans succès et je me trouvais entrainer toujours plus vers le fond. Ce qui devait arriver arriva et je commençai à paniquer. J'avalai un peu d'eau (perte de 2 pv). Finalement je réussis quand même à défaire le cordage de mon pied et à remonter à la surface. Me calmant un peu j'attrapai on grappin et tentai de lancer sur le bateau. La 1ère tentative fut un échec............

19 En route pour l'Arabie : Acte I : la rencontre le Mar 19 Juil 2011 - 23:57

Damien

avatar
Avant de partir de Nuln je fit quelques achats :
- 4 dagues de jet pour 1Co 13Pa 2Sc l'unité soit un cout total de 6Co 12Pa 8Sc
- 1 filet pour 3Co 3Pa
- 1 grappin pour 1Co 2Pa
- De la nourriture ration de 15j pour 2Pa
- Des habits noirs (chemise, bottes et pantalon) pour 3Co 7Pa 5Sc
- 1 cape noire avec capuche pour 9Co
cout total de 23Po 7Pa 1Sc passant donc à 13Co 19Pa 4Sc

Ensuite je pris la diligence en direction de Marienbourg qui me couta 11Pa (passant à 13Co 8Pa 4Sc). Le voyage dura environ 15j.

Arrivé à destination je demandai au cocher : "Excusez moi mon cher connaissez-vous l'auberge du "héros de l'amer" à tout hasard ?"
Il me répondit : "non je suis désolé."
- "dans ce cas pourriez vous m'indiquer un lieu ou je pourrez me renseigner?"
- "mais bien sur, suivez la rivière et vous arriverez sur les dock là bas vous trouverez des marins qui pourront vous le dire."
- "merci beaucoup" lui répondis-je en prenant congé. Il me tendit la main pensant qu'il voulait me faire une poignée de main je lui tendis la mienne en retour mais en voyant son visage s'assombrir je décidai de lui donner 1Pa (passant à 13Co 7Pa 4Sc) en guise de pourboire pour les renseignements puis je m'éloignai en direction des docks.

Sur les dock je vis de nombreux marins ainsi que des filles de joie lorsque soudain je me rendis compte que quelqu'un m'observait dans unes des ruelles il ressemblait à un assassin. Je décidai d'aller voir.

"Bien le bonjour monsieur, excusez moi de vous déranger mais pourriez vous m'indiquer l'auberge du "héros de l'amer" svp?" lui demandai-je
"Elle se trouve un peu plus loin à environ 300 ou 400m tu ne peux pas la louper car une fois dedans tu verras un nain mouillé"
"Merci, mais à tout hasard pourriez vous me décrire ce nain"
"C'est simple c'est un tueur de troll avec une crête orange tu ne peux pas le rater."
Puis je pris congé de lui en le remerciant lorsqu'il m'interpela :"Mais au fait qui est votre maitre?"
"C'est un certain Jorumdur "le fouinard" qui vit près de Nuln" lui répondis-je.
"Ainsi tu es l'un de ses nouveau disciple. Un conseil l'ami tu devrais te trouver un autre." puis il partit

Je fut trop interloqué pour lui demander pourquoi mais ça remarque m'intrigua.

Je me dirigeai ensuite vers l'endroit qu'il m'avait indiqué. En entrant dans la taverne j'aperçus le fameux nain à crête orange mouillé et je me rendis compte que le connaissais : c'était mon ancien compagnon d'aventure Salrakaï.

Je fus alors interpelé par le tavernier, je lui demandai ce qu'il pouvait me servir comme boisson qui pourrait me rappeler ma lointaine Nippon natal. Il me proposa un liqueur un peu spécial qui me couta la modique somme de 2Pa (passant à 13Co 5Pa 4Sc). J'en profitai pour lui demander a qui il fallait que je m'adresse pour la mission. Il me répondit que je n'était pas le seul et me désigna Salrakaï accompagné de Heinrich Heineken ainsi qu'une jeune femme, sans doute une mage vu son bâton,qui discutait avec un autre nain avec une crête rouge et il me demanda d'attendre et que quelqu'un viendrait nous chercher.

Après cette discussion avec le tavernier je me dirigeai vers Salrakaï :"Salut l'ami à ce que je constate tu a encore été prendre un bain !!!!!!"
"Laisse moi tranquille Alentar ce n'est pas le moment" me répondit-il d'un air très énervé.
"Pas de soucis, tu me racontera ça plus tard dans ce cas. Tu es la Pour la mission ?"

Il n'eut pas le temps de me répondre lorsque le nain à crête rouge l'appela. Salrakaï se dirigea vers lui et je lui suivi. Je fis un signe de tête en guise de salut au nouveau nain et un début de conversation s'engagea. J'informai ce drôle de nain que je venais de Nippon. Puis j'appris par Salrakaï le nom de ce nain un certain Gurlizek.

Un homme assez âgé entra dans la taverne et après une rapide discussion avec le tavernier se dirigea vers nous. Malgré les apparences cet homme avais un un langage noble. Il nous dit que c'était lui qui avait déposé l'annonce et nous demanda de le suivre.
Nous le suivîmes tous les 4 (Gurlizek, Salrakaï, la mage et moi) et nous sortîmes par une petite porte à l'arrière de la taverne. Nous débouchâmes sur une ruelle sombre et nous nous dirigeâmes à l'opposé des quais.

Gurlizek semblait énervé.

"il a vraiment pas l'air commode ce nain j'ai plutôt intérêt à pas trop le charrier comme j'ai l'habitude de faire" me dis-je.

Nous arrivâmes dans une maison et nous montâmes au 2ème étage. Dans la pièce se trouvait une table avec de la nourriture dessus ainsi qu'une femme assise à cette table, un homme de type arabe à l'entée et un autre homme au fond près de la fenêtre.

L'homme du fond nous servit à boire suite à la remarque de Gurlizek comme quoi il avait soif. "c'est vraiment des grosse poche ces nains" me dis-je intérieurement.

Puis il nous parla de la mission : nous devions protégé un bijou de famille et que notre destination serait l'Arabie. La femme nous dit s'appeler Claire mais j'eus un gros doute sur le fait que ce soit son vrai prénom. Elle nous informa que notre mission serait rémunéré 100Co.

Gurlizek voulut voir l'objet. Et notre guide appela alors un certain Grand-bec. Un Halfling arriva alors avec un étui dans lequel se trouvais le bijou en question.

Nous devions partir dans la nuit, ça ne nous laissait pas beaucoup de temps pour nous préparer. Gurlizek, comme tout nain qui se respecte, demanda à la femme de nous verser un acompte de 15Co (passant à 28Co 5Pa 4Sc) afin de nous motiver. Ce qu'elle accepta, elle nous indiqua que nous devions signer un contrat et porter un bracelet pendant toute la durée de la mission.

3 personne devaient également nous accompagner : Jean Benbévoult (l'humain qui nous a guidé jusqu'a la maison), Grand-bec (l'halfling chargé de porter le bijou), Armand (l'homme qui nous a servi boire mais qui était également son fils). L'arabe qui se trouvait avec nous dans la pièce se prénommait Bachir et était le capitaine du navire (l'Abdallah) qui devait nous conduire à bon port. De plus tout nos frais seraient payés.

Nous acceptâmes finalement la mission malgré une certaine réticence concernant les bracelets que nous devions porter. J'appris finalement le nom de la mage : Santhaëra Cellebrinfalle. "ça ressemble à un nom d'elfe mais est-ce que les 2 nains s'en sont rendu compte ou pas" me dis-je. Comme la femme refusait de nous donner son vrai nom Gurlizek dit s'appeler Magnar.

On nous mis les bracelet et nous suivîmes Bachir, qui nous informa que devant son équipage nous devions l'appeler Capitaine, en direction du quartier golden lotus là ou était amarré l'Abdallah. Avant de prendre congé Gurlizek informa notre hôtesse que si jamais il y avait le moindre problème de leur part il tuerai son fils.

L'équipage du navire était composé d'une 20aine d'hommes basanés comme le capitaine Bachir.......

20 passage de carrière : Assassin le Mar 19 Juil 2011 - 2:02

Damien

avatar
De retour à Altdorf je décidai de partir pour Halgerbach afin de voir si je ne pouvais pas retrouver Tachkent qui semblait en savoir long sur moi. Peut-être pourra-t-il m'aider et me dire à qui je doit m'adresser pour devenir assassin?

je fis le trajet en diligence.

Une fois arrivé dans la ville je me dirigeai à l’auberge du « dragon de feu » lieu ou je l'avais rencontré la 1ère fois. j'essayai de voir si je l'apercevais, puis je demandai au tavernier si il le connaissais et si oui ou je pouvais le trouver.

Etrangement, cette auberge perdue au coeur de l'Empire me rappela un peu ma lointaine enfance nippone... Dragons légendaires, catanas et autres armes peu répandues dans l'Empire en ornent les murs... Le tenancier, un certain Bern Makeya, a de longs cheveux noirs et un teint plutôt bronzé comparé aux clients présents dans l'établissement...

A l'évocation du nom de Tachkent, il dit en effet connaître ce fameux rôdeur pourtant peu connu du grand public :
Bern Makeya : "Certe je sais comment et où le trouver. Mais avant toute chose, puis-je savoir comment et pourquoi le connais-tu? Que lui veux-tu? Es-tu là pour le faire travailler ou pour travailler à ses côtés?"
je lui répondit : "Avant de vous répondre je souhaiterai consommer quelque chose, qu'avait vous donc d'original à proposer mon brave s'il vous plait? Je l'ai déjà rencontré ici même il y a de ça quelques mois et il semble connaitre des choses sur moi. Je souhaite le retrouvé afin d'apprendre ce qu'il sait et que peut-être pourrait-il m'indiquer à qui je dois m'adresser pour devenir assassin."
Bern Makeya: "Niveau conso, j'ai bien cette liqueur à vous proposer mais voyant votre teint je pense que celle-ci ne vous surprendra guère! Peut être vous rappellera t'elle de bons souvenirs! Si vous voulez le rencontrer, je vous conseille d'attendre quelques jours, il passe normalement toujours par ici en fin de semaine... Par contre un petit conseil: ne vous étendez pas trop à son sujet! Plus vous serez discret plus il vous apprendra..."
"je vous remercie. Je vais donc prendre 1 verre de votre liqueur ainsi qu'1 chambre pour quelques jours. Pourriez-vous également m'indiquer les coins à "visiter" en attendant la venu de notre ami commun?"
Bern Makeya : "Oh ba ya pas grand chose hormis ma magnifique auberge! Yaurait bien éventuellement l'armurerie de mon frère qui pourrait vous intéressez. C'est la rue adjacente à celle-ci! Il se nomme Berd Makeya. Dites que vous venez ma part!"
"merci mon brave. Concernant la chambre je doit vous payer d'avance ou à la fin de mon séjour? Je vais également vous prendre quelque chose à manger"
Bern Makeya : "Disons que tu me payeras chaque soir. Je te fais la nuit plus le couvert pour 1Co et 5 Pa... Sachant qu'on propose un plat différent chaque soir..."

Pendant mon repas je tentai d'écouter discrètement les conversations des autres clients. Mais je ne discernai rien d'intéressant.

Tachkent arriva 2 jour plus tard (cout total pour les 2 nuit et les repas : 2Co 10Pa) (passant à 37Co 6Pa 5Sc). Il s'assit à une table et se reconnaissant mutuellement je décidai d'aller le rejoindre.

Le tavernier s'approcha et nous offrit a boire. Je pris la même liqueur que j'avais déjà pris.

Je lui expliqua que depuis notre dernière rencontre j'avais tenté d'aller voir Squadrus mais que celui-ci avais disparu sans laisser de trace.

Il m'apprit que ma tête avais était mise a prix semble-t-il par la guilde de Jekyl qui m'en voudrait je pense suite au fiasco de l'attentat manquer sur le grand Mara'Jam.

Il m'expliqua également que depuis cette histoire il me suivait et que vu mes agissement il avait décidé de m'aider plutôt que de me vendre et de toucher la récompense.

Je lui demanda par la suite si il savait a qui je pouvais m'adresser pour devenir un assassin. Il me parla alors d'un certain Jorumdur "le fouinard" et que je pouvais le trouver à Nuln en disant que je venais de sa part.

Jorumdnur est un assassin isolé et avait une dette envers Tachkent. Je décidai donc d'aller le voir.

Celui-ci se trouvait dans le quartier sud de Nuln. Il accepta de me former. Ma formation dura un mois au cour duquel j'appris la fabrication de poison, le déplacement silencieux, ainsi qu'a être un combattant virevoltant.

A la fin de mon entrainement il m'informa que je serai réellement un assassin que lorsque j'aurai réussi mon 1er assassinat. Il m'informa également que si jamais nous devions nous contacter nous passerions par Tachkent.

Il me parla alors d'une mission qu'il avait entendu parler par une guilde de voleur : "Recherchons jeunes aventuriers avide d'aventure et de richesse pour une mission d'escorte en terre lointaine. Si vous êtes intéressez rendez-vous à Marienbourg à la taverne "Les héros de l'Amer" le 1er Erntezeit. renseignez-vous auprès du tavernier, il saura vous guider".

Avant de le quitter il m'informa que je ne devais pas dévoiler que j'étais devenu un assassin et donc je décidais que pour tout le monde je continuerai à être un apprenti en art martiaux.

Je décidai donc de me rendre à Marienbourg.

La suite dans le scénar En route pour l'Arabie......

Damien

avatar
Je sautai du dos du troll en direction de la gamine et je dégainai mes 2 épées.

Le combat commença alors :
le troll se dirigeait vers mes compagnons, tandis que je sautai de l'ilot vers la 1ère pierre et je ratai mon coup et me retrouvai dans l'eau.

Je courus vers le troll tandis que Salrakaï lui coupa une patte et Zorckal l'enflamma mais que pouvait bien foutre Grank lui qui voulait se le faire tout seul au départ?

Je rengainai une de mes épées et sortis ma fiole que je lançai en direction du troll mais encore une fois je ratai mon lancé.

Je redégainai ma 2ème épée et je chargeai le troll.

Zorckal avait presque réussi à le décapiter. Sur la 2ème attaque Zorckal fini de lui trancher complétement la tête.

Après le combat, je retournai vers la gamine et encore une fois je me loupai dans mon saut et me retrouvai cette fois-ci complétement trempé et pas de bol je perdis tout ma bouffe à cause de l'eau.

Je discutai avec la gamine. Elle m'apprit qu'elle vivait dans le marais depuis très longtemps et qu'il y avait d'autres trolls ici.

J'entendis un bruit et dis à la gamine de ne pas avoir peur du petit truc qui venait de faire plouf : Salrakaï venait encore de jouer au sous marin involontaire.

Celui-ci tenta de me frapper mais rata son coup.

Je demandai à la petit fille si elle avais déjà aperçut d'autres gents comme nous dans les marais. Elle me répondit que oui mais qu'ils avaient tous été tué par d'autres monstres. Peut-être des trolls?

Elle nous parla ensuite du Glublug. Qu'est-ce donc? Elle ne sut pas nous le décrire mais promis de nous le montrer qu'à une condition : celle de ne pas lui faire de mal et de le défendre contre des hommes-rats (des Skavens).

Nous acceptâmes le marché si le glublug ne tentait pas non plus de nous faire du mal.

Nous retournâmes à la chaumière et Grank décida de partir.

La petite fille nous conduisit ensuite au point d'embuscade ou les Skavens devaient attaquer le Glublug.

Nous fouillâmes le lieu et trouvâmes un symbole ressemblant au symbole grec pi.

A la tombée de la nuit j'allai me cacher dans les buissons au nord et nous vîmes les crabes se regrouper et former une sorte de golem de crabe faisant 2 fois la taille d'un troll : Le fameux Glublug.

La fillette se dirigea vers lui et monta sur ses épaules.

5 skavens apparurent. Le Glublug se dirigea vers eux et l'un 2 lui lança 2 tête d'humain qu'ils avaient dans un sac.

La fillette commença à s'agiter. Et le combat commença. Je me fit 3 skavens très facilement tandis que mes compagnons se faisaient les 2 autres.

D'autre skavens ainsi qu'un rat-ogre arrivèrent. Et un nouveau combat commença. Je me fit un des skavens et fonçai ensuite sur le rat-ogre. Que Salrakaï réussit à finir. Je me fit enfin le dernier skavens.

Nous retournâmes ensuite vers le troll afin de récupérer sa tête. En chemin pour retourné à Schönfeld nous trouvâmes 18 carcasses de crabes que nous partageâmes : 6 chacuns ce qui m'en fit 12.

Alexander Monlar refusa de nous payer car nous n'avions pas accomplis la mission complétement mais il accepta de nous dédommager de 10 Co ce qui donna 3Co 6Pa 8Sc chacun.

J'allai voir ensuite le capitaine Spenlihauer qui me donna donc 6Co en échange de mes 12 carcasses : gain total de 15CO 6Pa 8Sc (passant à 39Co 19Pa 7Sc)

Je dépensai ensuite 2Sc pour le repas et la nuit à l'auberge. Je reparti le lendemain pour Altdorf (cout du trajet 3pa) (passant donc à 39Co 16Pa 5Sc)

La suite des aventures dans le passage de carrière

Damien

avatar
pendant mon exploration des alentours je vis Salrakaï tenter de faire un saut du haut du toit de la chaumière qu'il rata magistralement.

A l'opposé de la rivière j'aperçus une personne qui nous observait. Je repérai également des traces de pas.

Une fois notre plongeur improvisé et Zorckal furent de retour parmi nous, nous suivîmes les traces de pas aperçus précédemment.

Je vis sur ma droite à environ 3 ou 4 m un petit marais. J'aperçus également une ombre qui se dirigeait vers le petit ilot centrale : une jeune fille humaine âgée de 13 ou 14 ans.

Je décidai de la rejoindre en sautant sur les rochers et les souches. Soudain arrivé sur le 3ème celui-ci se mit à bouger c'était un troll d'eau. Je me retrouvai accroché à son dos.

Damien

avatar
Après avoir pris congé de notre hôte nous partîmes retrouver Zorckal à l'auberge. Le repas du soir + la chambre + le petit déjeuner me couta 5Sc (passant à 24Co 12Pa 11Sc). J'eus du mal à me réveiller le lendemain et Salrakaï me colla une baffe pour m'aider à emmerger.

Nous repartîmes ensuite chez Alexander Molnar. Devant la maison un jeune homme nous attendait : Roland Stroebel. C'était notre guide qui devait nous conduire dans les marais.

Nous le suivîmes. En chemin nous croisâmes encore des crabes et je m'en fit 6.

Arrivé dans les marais nous vîmes des talus et nous décidâmes de nous approcher. Grank me demanda d'allumer un de ses morceaux de charbon a l'aide de mon briquet.

Soudain le sol se mit à bouger. Je chargea la tige et pendant ce temps Grank qui se trouvait dans la gueule de la plante carnivore se mit à bruler. Nous finîmes quand même par couper cette fichu tige et à libérer notre nain "flammable".

En avançant la végétation devenait de plus en plus dense et humide. Nous nous trouvions sur une sorte de digue qui, par moment, s'enfonçait dans l'eau qui était un peu froide il fallait quand même le dire.

Un peu plus loin j'aperçus une zone un peu plus éclairer. Nous nous dirigeâmes donc vers celle-ci et nous vîmes alors une chaumière à moitié inondée.

Salrakaï et Zorckal partirent en expédition vers la chaumière tandis que Grank et moi-même allâmes explorer un peu les alentours.

24 Le Glublug : acte II le Lun 18 Juil 2011 - 22:58

Damien

avatar
Nous arrivâmes finalement au phare ou nous fîmes la connaissance d'Hermann Jurg capitaine de la 5ème compagnie d'épéistes. Ils nous conseilla de ne pas monter en haut du phare sinon les soldats avaient ordre de tirer à vue.

Nous nous dirigeâmes ensuite vers le feu de camps. Les soldat nous offrirent à boire (bière) et à manger (lard et mouton).

Un après ce repas je me sentis fatiguer et je partis donc dormir. Je me réveilla le lendemain vers 9-10h.

Je vis Zorckal partir et je le suivis. Je m'aperçus alors qu'il se dirigeait vers un groupe d'elfes. En chemin je vis un canon "feu d'enfer". Pendant que les 2 nains essayèrent d'énerver les elfes je pris un petit déjeuner.

Nous suivîmes ensuite la route en direction de Birkewiese pour trouver les fermiers.

En chemin je vis 6 formes velus à environ 500-600m sur la droite. Salrakaï passa devant suivi de Grank puis moi et enfin Zorckal.

J'en tuai 1 puis je me fis celui qui était sur Zorckal. Après le combat qui se termina par une course-poursuite, je fouillai les 2 Skavens que j'avais abattu : je récupéra 2 épées. Et Je leurs coupai la queue.

Arrivé à Birkewiese nous parlâmes à un fermier qui nous conseilla d'aller voir un certain Alexander Molnar à Schönfeld. Nous cherchâmes ensuite la caserne. Nous la trouvâmes à côté de la mairie c'était juste une écurie avec 2 gardes et 2 chevaux.

Nous repartîmes en direction de Schönfeld. Là-bas nous retournâmes voir le capitaine qui me remit 4Co en échange des 8 carcasses (passant à 24Co 13Pa 4Sc).

Pis nous partîmes voir le fameux Alexander Molnar. Une femme nous ouvrit la porte et nous rentrâmes. Elle nous offrit une bière en attendant l'arrivé de notre hôte.

Lorsqu'il arriva il nous parla d'une créature qui rodait dans les marais aux alentours ils nous offrit une récompense de 100Co si nous arrivions à la tuer. Il nous demanda de repasser le lendemain afin d'avoir un guide.

25 Le glublug : Acte I : la rencontre le Lun 18 Juil 2011 - 22:26

Damien

avatar
Avant de partir je fit quelques emplettes : achat de 2 épée courte pour 6Co 7Pa ainsi que 10 cataplasmes 60Sc et de la nourriture pour 1 semaine 9Pa 9Sc cout total : 7Co 1Pa 9Sc (passant à 22Co 3Pa 4 Sc).

Je fit le trajet de Altdorf à Schönfeld via Middelheim en diligence ce qui me couta la somme de 1Co 10 Pa (passant à 20Co 13Pa 4Sc).

J'arrivai à Schönfelfd vers 16-17h. Je vis beaucoup de soldats blessés ainsi que de nombreux gardes.

C'est alors que je tombai sur mes 2 anciens Alcoolytes Salrakaï et Zorckal. Ils m'expliquèrent la mission : exterminer du crabe. Je devais aller voir le capitaine Jan Spenlihauer ainsi que le Bourgmestre.

Mais d'abord nous nous dirigeâmes vers la taverne "les amis qui se lèvent vite". La bas je fis la rencontre d'un autre nain avec le même brushing que Salrakaï un certain Grank.

Après une rapide présentation j'expliquai à mes amis les raisons de mon départ et eux me racontèrent la fin de l'exploration de la mine. Dans tout ça je réussis à me faire 1 claquage du cerveau.

Grank nous raconta avoir vu une sorte de tour qui éclaire se faisant régulièrement attaquer par des Skavens.

Après cet intermède nous nous dirigeâmes tous les 4 vers la demeure du Bourgmestre. Quelqu'un nous ouvrit et nous rentrâmes en suivant Salrakaï. Nous patientâmes environ 5min puis Celui-ci arriva : Frédéric Frémont.

Il nous expliqua la mission ainsi que la paye : 10 par crabe tué. Puis il nous tendit 1 papier et 1 crayon. Ne sachant pas écrire je fis juste une croix en guise de signature.

Ensuite nous partîmes en direction de la caserne afin d'y rencontrer le capitaine Spenlihauer.

Après notre visite de la caserne nous partîmes battre la campagne. Nous décidâmes en 1er d'aller voir les bergers des alentours afin de savoir si ils pouvaient nous prêter une charrette. J'aperçus au loin une tour carrée avec de la végétation dessus à une demi journée de marche vers le nord.

Les 2 nains partirent devant tandis que Zorckal et moi discutâmes avec les bergers. Malheureusement ceux-ci n'avaient pas de charrette à nous prêter. Nous partîmes ensuite tout les 2 vers le nord-est.

Nous tombâmes alors sur 1 groupe de crabes. J'en tua d'abord 3 puis encore 3 autres. Je fonçai ensuite aider Zorckal qui semblait en difficulté avec les siens. Je tuai celui qui me semblai être le plus dangereux puis j'exterminai celui qui était sur Zorckal.

Je tentai ensuite de soigner mon compagnon puis je ramassai mes 8 carcasses.

Nous partîmes ensuite essayer de retrouver les 2 nains.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum