Les portes du vieux monde

Forum de role play dans l'univers fantastique de Warhammer JDR 2nde édition de Games workshop (marque déposée). Ce forum n'est ni officiel, ni approuvé par Games Workshop.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Salva

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26 "Les rois de la reine" (Part1) le Jeu 13 Aoû 2009 - 23:20

Nipoudam


Je vais chercher mes 40 Co que la tenante, Anna, de l'auberge "Buverie du troll" me devait pour la mission du coffret sur le Phénix.


Nous avons rendez-vous à Krugenheim, à l'auberge d'Augustus "Duffy Duck". J'arrive en dernière, je rejoins ainsi mes compagnons habituels: Gris, Nordebert, Asbière, Karlek, et Luther Reise. Nous en profitons pour prendre des nouvelles de chacun: Asbière est papa, qui l'u crut scratch ; Nordebert est devenu faux monnayeur Suspect ; Gris a eu 16 ans et 3 poils au … Arrow , Karlek est devenu maitre d'armes spécialisé en marteau Twisted Evil ; et Luther Reise a continué ses missions sur Talabaheim, il est désormais champion de justice :bball: .

Augustus nous annonce qu'il aurait besoin de nos services pour représenter la ville de Krugenheim lors du tournoi de gladiateurs antique à Teufelheim près de l'empire des nains. A cette époque, les nains fêtent ce qu'ils appellent " La fête de la première gorgée" pour fêter l'arrivée de la nouvelle bière et le premier jour de l'été. Toute raison est bonne pour faire la fête chez les nains bots… Mad Augustus ayant eu un franc succès avec la foire Saint Michel, il aimerait continuer à faire parler de sa ville promise.

Il faudra former des équipes de 7 gladiateurs. Il nous présente Chanao, notre dernier acolyte. C'est un chasseur de prime qui vient des terres lointaines.
Augustus nous propose de nous entrainer quelques jours avant de partir vers Teufelheim. Il existe 7 types de gladiateurs, nous devrons en choisir deux chacun. Karlek connait plutôt bien le milieu des gladiateurs, il sera notre entraîneur:

- L'hoplomaque
- Le mirmillon
- Le provocator
- Le rétiaire
- Le secutor
- Le scissor
- Le thrace

Ils ont chacun leurs propres forces et faiblesses, à nous de choisir lequel nous correspond le mieux. Pour ma part, je pencherais plutôt pour le rétiaire et le thrace: agiles et rapides, ils se rapprochent plus de ma personnalité et ma technique de combat.

Je m'entraine alors à manier les armes du rétiaire: trident, dague et filet. Je ne suis pas habitué à utiliser le trident, sa ressemble un peu à une lance, je vais de voir me concentrer sur ça pour le moment. Le rétiaire ne se bat que contre le mirmillon ou le secutor.
C'est parti pour un combat contre Asbière qui a choisit le mirmillon. Je suis beaucoup plus agile que lui mais j'ai beaucoup moins de protection que lui. Cependant, j'arrive à le paralyser avec mon filet.
Tout le monde s'entraine de son côté sous l'œil bienveillant de Karlek qui n'hésite pas à nous donner des conseils.

Pendant le tournoi, nous pouvons être amenés à faire du 2 contre 2 voir plus. Un entrainement à plusieurs s'impose: Gris et moi contre Luther et Chanao autrement dit rétiaire et thrace contre sécutor et provocator.
Le combat est très vivant, nous changeons souvent d'adversaire. Gris et moi menons la partie. C'est alors que je frappe Chanao d'un grand coup de trident… scratch oups, je crois que j'y suis allé un peu fort. Oh merde le nain n'est pas content Evil or Very Mad , je me fais engeuler comme du poisson pourri. En effet, le but de ces tournois n'est pas de tuer mais d'immobiliser son adversaire ou de l'assommer…

Après quelques jours de plus pour nous entrainer, nous rejoingnons Teufelheim par bateau, le long de la River Stir. A quai, des dizaines bateau, autant de marchandises que d'hommes. A partir de maintenant, Chanao prend le groupe en charge. Nous devons rejoindre Ernest De Fontenoy pour nous inscrire au tournoi, mais avant tout on décide de faire une halte dans les rues de la ville pour trouver de quoi manger et dormir pour les quelques jours à venir. geek

Nous décidons d'aller vers un des quartiers les plus mixtes pour ne pas avoir d'ennuis. En effet, nous sommes un groupe assez hétéroclites (nain, elfe, halfing, humain...)
Les auberges sont presque toutes déjà réservées, et elles portent toutes un nom de bière… comme par hasard! drunken Nous décidons d'essayer l'auberge "Le fruit défendu". Un bon repas nous y attend: fricassé de purée de carottes accompagné de son canard, hum, miam miam, très raffinée, moi ça me plait… cheers Et tant qu'à faire, soyons fou goutons la bière naine. Bon sang, tout le monde ne tient pas le choc, Luther Reise est complètement ivre, je le croyais pourtant plus robuste le gaillard, petite nature va! No Cette auberge fera donc l'affaire pour ces quelques jours, nous l'a réservons entièrement pour nous sept. Rien que ça! Chambre avec vue sur les arènes de Teufelheim, pas mal hein.
sunny sunny sunny



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:56, édité 1 fois

27 Pendant ce temps... le Dim 2 Aoû 2009 - 20:07

Nipoudam


Après avoir résolu l'affaire Alfred Factor, je retourne au royaume des elfes afin de revoir mes proches et surtout pour venir en soutien en cas d'attaque de vouivres !!! Shocked

C'est bientôt la fin du printemps et nos dieux, Kurnous et Isha, vont bientôt se réveiller après plusieurs mois d'hibernation à l'intérieur du chêne des âges. En attendant leur réveil, je leur pose plusieurs offrandes au pied du chêne, pour qu'à leurs réveils, ceux ci soit honorés en bonne et due forme!!! king queen

Avec la venue du réveil de nos dieux, notre chef de communauté, Aracano, pense que nous ne devrions pas être attaqués tout de suite. En effet, grâce au réveil de nos dieux, chaque communauté devient plus forte, nous sommes moins affaiblis, car nous pouvons compter sur le soutien de Kurnous et Isha.

J'attends avec impatience la cérémonie de réveil des dieux.

En attendant:
Lors de ma dernière aventure, je me suis rendu compte que j'étais une très piètre combattante au corps à corps. Je demande donc à mon cousin Ingwë, de m'entrainer au combat. Ce n'est vraiment pas mon domaine fétiche, mais mes efforts m'ont fait gagner en force et en technique de combat.
Afin de mettre toutes les chances de mon côté lors des combats au corps à corps, je décide d'investir dans mon équipement en achetant une épée. Je me procure une très belle épée confectionnée par le forgeron de notre communauté, la marque de notre communauté y est gravée: un très bel écureuil et des signes tribaux le long de la lame! Very Happy

Après m'être entrainé au combat pendant un certain temps, je décide tout de même de m'entrainer aussi au tir. Effectivement, j'ai déjà un certain niveau mais ça ne coute rien de s'améliorer… Razz

Mon amie Ermitage m'avait appris les grandes lignes pour monter à cheval, étant au calme et très sereine dans mon royaume, je décide de prendre quelques jours pour finaliser mon apprentissage avec un ami de mes parents, Aulendur. Je ne voudrais pas me vanter mais c'est assez simple finalement de monter à cheval. Une seule difficulté encore, tirer en plein galop, mais ça viendra, je dois persévérer!!! Twisted Evil

Le grand jour arrive à grand pas, une certaine euphorie reigne dans la communauté. Nous sommes tous ravis du retour de nos dieux sur nos terres. Dès l'aube du jour J, toutes les communautés sont rassemblées autour de la clairière royale pour les acclamer. Quand le soleil eut atteint l'entrée du chêne, celui ci s'ouvrit en deux et nos dieux apparurent comme des anges. Nos dieux sont d'une beauté incroyable. SILENCE. Plusieurs sentiments m'envahissent: soulagement, bonheur, admiration... C'est indescriptible !!! WAOUH cheers Vive Kurnous et Isha !!!

La cérémonie est suivi par une réunion de conseil que seuls les responsables de chaques communautés peuvent assister. C'est le moment de faire un point sur ce qui s'est passé ces derniers mois...

Quelques jours après la cérémonie, je repars à l'aventure dans l'empire, mais avant, je décide de faire quelques emplettes pour améliorer mon allure. Je complète ainsi mon armure de cuir qui est dorénavant intégrale. J'achète également de nouvelles bottes et une nouvelle cape de camouflage.


Je suis maintenant parée pour de nouvelles aventures…
bounce bounce bounce



Dernière édition par Nipoudam le Dim 2 Aoû 2009 - 20:59, édité 5 fois

Nipoudam



Bladimire décide d'aller rejoindre Augustus pour l'avertir des nouvelles concernant Alfred Factor. Teedlit et Aelthodrian quant à eux retournent au royaume des elfes.

D'après Teedlit, Akpolat envoyait des pigeons messagers, à qui? On ne le saura peut être jamais… "Je savais bien que ce gamin n'était pas net" On essaie alors de questionner Ermitage sur son compagnon mais celle-ci continue à le défendre. Le fait qu'Ermitage était toujours perché en sa compagnie n'est pas un hasard tout de même, mais maintenant que le gamin est mort, ceci restera un mystère! Arrow

Après les au revoir, nous parlons stratégie pour pouvoir attirer le maire et ses gardes dans la grotte. La matinée passe, et nous ne sommes pas d'accord sur le procédé. Vers midi, nous trouvons enfin un terrain d'entente. bounce

Nous amenons un des sangliers du chaos près du chemin, et nous simulerons le fait de l'avoir trouvé ici en plein milieu de la forêt. Pour la suite, on avisera finalement. C'est alors que Madrak aperçoit deux personnes à travers les feuillages. À l'abri Exclamation Vite en haut d'un arbre. Ce sont deux gardes qui viennent pour la relève. A l'attaque Exclamation Je tire sur l'un d'entre eux qui dans un premier temps me repère et me tire dessus (mais rien de grave). Je décide alors de sauter d'arbre en arbre, ce qui le fait tourner en bourrique puisqu'il me perd de vue rapidement. Avantage pour moi puisque le fait d'être invisible à ses yeux me permet de l'achever directement. Bye bye. Madrak s'est chargé de l'autre, nous formons une très belle équipe Exclamation

Bon alors, après cet imprévu, nous décidons de changer de technique. "Oui, nous les elfes nous sommes assez indécis" On en aura perdu du temps pour la réflexion, mais c'est très important finalement. Nous sommes réfléchis, nous les elfes, un nain par exemple, pour ne pas le nommé, Gurlizek, aurait lui, voulu foncer direct dans le tas et aller au village pour tout saccager!!! Non non non, ça se passe pas comme ça chez nous! Very Happy

Donc, on décide de faire croire à une attaque de sanglier sur les gardes. Ainsi, je remets (toute seule) le sanglier à l'entrée arrière de la grotte (je peux vous dire que c'est très lourd un sanglier…mais je ne suis pas une pédette) puis on met les corps des gardes aux pieds, avec leurs carreaux plantés dans la bête… "Pas mal comme idée, merci Madrak!"
Madrak fouille les corps, et nous récupérons 1Co et 13p. Wink

Maintenant reste plus qu'à nous cacher et attendre. C'est le début de l'après-midi. Personne ne vient, ça peut durer longtemps en fait notre histoire. En plus, on commence à avoir faim. Bon aller je me lance, c'est parti pour la chasse. Bon je vois rien, nous avons du faire trop de bruit, les animaux se sont enfuis. Ce sera donc châtaigne et fruit pour le déjeuner.
La journée passe, Ermitage en a profité pour se reposer. Je décide de retourner à la chasse pour le diner. Je suis nostalgique car mes animaux me manquent. Et je ne trouve vraiment aucun plaisir à tuer les animaux mais c'est vital. J'ai un pincement au cœur. Une malheureuse biche tombera finalement entre mes pointes de flèches. rendeer

La nuit passe, à notre réveil, une odeur pestilentielle envahit la grotte. C'est horrible, ça me donne des hauts de cœur. Cependant, nous sommes en pleine forme prêt à attaquer ces vauriens. Twisted Evil
Madrak entend des voix: les voilà enfin. Un des hommes a repéré notre supercherie et pense à un guet-apens. "Ils ne sont pas si stupides les humains finalement" Bon et bien c'est parti, ni une ni deux, je tire sur l'intello: dans le mile: en plein dans le corps. Madrak incante. Je ne sais pas ce qu'il fabrique mais il fait venir un vent violent et glacial dans la grotte, ce n'est pas si mal car ce coup du sort fait paniquer les gardes, qui ne nous ont toujours pas repéré d'ailleurs. Les nazes! Laughing

Après avoir achevé l'intello, nous décidons de repartir, Ermitage et moi, par l'autre sortie, afin de les surprendre par derrière. Madrak décide de rester seul ici. Ok. Nous courrons à toute allure tout en essayant d'éviter les cadavres pourris plein d'asticots. pale

A la sortie, nous nous cachons au cas où, et nous faisons bien car trois gardes approchent, c'était moins une! Un des gardes pense m'avoir repéré mais comme je me suis camouflé entre temps, il pense avoir eu une hallucination. Ils se rapprochent de plus en plus du buisson où est caché Ermitage. J'en tue un d'entre eux, c'est alors que le troisième s'enfuit en courant pour aller prévenir les autres.
Je le talonne à travers les arbres. "C'est qu'il court vite le bougre" Je saute derrière lui pour le surprendre. Un combat ridicule commence alors car ni l'un ni l'autre n'arrivons à nous toucher. C'est pitoyable Exclamation J'aperçois au loin deux rangées de 5 gardes. Nous sommes proches de l'autre entrée de la grotte.
Après environ 10 minutes de lutte, je réussis enfin à tuer le garde. Mais je suis repéré et deux autres arrivent vers moi, heureusement Ermitage arrive elle aussi à son tour.

Je reprends mon arc, avec lequel je serai beaucoup plus à l'aise qu'à l'épée. Wink Ermitage nous fait un coup majestueux, et massacre un des gardes! "Hé oh moi aussi je suis forte, comment elle se la pète la hors la loi. Depuis qu'Akpolat est mort, nous avons enfin retrouvé notre Ermitage du début, c'est bon ça !!!"
C'est alors que le chef des gardes panique et donne l'ordre de se rabattre. Mon adversaire tente de s'enfuir. "Oh il ne m'échappera pas comme ça celui là. Bon d'accord c'est un peu lâche de tuer un homme dans le dos mais sinon il va tout dit au chef et nous ne serions pas passé inaperçu…."
"Qu'est ce qu'à bien pu faire Madrak pour les faire fuir comme ça?!"

J'observe les armes des hommes, qui me paraissent très étrange, je n'y connais rien du tout en artillerie humaine mais elle me parait très avancée.
Je vais alors à la rencontre de Madrak, à l'entrée de la grotte mais plus de mago, juste un chariot et beaucoup de fumée….
"La fumée a du le gêner. Allons le rejoindre à l'entrée principale!"

Il nous explique qu'il n'a pas été vu, et qu'il a imité le cri de la démonette. Ainsi il a dupé les gardes pour faire croire à un soulèvement ou un mécontentement de la démonette. "Je suis assez impressionné de son inventivité ! Bien joué l'ami !"

Bon, nouvelle stratégie: aller au village. Non non on ne va pas tout bourriner à la façon naine, on y va discrètement pour s'y introduire, rencontrer notre complice Artiboal, et prévenir tous les villageois de la trahison du maire.

Il est presque 19h, on sent que le village est quelque peu agité. Deux gardes sont à l'entrée. L'armée n'a pas du quitter le village pour le moment. Nous décidons de faire le tour des palissades. Une petite porte est à mi-chemin entre la grande porte d'entrée et la porte de sortie. "Qui ne tente rien n'a rien, je vais essayer de crocheter les zamis" Bingo, ils n'ont rien compris sitôt dit sitôt fait.

La porte donne sur un jardin avec des arcades tout autour. Je parie que nous sommes dans le cloitre du temple! Trois portes s'offrent à nous. Tout droit, à gauche et à droite. Chacun la sienne. Seule la mienne est ouverte, elle mène au temple. "Qu'est ce que je vous avais dit, hi hi "

Artiboal est là, alléluia Exclamation Exclamation Exclamation Madrak lui raconte toute l'histoire pendant que je guette à la fenêtre. Dehors les troupes se réunissent, environ 30 gardes armés jusqu'au cou. Le maire fait un discours pour rassurer la population. Bla bla bla… Rolling Eyes

Arti nous explique que l'artillerie du village est pleine d'armes de nouvelle technologie, au cas où la démonette s'était retourné contre le village. Selon Arti, une bonne partie de la population serait d'accord pour se retourner contre le maire.
La nuit approche, nous la passerons dans le temple, Arti prend bien soin de nous et nous nourrit. "Miam miam" Vers 20h, l'armée s'en va. Le maire quant à lui reste au village pour la nuit, il rejoindra l'armée vers 10h le lendemain matin.

Arti s'occupe de faire passer le message un peu partout dans Averswald afin de donner RDV au temple pour prévenir les villageois de la situation.
Dès l'aube, à notre réveil, il y a déjà un monde fou à l'intérieur du temple. Le moine se charge de révéler la vérité, et nous présente un peu comme les sauveurs. C'est assez gênant d'être devant toutes ces personnes qui vous remercient de tout leur cœur!

A 10h, le maire rassemble tout le monde dans le village sur la place principale pour un discours. A son départ, certains des villageois prennent d'assaut l'artillerie au cas où la tension commencerait à monter au retour du maire. Il y a des tonnes et des tonnes d'armes, en effet, s'ils l'avaient voulu, ils auraient pu tuer la démonette depuis le début avec tant d'armes silent

Le maire et son armée reviennent en milieu de journée. Il essaie d'apaiser les craintes concernant la démonette en feignant qu'elle va bien, qu'elle ne se mettra plus en colère… bla bla bla
"Foutaise" "Menteur" "Usurpateur" "A poil" …. La foule commence à se rebeller et à comprendre que le maire n'est qu'un traitre et un assassin !!! Le maire panique et la population s'agite de plus en plus. C'est la révolution Exclamation Exclamation Exclamation C'est alors qu'Artiboal se rapproche du maire et raconte toute la vérité rien que la vérité à l'ensemble du village. Il nous appelle et nous présente. Nous sommes acclamés, c'est émouvant et un peu bizarre comme situation, nous sommes leur héros.
Bladimire est lui aussi connu comme un héro, peut être même plus que nous étant donné que c'est lui qui a tué la démonette de Slaanesh, il restera un héro mythique, et inconnu, chacun pourra l'imaginer comme bon lui semble. "Bravo Bladi !!! "

Un vote à main levée se fait pour savoir si le maire doit être tué ou bien isolé. L'isolement rassemblera la majorité: 60% des voix. Le nouveau maire ne pouvant être personne d'autre qu'Artiboal. cat

Artiboal nous remercie encore et toujours. Nous sommes désormais les bienvenus à Averswald, de jour comme de nuit. Toute fois, il voudrait que nous ne donnions pas une image négative d'Alfred Factor. Car malgré tous les sacrifices qu'il a pu faire ce dernier a fait beaucoup de bien autour de lui. Nous faisons la promesse de ne pas nuire à sa réputation!
C'est alors qu'arrive une personne que nous connaissons bien: la mère Djanoli, la compagne d'Arti, leur amour va pouvoir enfin être dévoilé au grand jour. "C'est beau l'amour! "

Avant de partir, Artiboal nous invite à nous servir en armes, nourriture, équipement… pour nous remercier.

Pour ma part, je prends:

- un carcua de 30 flèches normales
- 10 flèches pénétrantes
- 10 flèches inflammables
- 10 flèches longues distances

- 3 potions de soin (1D10)
- 1 fiole d'alcool



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 3:02, édité 1 fois

Nipoudam



Cet Akpolat est décidément très borné, il a profité de notre absence pour rejoindre Ermitage. Celle-ci est redevenu bizarre soit dite en passant. Il y a anguille sous roche. Nous devons nous méfier de ce pot de colle Exclamation

Sur le chemin, j’aperçois un sentier qui part sur la droite en plein dans les bois… Mon instinct de pisteuse me dit de le prendre ! Cependant, les traces de pas sont toute fraîche, ça ne me disent rien qui vaille ! « Fitz » (bruit d’une flèche qui me fait perdre mon arc) "Bon sang, on est attaqué, vite tous au abris…. Pff mais non ce sont nos amis Teedlit et Aelthodrian Faloviel qui nous ont fait une blague. Que d’humour ces elfes ! Mais qu’est ce qu’ils font là eux ? Hum, qu’est ce qu’ils sont sexy… (euh pardon je m’égare !) "

Cela fait quelques semaines qu’ils observent l’entrée du refuge de la démonette, en attendant notre arrivée. Ayant entendu parlé de cette démonette de malheur, les zamis sont venus à la rescousse. C’est pas de refus ma foi ! Plus on est de fou plus on tue ! bom

Ils nous apprennent que la démonette représente la luxure, qu’elle se sert d’un musc hypnotique pour envoûter ses adversaires. Elle prends l’apparence de notre idéale féminin, mais sous cette carapace se cache un monstre doté de pince de crabe, d’une queue immense en forme de rasoir, de griffe... « Beurk, pas très sexy ! »

Après ce petit briefing, nous sommes désormais parés pour combattre la démonette. Sur le chemin, nous détectons plusieurs pièges, mais nous réussissons à rejoindre l’entrée du refuge sans encombre. bounce

Deux archers ennemis cagoulés nous attendent bien sagement dans les arbres et nous tiennent en joug. Malheureusement pour eux, je les ai repéré dès le départ. « Bye bye les méchants ! » Nous sommes obligés de les exterminer avant qu’ils ne tirent la sonnette d’alarme ! Ca c'est fait Exclamation Ils ont le signe de Slaanesh autour du coup. Akpolat, le soit disant "moi j’ai peur de rien" commence un peu à flipper et voudrait faire demi-tour mais c’est trop tard pour lui, il ne peut plus reculer… Twisted Evil

Pour rentrer dans le repère de la démonette, nous devons passer par un minuscule tunnel sous-terrain. Ael passe en premier, c’est un rôdeur renommé et très courageux. « J’aime ça ! » Comme il fait tout noir à l’intérieur, nous nous attachons les uns les autres autour de ma corde elfique pour ne pas se perdre. Au bout de 5 minutes à 4 pattes, nous rejoignons une sorte de grotte, où il fait toujours tout noir Exclamation lol!

J’aperçois au loin un minuscule point de lumière. C’est là que nous irons ! Je sens une légère descente et surtout j’entends des grognements, oh oh ça sens mauvais (au sens figuré, aucune odeur particulière sur le coup, ndlr)!

Ce sont des espèces de sangliers, en plus gros, beaucoup plus gros, et méchant, beaucoup plus méchant. A l’attaque Exclamation Exclamation Exclamation
Les humains ne sont pas avantagés puisqu’ils ne voient rien dans le noir, mais nous arrivons tout de même à les achever. pig

A peine, le dernier à terre que deux autres bêtes arrivent derrière, elles sont plus grandes, beaucoup plus grandes, 4 ou 5 mètres de haut. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, mais je suis comme … envoûtée … attirée par ces monstres, qui ne sont plus si monstrueux finalement ! Je dois m’approcher pour les toucher, les admirer… « Salva réveilles-toi ! » Bladimire me crie dessus mais je ne comprends pas. « Mince, qu’est ce qui m’est arrivé ? Et Madrak est à terre, plein de sang, mon dieu non… ! » Je viens à son secours, c’était moins une ! Saleté de bestioles, elles m’ont eu mais c’était la première et la dernière fois !!!
Finalement Teedlit et Madrak viendront à bout des bêtes de Slaanesh. tongue

Pendant que Blad essaie de résonner Ermitage, nous resserrons les rangs car ce n’est qu’une partie de l’armée de la démonette, nous ne savons pas ce qui nous attend encore ! D’ailleurs en parlant d’Ermitage, je ne sais pas ce qu’il lui prend, mais elle n’arrête pas de chanter à quatre pattes, dans une langue étrange : hunga hungawé quelque chose ! Sûrement une des conséquences des pouvoirs maléfiques de la bête. Entre moi qui suis envoûté et Ermitage qui devient folasse, on n’est pas sortie de l’auberge. drunken

Plus on avance, plus le point lumineux se rapproche (ce qui parait logique finalement, pfff nazebroke, ndlr). J’aperçois des ombres au loin, nous devons être vigilents et ne pas nous jeter dans la gueule du loup.
« Attention des araignées géantes sur les parois…et au plafond !!! » 6 au total, c’est parti pour le carnage ! Hi ah...

Ermitage est décidemment pas très en forme aujourd'hui: elle se blesse elle-même avec ses armes maintenant, ce n’est pas la hors la loi que j’ai connu lors des épreuves à Krugenheim...

A peine les araignées tuées que les autres démons arrivent. Pas le temps de se reposer 5 minutes cette fois, c’est l’usine de la tuerie! clown
Trois bêtes de Slaanesh nous foncent droit dessus. J’allais tout de même oublier de vous préciser que les bêtes de Slaanesh sont des bêtes quelque peu répugnantes dotés d’une grande langue visqueuse, de pinces ou de griffes à la place des mains, de plusieurs seins sur le torse (enfin si on peut appeler ça un torse, ndlr)

Madrak et Bladimire sont envoûtés, comme moi auparavant, par ces bêtes du chaos, je tente tant bien que mal de les résonner, en vain, alors je décide de les retenir en les attachant avec ma corde elfique (bien pratique cette corde).
Je n’hésite pas entre temps à tirer sur les démons, qui commencent à s’épuiser peu à peu. Madrak va mieux mais Blad lui, est en transe, je crois même qu’il jouie de plaisir. C’est alors que la lumière du fond se fait plus intense. Oh mon dieu, j’aperçois la démonette, une apparence de femme très pale, aux yeux vert et …nue.
Elle fait des gestes d’invocation, elle invoque sûrement d’autres bêtes démoniaques. Nous devons l’anéantir !
« Ah tiens Akpolat est mort ! » Passons… Arrow

C’est alors que Blad reviens enfin à lui…. Mais rechute !!! « Mais bon sang, qu’est ce qu’il t’arrive Blad ? » Suspect

Teedlit à son tour, est également hypnotisé par la démonette. Ah non pas Teedlit, tu ne l’auras pas espèce de SALOPE !!! J’essaie alors d’enrouler Teedlit avec ma corde mais le temps que j’y arrive celui-ci est revenu à ses esprits, il ne comprend alors pas pourquoi je tente de l’attacher. « Oups désolé [/i[i]](Joe la naze) »

Oh oh, une nouvelle bête arrive vers nous. Je laisse les autres s’en occuper tandis que j’essaie d’atteindre la démonette de mes flèches enflammées. Ermitage m’aide à les allumer, je gagne un temps fou ! Bladimire est enfin revenu pour de bon cette fois-ci parmi nous, il est plus qu’en colère contre cette démonette de Slaanesh, tellement en colère qu’il y va rentre dedans, sans savoir qui, quoi, ou, comment !
Il lui fout un grand coup d’épée dans la jambe gauche, ce qui l’a blesse et l’a fait changer d’apparence. Beaucoup moins sexy la déesse ! « T’es moche, t’es moche ! » Des yeux globuleux, un seul sein, le corps tatoué du signe de Slaanesh, des bras en forme de pinces, des pieds en forme de griffes, une queue rasoir et sur le visage une corne. affraid

Je réussi à lui cramer une partie de ces cheveux tout en essayant d’esquiver les coups de langue ou de pince de la bête restante. Oh non, Teedlit est touché. A la rescousse ! Tant pis pour la démonette, Blad s’en charge, je dois sauver mon ami Teedlit !
Oh non, Teedlit est hunga hungawé… il est beaucoup moins sexy quand il fait l’abruti à chanter à tu tête dans une langue bizarre ! Neutral

J’arrive à tuer la dernière bête de Slaanesh, Teedlit s’en remettra quelque minute plus tard, avant de reprendre ses esprits.

Bladimire quant à lui à réussi à tuer la démonette, le fait qu’elle l’ai envoûté l’a sûrement quelque peu énervé. Un cri strident résonne dans toute la grotte. Une belle mort Exclamation C’est alors qu’elle tombe en morceaux et que des centaines, des milliers, des milliards de silhouettes, d’ombres, d’âmes en fait, sortent de son corps. Ce sont toutes les âmes qu’elle a prises en sacrifice. pale

Ces âmes nous encerclent et l’une d’elle se rapproche de nous, c’est Edouard Veilpeau. Il nous remercie de les avoir tous délivrer de ce sortilège malin.
Il nous apprends qu’Alfred Factor était bien doté d’un objet magique : les bottes de Balroz, celles-ci lui permettaient de devenir invisible et très rapide, comme l’éclair.
Sa collaboration avec la démonette avait mal tourné, il était parti dans un engrenage dangereux et maléfique, puisqu’en échange de sacrifice, la démonette séduisait des nobles, pour que par la suite Alfred les dépouille de tout leur argent, biens…
Au départ, c’était parti d’une bonne action, mais Alfred a du lui aussi être envoûté.

Je récupère toutes mes flèches, certaines sont obsolètes. Mais elles peuvent servir, on ne sait jamais.

Après tous ces efforts, je suis anéanti, fatigué et surtout j’ai une fringale insupportable, je ne puis attendre de chasser, chasser et chasser, je mange alors tous ce qui peut me tomber dans les mains, je sors par une sortie secrète que j’ai trouvé je ne sais pas comment:
Limace, herbe, grenouille, pissenlit, feuille, rien ne m’échappe. Ca me calle un peu mais j’ai encore faim bon dieu. Un chevreuil fera l’affaire. Bing dans le mille. Plus qu’à le cuire et à table ! rabbit

Nous décidons de rester cacher dans la caverne pour la nuit afin de nous reposer et reprendre des forces, une bonne nuit de sommeil nous fera du bien, nous aviserons demain matin qu’en au sort du maire d’Averswald…



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 3:01, édité 1 fois

Nipoudam


De bon matin, nous allons à la rencontre de la mère Djanoli afin de lui soutirer quelques informations. La vieille femme habite à la sortie de la ville dans une petite maison en paille. La matinée commence plutôt mal puisque son chien nous attaque dès notre arrivée. Malgrè ma tentative pour canaliser son attention, le canidé nous dévore les mollets et les avant bras. Aïe aïe aïe, ça fait mal, il est coriace le bougre ! Sad Heureusement Madrak use de ses pouvoirs magiques et le plonge dans un profond sommeil. Merci l'ami! cat

La mère Djanoli vient enfin à notre rencontre après tout ce 'Tain-Tam-Arts. Un peu réticente au début, elle hésite à nous faire rentrer puis la vue de 6Co l’a rend tout de suite plus commode, ainsi elle nous invite à prendre une tisane et nous raconte tout ce qu’elle sait. Nous en profitons également pour soigner nos morsures ! Ca picote ! drunken
- "Il existe des versions très diverses de la légende d’Alfred Factor. Son point d’attache était effectivement le village d’Averswald, qui à l’époque était dirigé par le maire nommé Edouard Veilpeau. Ce dernier était très proche d’Alfred Factor. On dit qu'Alfred Factor était surhumain, qu’il pouvait même être invisible et qu’il traitait avec des êtres chaotiques. Sa puissance était hors du commun mais il n’était pas cruel. La source de son pouvoir reste inconnue. Il permettait à 3 villages de survivre : Ubersreik, Averswald et Stimmiger, une sorte de commerce triangulaire était instauré. Cependant, il ne côtoyait personne, il restait toujours très discret, en retrait. Une fête à Averswald avait été dédiée en son honneur mais il n’y est jamais allé, et depuis plus de nouvelles du robin des bois…"

Elle ne put nous en dire plus mais nous donna le nom d’un de ces contacts à Averswald (apparemment très proche sexuellement clown ), qui pourra nous en dire davantage, un certain Artiboald.
Je décide de laisser Vorondil par ici, il sera plus en sécurité ! albino

En route pour Averswald. Sur le chemin, j’aperçois des branchages cassés en direction de la forêt. Etrange ! scratch Aucunes traces de pas bien précises. Les grandes palissades du village se distinguent au fur et mesure que nous avançons.
Nous décidons de nous séparer en deux groupes : Bladimire, Madrak et moi vers le village, et Ermitage vers les branchages cassés. Quand tout à coup un homme hurlant à tu tête nous passe devant le nez : « Vite partez tant qu’il est encore temps, ah ah ah, ils sont partout !!! » Il doit revenir du village des fous lui… Rolling Eyes

Pour ne pas se faire repérer, nous continuons notre feinte en se faisant passer pour des écrivains en recherche d’informations sur des légendes. Aux pieds des palissades, deux gardes nous accueillent et nous chinent 2Co chacun. Malgré notre entêtement, les gardes ne veulent pas nous laisser rentrer. L’intervention du maire est donc inévitable. Heureusement, celui-ci est moins borné que les deux gardes et nous accueille comme il se doit. Cependant nos armes resteront à l’extérieur des palissades. No

Le maire, au début dubitatif quant à notre venue, fini enfin par nous faire confiance et nous dévoile tout ce qu’il sait sur la légende :
- "Cet Alfred Factor favorise tout le monde puisqu’il aide les villageois des 3 villages (déjà mentionnés plus haut). Cependant, Alfred Fator étant un ami très proche d’Edouard Veilpeau, il aurait donné beaucoup plus au village d ‘Averswald, ce qui aurait bien évidemment attisé la jalousie des deux autres villages…"

Finalement, cet homme ne nous appris pas grand chose de plus. Bladimire quand à lui est étrange, il pense voir des choses bizarres, je ne comprends pas trop, je ne sais pas s’il joue la comédie ou pas mais en tout cas, ce n’était pas du tout prévu dans le plan : « Qu’est qu’il fabrique bon sang, il va tout faire foiré ! » Je prétexte alors un grand coup de fatigue de la part de notre ami pour étouffer la braise qui commence à chauffer entre les deux protagonistes. Twisted Evil Le maire raccompagne alors Bladimire, ne se sentant pas très bien, jusqu’à la sortie, tandis que nous finissons notre petit tour dans le village.

Le maire occupé, nous rejoignons le temple dont nous avait parlé la mère Djanoli pour rencontrer son "amant". Un homme d’un certain âge qui semble ravi de notre venu, il ne trouve aucune difficulté à nous raconter tout ce qu’il sait mais cela en toute discrétion :

Il nous parle de l’aspect noir, caché d’Alfred Factor (« Ca je m’en doutais bien, il ne pouvait pas être tout beau tout rose ce robin des bois »). Son pouvoir serait lié à un objet, des bottes magiques qui lui permettraient de devenir invisible ou bien de se déplacer plus rapidement. Il aurait passé un pacte avec un esprit chaotique : une démonette de Slaanesh. Ce démon prenait forme d’une déesse qui aidait les villageois. La démonette aurait son refuge dans les bois, dans des souterrains dont l'entrée serait au pied d’un arbre mort. Les habitants du village l’a vénère, sans trop savoir qui elle est, comme envouté par son apparence de déesse. Alfred Factor lui aurait donné des victimes en sacrifice en échange de son aide démoniaque.

Le moine nous conseille de se méfier de son frère, le maire, Fartiboald (« C’était donc son frère, hum hum d’accord ! »). Après transmission de toutes ces informations, nous l’entendons dire « Tu peux venir ». "Mais bon sang, à qui parle t-il?" C’est alors qu’un spectre apparait juste devant nous ! Horreur, je suis prise de panique et hurle dans le temple. What a Face affraid « Mais qu’est ce que c’est !?! » « Chut, calmez-vous, c’est le fantôme d'Edouard Veilpeau, ne craignez rien, il est de notre côté! »
Il nous explique que les personnes données en sacrifice n’ont jamais trouvé le repos éternel. Leur âme restera sur terre à jamais tant que la démonette ne sera pas exterminé. "Bah c'est bien joli tout ça mais moi j'ai eu une peu bleue moi avec ces histoires de fantôme!!!"

Nous avons recueillis suffisamment d’information pour repartir. Allons rejoindre notre ami Bladimire, qui je l'espère ne nous a pas fait repérer. L'humain est encore en train de se prendre la tête avec le maire. Je tente alors de calmer le jeu toujours en prétextant que notre fidèle ami n’a pas toute sa tête… Le maire croit tout mon baratin et nous laisse repartir sans encombre vers Ubersreik (soit disant, hi hi)
Décidément mes talents de comédiennes auront étés mis à rude épreuves aujourd'hui… mais je suis assez fière de moi, pour quelqu'un qui n'est pas sociable du tout (27 en soc, hi hi)

Allons rejoindre Ermitage et …….. Akpolat « mais qu’est ce qu’il fout ici celui là !?! Bon c’est pas grave, il nous servira d’appât… AH AH AH (rire machiavélique) Twisted Evil Twisted Evil



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 3:01, édité 1 fois

Nipoudam


Une fois à Aldorf, je rejoins Bladimire à l’auberge « Kissambon ». Sans surprise, j’aperçois mon ami Madrak, qui je le suppose seront de la partie pour la mission. Selon Bladimire, nous avons rendez-vous dès demain à l’aube, à l’auberge « Le p’tit chafouin » pour rejoindre Ermitage revenu d’Averswald. Wink

On décide de partir en repérage dès le soir pour ne pas avoir à chercher l'auberge le lendemain. C’est la fête dans la capitale, un monde fou grouille dans toutes les rues. "Heureusement que Vorondil est resté en dehors de la ville, il n’aurait pas supporté tout ce brouhaha !!!" Je n’aime pas non plus tout ce bruit mais je prends tout de même le temps de m’arrêter danser un instant et jouer un morceau de flûte… Rien ne peut empêcher un elfe de s’amuser un peu, et puis nous ne sommes pas pressés à ce que je sache. Very Happy
D’après un des passants, l’auberge se situe plutôt au sud de la capitale: quartier plutôt obscure de la ville. Nous trouvons rapidement l’auberge grâce à mon sens accrue de l’orientation. Je suis assez fière de moi car la ville n’est pas mon élément préféré mais j’apprends petit à petit à m’adapter à l’environnement.

C’est une auberge plutôt baba cool, où tout le monde est zen… On se croirait dans la jungle ici, il y a des plantes partout.
Quitte à être là, autant se restaurer, une bonne salade et un lait de chèvre feront l’affaire, hum, je me régale. tongue

Bon faisons un point de la situation : Madrak nous apprend que nous pouvons éliminer deux des objets magiques de notre liste : l’amulette de Krasstok et l’anneau de Mizfits. Lors de ces dernières aventures, il aurait été en contact avec ces objets et d’après ses recherches, elles ne correspondraient pas à l'objet magique de notre Robin des bois. Bon, nous devons ainsi nous concentrer sur les trois autres objets : l’épée de Goudurix, les bottes de Balroz et la dague de Gustavus.
Apres ce bon repas, une bonne nuit de sommeil. Sleep

Le lendemain, nous sommes tous surpris de voir Ermitage accompagnée d’un jeune homme, 18 ans, pas plus. Il s’agit d’Akpolat, un vagabond qu’Ermitage a connu sur la route il y a deux mois. C’est bien beau tout ça mais on a à faire « Allez hop dit lui au revoir on y va » . Ermitage est vraiment étrange, un peu comme possédé ou bien …défoncé ! « Aurait-elle pris un space snake des l’aube ?!? » Rolling Eyes Akpolat semble vouloir nous accompagner. Non mais il se prend pour qui celui là. En plus, il n’arrête pas de répondre à la place d’Ermitage… il commence à m’échauffer celui là. Evil or Very Mad Bon un tour aux toilettes entre filles s’impose. J’essaie de raisonner Ermitage mais impossible. confused
Il n’aura pas le choix de toute façon, il est absolument hors de question qu’il nous accompagne ! Madrak lui donne 6 Co pour s’en débarrasser.
« Non mais… on a pas passé des put’ d’épreuves nous pour pouvoir accomplir cette mission, il croit pouvoir arriver comme ça les pieds dans le plat ?! Il se croit où lui, chez mémé ? »
Bon, des provisions pour la semaine et en route pour Averswald.

Nous arrivons sans encombre à Bogenhafen, tout en suspectant le jeune Akpolat de nous avoir suivis. C’est ainsi, que je décide de rester à l’entrée de la ville pour surveiller et en avoir le cœur net. Quelques heures plus tard, bingo, le jeune gamin ramène sa fraise ! Oh ça va pas se passer comme ça avec Salva. « Tu te fous de ma gueule, tu nous suis maintenant ? Tu crois aller ou comme ça ?» Le drôle est têtu comme une mule, voir pire, je n’arrive pas lui faire entendre raison ! Je décide alors d’attendre le lendemain pour avoir l’avis de mes compagnons tant qu’au sort de ce pot de colle. What a Face
Malheureusement pour lui à l’unanimité, nous décidons de le renvoyer chez lui, une mission comme celle ci est bien trop dangereuse pour un amateur. Sous la menace de Bladimire, il accepte de retrousser chemin. Espérons qu’il ait compris cette fois !

Ermitage semble aller un peu mieux, un peu moins à l’ouest surtout. Mais nous décidons tout de même de l’a protéger en cas d’attaque. Tiens tiens, on parlant d’attaque, mon flair de pisteuse me permet de détecter des traces suspectes au sol. Fiiiiiiitz (bruit d’une flèche qui me frôle la figure) « Au nom d’Ariel et Orion, on est attaqué ! Tous à couvert ! »

Je perçois 6 brigands : 3 en hauteur et 3 autres au sol. Je me charge de ceux du haut. La flèche m’a frôlé. « Je vais lui faire voir de quel bois je me chauffe ! » Bing, bang, boom, et d’un ! Un autre tente de s’enfuir, mais c’est sans compter sur mon habilité à l’arc, blang, à terre, et de deux ! Very Happy
Pendant ce temps, un autre des brigands me tient en joug. C’est alors que 3 shourikaines l’atteignent. C’est Akpolat ! « Mais qu’est qu’il fout là LUI !?!, Il est vraiment têtu c’est pas possible ! » Mince, il s’est déjà échappé… Evil or Very Mad
Madrak questionne le dernier survivant sur Averswald : un village de fou paraît t-il. Etrange, toute cette histoire de déglingo, ça ne me dis rien qui vaille…
Bon en route, pour Ubersreik, où nous passerons surement la nuit.

La première auberge fera l’affaire. Nous sommes accueillis par une femme, une bonne vivante qui à l’air de bien profiter des choses de la vie. Ce sera le plat du jour cette fois, un menu pas très raffiné mais qui tient au corps.
La femme semble bien bavarde, Madrak en profite alors pour lui demander quelques renseignements sur Averswald : un village de fous ! « Ca on va finir par le savoir ! ».
Ca n’a pas toujours été le cas paraît t-il. Jadis, le village communiquait avec Ubersreik et (me rappelle + du nom….), villes stratégiques au niveau commercial car au carrefour de plusieurs voies de communication. Mais dorénavant, le village est comme fortifié, une taxe est même demandée pour y entrer et les étrangers ne sont pas les bienvenus. Il sera donc difficile pour nous de passer incognito… Shocked

« Heureusement que Gurlizek n’est pas de la partie, ça aurait été cause perdue dès le départ pour la discrétion… Tiens je me demande ce qu’il devient lui d’ailleurs, pfff, non mais ça va pas, c’est un nain, qu’est ce que je m’en fous !!! »


Feignant écrire un livre sur les légendes de l’empire, je demande des renseignements sur le fameux Robin des bois. Celui-ci serait justement lié au village d’Averswald. Ca aurait été son point de repère pendant un moment.
L’aubergiste me recommande alors de rencontrer la mère Djanoli, qui saura m’en raconter des tas sur Robin des bois.
Très bien, c’est pile ce qu’il nous fallait.

Nous devons maintenant faire très attention et nous organiser avant de rentrer dans cet asile de fous…
study



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 3:00, édité 2 fois

32 "La petite souris" (Part2) le Mar 24 Fév 2009 - 8:37

Nipoudam


Le lendemain, nous retournons à l’école magie, une autre personne nous accueille, un certain Rodolphe Minoru. C’est un homme bien jeune, qui n’a pas de barbe contrairement au vieux monsieur de la veille, et qui porte une robe de sorcier. Surement un novice en la matière. Sachant que nous recherchions du travail, il nous propose d’enquêter sur la perte d’un colis contenant des dents. Nous le suivons dans son bureau afin de discuter plus tranquillement. Razz

Il nous explique qu’il leur manque une caisse qui aurait du arriver lors de la dernière cargaison. Notre mission est donc de la retrouver au plus vite avant que la fête ne commence. Elle devait arriver par un des bateaux de Kislev. Nous devons ainsi nous adresser au capitaine de la « vouivre aqueuse », un certain Richnor. L’école travaille en collaboration avec une société spécialisée pour décharger les marchandises, la société Dépéchus. Elle aurait pris 4 ou 5 charrettes à son service pour décharger les caisses de la « vouivre », avec bien sur le nombre de cochers en conséquence. Nous avons un délai d’une semaine pour retrouver cette caisse, car ils en ont absolument besoin avant la fête.
Notre ami Gris lui demande un document justifiant que nous travaillons pour lui avec le sceau de l’école.

Nous retournons ainsi sur les quais pour essayer d’en savoir un peu plus sur cette disparition.
On monte à bord de la « vouivre aqueuse ». Hans est là. Nous demandons à voir le capitaine mais celui ci est absent !!! Hans nous propose alors de fouiller les cales du bateau au cas où nous trouverions un indice important. Résultat : négatif, rien de très important ! D’après les matelots, les caisses portent un symbole afin de les reconnaitre : un losange. Il s’agit de la marque du bateau marqué au fer dans le bois des caisses.

N’ayant rien trouvé à bord du bateau, nous décidons de nous rendre à la société Dépéchus afin d ‘interroger les personnes chargées d’emmener les caisses à l’école. Une fois sur place, une jeune standardiste nous accueille. Le responsable du dossier, Rourke est parti déjeuné, nous devons revenir dans l’après-midi pour le rencontrer. Décidemment, nous n’avons vraiment pas de chance !
Bon et bien c’est qu’il fait faim pour nous aussi, on va pouvoir faire une petite pause, direction l’auberge la plus proche « La grillerie » : miam miam. tongue

De retour dans la société, une femme beaucoup plus vieille nous accueille, désolé les gars on ne se rincera pas l’œil cette fois-ci. Au bout de 10 minutes d’attende, Rourke arrive enfin. Il nous explique alors le fonctionnement des déchargements. Pour cette mission, il y avait 43 caisses à décharger et selon son rapport, les 43 sont bien arrivées. 4 carrioles auraient été mobilisées pour décharger le tout, et donc 4 cochers : Pif, Paf, Pouf et Toc, chercher l’intrus !

Ceci est donc bien contradictoire, nous décidons de retourner à l’école pour leur demander combien de caisse sont arrivées la veille : 44, bizarre bizarre, ça ne colle pas du tout !
On se sépare pour être plus efficace, je retourne chez Rourke pour lui expliquer qu’il y a un problème dans les comptes. Quant à Gris, il est parti voir sa guilde. Bladimire et Gurlizek sont partis en binôme au bateau pour récolter des informations.

Rourke me propose de convoquer les cochers pour les interroger. Malheureusement, seulement 2 pourront être présent cette après midi. Je pourrais voir les autres à partir de demain. Je commence donc à interroger les présents : Pif et Paf. Selon eux, Pif aurait chargé 12 caisses avec 2 aller-retour, Paf 13 avec 3 aller-retour, avec le même itinéraire pour les deux. Très bien, je prends note ! On les interroge sur leurs collègues : ils connaissent bien Pouf, cela fait plusieurs années qu’il est dans la société, mais Toc est là que depuis 6 mois et est assez discret. Pouf aurait fait le dernier chargement et Toc le premier.
Bon, je retourne au bateau rejoindre les autres pour mettre en commun les informations.
D’après les gars du bateau, il y avait bien 44 caisses à décharger, tiens donc, ya une couille dans le pâté là. confused confused

Bon, il se fait tard, nous devons trouver un endroit où dormir, nous allons demander à l ‘école de magie mais c’est fermé, le vieux de la derrière fois ne veut pas nous laisser rentrer. Toutefois, il nous donne 20Co pour trouver un endroit où dormir. C’est l’avare de Gurlizek qui prend la bourse, comme de par hasard, on ne l’entend pas beaucoup mais quand il s’agit d’argent il est le premier à se manifester.
Bon et bien nous allons à notre auberge favorite, l’auberge « Kissambon ». Heureusement qu’il reste de la place… Nous prenons également notre repas à l’auberge : du bon poisson tout fraichement péché, avec du lait de chèvre. Après ça, une bonne nuit de sommeil et nous pourrons reprendre notre affaire l’esprit reposé. Sleep

Le lendemain, direction Dépéchus comme prévu pour interroger les 2 autres cochers dont un pourrait être un suspect potentiel. Toc est interrogé par Gris et Bladimire tandis que Gurlizek et moi, nous nous occupons de Pouf. Ce dernier a fait un aller-retour seulement et a chargé 5 caisses, un peu fainéant celui là, il nous tient le même discours que ces collègues, il connaît bien Pif et Paf, mais Toc est depuis peu dans la société. Nous rejoignons Gris qui nous informe que Toc aurait fait 3 aller-retour et aurait embarqué 13 caisses. Gris et Bladimire ont réussi à lui faire avouer qu’il avait été engagé par des brigands pour récupérer la fameuse caisse. Ces brigands feraient partis de la guilde des voleurs.
Notre plan consiste dorénavant à aller à l’endroit où Toc devait récupérer son argent dans l’après-midi. geek

Nous décidons de le suivre discrètement de loin, mais ils s’avèrent que nous aussi nous sommes suivis, aurions nous été pas assez discrets ?! Pas étonnant avec le nain pataud… Gris part de son côté, j’espère qu’il ne risquera rien tout seul…
Arrivé au niveau de la porte pour le point de RDV, Toc frappe « toc toc », la porte s’ouvre et avec tout la délicatesse naine, Gurlizek défonce la porte cherry "Bon et bien c’est parti, merci de prévenir ! Qui m’aime me suive !"
Nous sommes dans leur repère, nous devons être prudents car nous ne savons pas combien de brigands grouillent dans cette maison.

Première salle, nous en tuons trois, deuxième salle, trois autres : nous sommes très organisés, Bladimire et moi, nous les commençons et Gurizek les finit, cela dit en passant, aucun mérite pour le nain, mais lui ça l’arrange il peut les piller juste après, avare ! Nous rentrons ensuite dans une autre pièce, il y a des caisses partout, tout en nous battant nous essayons de regarder si nous ne trouvons pas la caisse avec le signe du losange, en vain.
4 brigands cette fois, ça commence à me plaire… j’aperçois Gris dans une impasse juste derrière « mais qu’est ce qu’il fiche là lui ?!?», "il a du passer par derrière, malin le gamin". En avançant dans l’allée je vois une espèce de grange de l’autre côté avec un attelage prêt à partir : « Vite les zamis, ils essaient de s’enfuir en emportant le magot, nous devons les intercepter ! » Je monte sur la carriole au cas où elle ne parte. Dans le feu de l’action, j’essaie de toucher de mes flèches un des brigands qui s’en prend à Bladimire mais je suis déstabilisée, et je touche le jeune humain, oups désolé l’ami. Rolling Eyes Il semble très gravement blessé, bah oui je tire peut être pas dans la bonne cible mais je tire fort…Mais il survivra… J’aperçois la fameuse caisse bien ficelé sur la carriole, c’est bon on l’a tient. On vient à bout de ces satanés brigands. Youpi, victoire de canard ! cheers
Une fois remis de nos émotions, nous ramenons la caisse à l’école de magie, nous sommes largement dans les délais. Le contenu de la caisse était bien des pots pleins de dent, super, tout ça pour des dents. Ah ces magiciens !!! scratch Nous recevons chacun 20 Co.

Dans cette histoire nous avons gagné bien plus que 20 Co, puisque la maison des brigands nous revient de droit. Nous avons donc un logement bien à nous dans la capitale de l’empire ! Gris décide tout de même de rencontrer la guilde des voleurs pour leur troquer le reste de la carriole contre la sureté de ne pas se faire attaquer dans notre logement.
Nous décidons de changer toute les serrures au cas où. Nous avons chacun notre clef maintenant.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:53, édité 4 fois

33 "La petite souris" (Part1) le Mar 24 Fév 2009 - 8:36

Nipoudam


Sachant que le royaume elfique ne craint rien pour le moment, je décide de rester quelques temps à Aldorf. Je reste dans mon auberge favorite, l’auberge « Kissambon »: je m’y sens bien, les aubergistes sont vraiment sympathiques…

L’activité est très intense dans la ville, tout le monde semble excité et est sur le qui vive. En effet, cela s'explique par la grande réunion annuelle des magiciens qui aura lieu dans la capitale dans peu de temps! Like a Star @ heaven

Je me dirige vers les quais quand soudain, je tombe nez à nez sur mes compagnons Bladimire, Gris et … Gurlizek (toujours dans mes pattes celui là, à croire qu’il me suit, c’est pas possible). Nous discutons de nos dernières aventures tout en marchant le long des quais. Ceux-ci sont remplis de nombreux bateaux accostés. Des dizaines et des dizaines de personnes déchargent les marchandises en provenance d’autres terres.
Gurlizek se dirige vers un des bateaux, ce sont à priori des kislévites qui viennent d’Eringrade, le nain semble connaître cette contrée lointaine (enfin ça c’est ce qu’il dit…) et discute avec les étrangers. Un des hommes se nomme Hans, c'est l'un des responsables du navire. Gurlizek tente tant bien que mal de se faire payer un verre mais en vain ! Il veut toujours picoler celui là ! drunken

Je ne suis pas très à l’aise entouré de tant de monde mais j’essaie de canaliser mon attention sur autre chose. J’observe les alentours. Shocked
Tout à coup, le nain puant monte derrière une des carrioles tout ça pour éviter de marcher…, on le suit, car on a peur qu’il se perde tout seul dans une si grande ville. Gris lui, monte sur une autre carriole qui va dans une autre direction, bon bah salut !
scratch

De nombreuses caisses portent l’inscription « fragile » et sont entassées sur la carriole. Le cochet s’arrête devant une école de magie : « Ecole Béhar ». C'est alors que Gris nous rejoins on ne sait pas comment. "Il est vraiment furtif celui là pour son âge, il ira loin!" A l'accueil, on nous demande ce que nous fichons là, alors il faut vite inventer une excuse valable : j’explique qu'un de nos amis, Madrak, recherche à intégrer une école de magie mais qu’il n’a pas pu se déplacer aujourd’hui alors nous prenons les informations pour lui. Par la même occasion, nous proposons de louer nos services en échange de quelques couronnes d’or.

Le magicien nous apprend que cette école étudie spécifiquement le domaine du feu. Gris cherche alors à en savoir plus sur ses amulettes « tête de buffle ». L'homme nous indique une boutique, le « Maziran » où la tenancière pourra nous renseigner. Sinon, pour voir les responsables recrutement, il nous faudra revenir le lendemain matin.
On se dirige donc vers le « Maziran », pour acheter des babioles, enfin les autres car moi rien ne m’intéresse la dedans.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:53, édité 8 fois

34 "Mort au rapt" le Mar 17 Fév 2009 - 10:45

Nipoudam


Après ma petite escapade dans la cité naine de Karaz à Karak, me voici sur la route de ma chère forêt de Loren. Arrivée à Aldorf, je décide de faire une halte à l'auberge « kissambon ». De là, je rencontre le valeureux Bladimire adossé au comptoir du bar. Il m'apprend qu'il aurait bien besoin de mon aide afin de retrouver sa bien aimée Amélia qui a été enlevé par des brigands. Je sens Bladimire complètement désemparée, la disparition de sa protégée le rend très triste. Crying or Very sad Touché par ce sentiment, je décide de prendre quelques jours de mon temps pour lui venir en aide.
Pour la retrouver, son père, le comte de Golmore a engagé plusieurs personnes: Bladimire, bien sur, un nain, connu sous le nom d'Orzad, un elfe nommé Béren Tur-anion et un humain, Alfredo, qui saura nous guider grâce à son sens de l'orientation. C'est dingue, j'ai vraiment l'impression que l'empire est envahit par les nains, où que j'aille, je me retrouve toujours nez à nez à un nain, je suis maudite ou quoi, je me le demande... Twisted Evil
Selon ses informations, Amélia aurait été enlevé à Bogenhafen par 5 à 15 brigands qui demanderaient une rançon de 5000 Co. Il compte donc sur nous pour la libérer au plus vite.
Il nous donne 5 Co chacun afin de prendre tout ce que nous pourrions avoir besoin pour le voyage. Direction l'armurerie « A l'épée tranchante » où je fais le plein de flèches: 10 coupe-membre, 10 trident, 10 normales, le tout pour 5 Co et 10 Pa. Un grand sac de provision sera gentillement payé par Bladimire.
Orzad nous apprend qu'il se pourrait que les brigands aient également enlevés 2 autres filles en plus d'Amélia; mais ce n'est pas de source sure. On approche petit à petit de la forêt, ce qui me permet de retrouver mes fidèles compagnons. Mirima est toujours aussi pataude, il est temps qu'elle se mette au sport celle-là. :monkey: Je remarque dans le ciel un faucon qui tourne en cercle, cela m'intrigue alors je décide de monter aux arbres pour le voir de plus près mais je perds vite l'équilibre et tombe par terre... Je suis un peu étourdie, et lorsque je relève les yeux, le nain puant se moque complètement de moi. Je n'en tiens pas rigueur, ces satanés nains rigole vraiment pour un rien, je voudrais bien le voir lui en haut d'un arbre, ça doit être beau tiens Exclamation
Nous voilà à peine repartit qu'Orzad croit entendre des voix quelques mètres plus loin. Quant à moi, en observant le sol, je remarque au pied d'un arbre des traces de pas avec quelques plumes autour, tiens étrange, il semble y avoir 3 traces de pas différentes. La nuit commence à tomber, nous en profitons pour faire un camp ici et nous restaurer. D'après Alfredo, nous sommes à mi-chemin de Weissbruck. Like a Star @ heaven
Le lendemain, sur le chemin, je distingue à nouveau des plumes au sol mais cette fois accompagné de sang frais. En suivant les traces de pas, je découvre les restes d'un renard complètement déchiqueté, il a été dépessé! pale Hum, ça ne me dis rien qui vaille. Aurions nous faire à des braconniers. Grrr!!! Mad Ils vont regrettés d'être nés ceux-là! Orzad entends à nouveau les voix de la veille. Rapidement, j'ordonne à mes animaux de bien rester en hauteur pour se cacher et de faire très attention.
En suivant les traces de pas, nous atterrissons devant une petite clairière. Au beau milieu, un campement avec tout autour des cages à moitié vides. Derrière moi, j'entends Alfredo gémir, bon sang il vient de se prendre une flèche. Ni une ni deux, je monte à l'arbre (habilement cette fois). Mais les archers sont plus haut que moi et me tire dessus de chaque côté. Plus à l'ouest, j'aperçois un homme qui tient un filet, il semble avoir trouvé une cible et se concentre pour tenter de l'attraper. Un sentiment de peur m'envahit d'un coup. « Oh mon dieu, il essaie d'attraper un de mes bébés ! Mirima, sauve-toi! » Je panique complètement et n'arrive pas à me concentrer pour lui tirer dessus. « Mes bébés, non! Laisse-les tranquille espèce d'ordure ou tu vas avoir à faire à moi! ». Une fois un peu plus concentré, je réussis à tirer sur le braconnier qui tombe directement de l'arbre. Je me précipite vers Mirima pour la rassurer. Une fois mes bébés mis à l'abri. Je m'acharne sur les autres archers. Ça pour être remontée je le suis. Les braconniers sont bien les personnes que je déteste le plus au monde. Et non, ce ne sont pas les nains... non, non, non! Ils sont juste derrière tout au moins...
Béren et moi arrivons à tuer les 2 archers, tandis que Bladimire et Orzad s'acharnent sur un autre à terre. Avec toute la délicatesse naine, Orzad l'égorgea malgré les sages arguments de Bladimire, qui lui, voulait le libérer. Pas très distingué le nain! Shocked
Béren et moi libérons tous les animaux emprisonnés dans les cages tandis qu'Orzad récupère tout ce qu'il peut, notamment une peau de sanglier. Cela ne va pas arranger les problèmes d'odeur corporelles qu'il avait déjà... Pfff, en plus il a l'air ridicule avec ça!
Bon en route pour Weissbruck, c'est pas le tout mais on a une jeune fille à délivrer. Nous dormirons dans une petite auberge de Weissbruck: « Le petit paradis ». Nous ne perdons pas de temps, dès l'aube, nous continuons notre route en direction de Bogenhafen.
Sur la route, je revois dans les airs le faucon de la surveille mais cette fois-ci, l'oiseau se déplace en faisait des zig zag, c'est étrange, mais je n'y prête pas plus d'attention que ça, la dernière fois on s'est moqué de moi, je ne veux pas recommencer. Sur le chemin, Bladimire me fait une confidence: il aurait été attaqué par des chauves-souris quelques jours auparavant quand il était accompagné d'Amélia. Et cela le perturbe car la veille il croit en avoir aperçu une dans l'auberge. Il pense qu'elles nous suivent. Cette déclaration me perturba un peu car je n'ai aucune connaissance sur ces bestioles et je ne sais pas comment appréhender une probable attaque. Bladimire me demande de garder cela pour moi, ce que je ferais bien évidemment. La nuit tombe, nous nous reposons. Sleep
Le lendemain, nous arrivons à Bogenhafen. L'ambiance est pesante, la population est très apeurée et agitée. On peut entendre les gens crier tout fort: « Ils vont les tuer, les trucider, il faut se cacher! ». « Ce sont des démons », « Au secours! ». Il n'y a pas de doute, il s'est passé quelque chose d'étrange dans cette ville, je regarde Bladimire d'un air suspicieux. Nous pensons à la même chose, mais pour en être sure, il faut interroger les habitants de la ville... Question Question
Avant toute chose, je décide d'aller chercher des flèches longues portées. Je trouve mon bonheur à l'armurerie « Le chasseur aux aguets ». Pour recueillir des informations rien de mieux qu'une bonne taverne croulante de ragots. Nous choisissons la « Taverne de Maitre Kanter », tenue par un vieux Monsieur, un bon vivant. Je laisse mes compagnons de route faire le travail, je ne suis pas très sociable. D'après ce qu'a pu nous apprendre le vieil homme, une 10zaine de brigands, mené par un chef nommé Anastaz ont fait une halte dans la ville il y a quelques heures et sont repartis vers les Montagnes Grises, à l'Ouest. Ils se dirigeraient vers la caverne d'Ali baba pour se cacher en attendant la rançon du comte. ½ heure après leur départ, le ciel se serait assombrit et des choses volaient dans les airs, ce n'était pas des oiseaux! Un phénomène très étrange encore jamais vu de plein jour dans la comté. Dans un coin de la taverne, on remarque qu'un homme nous aurait entendu parlé, il essaie de s'enfuir à cheval mais les autres arrivent à le rattraper et à le faire parler. C'était un éclaireur des brigands. Ces compagnons sont en carrioles et ont à peu près 2 heures d'avance. Nous devons les rattraper. Béren et moi montons sur le cheval de l'éclaireur tandis que Bladimire et Orzad louent une charrette.
Ne sachant pas qu'ils étaient poursuivis, nous les rattrapons facilement. Je grimpe aux arbres pour pouvoir les toucher sans être vu. Mon objectif est de stopper la toute 1ère carriole pour faire barrage aux autres. Je mets déjà un certain temps à rattraper le 1er cocher. Une fois la cible atteinte, je lui tire une flèche dessus. Bingo! Anastaz, le chef des brigands sort immédiatement reprendre les rennes. Splach, et une flèche dans le chef, une. Il n'a pas l'air très content. Béren, arrivé à sa hauteur, le finit. Pas très coriace ce chef... J'arrive à tuer le 2ème cocher afin de voir si les filles sont à l'intérieur. Bingo! Les filles sont belle et bien dans la carriole, ligotées. C'est pas le tout mais il reste des personnes à éliminer dehors. Je fais en sorte de les protéger à l'entrée de la carriole. Oh non, malheur, en voulant tirer sur un ennemi j'ai cassée la corde de mon arc elfique !!! Sad Crying or Very sad Sad Crying or Very sad
Mes acolytes ont réussis à venir à bout des autres brigands. Je récupère un arc long histoire de ne pas me retrouver désarmé ainsi qu'un carquoi de 15 flèches normales; tandis que les autres libèrent les jeunes femmes de leurs liens.
Il s'agissait des filles de personnes assez bien placé: Thérésa, la fille de l'aubergiste « Les gentils amoureux », Helga, la fille d'un riche marchand de Marienburg, et bien évidemment Amélia, la fille du comte de Golmore.
A notre retour, le comte nous remercie et nous remet 20 Co chacun.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:53, édité 2 fois

35 "Dans l''antre de l''Hydre" (Part4) le Mar 17 Fév 2009 - 10:39

Nipoudam


On embarque tous. Quelques mètres plus loin, le torrent tourne à droite et prend fin sur la route. Allez tout le monde descend! On décide de tirer les radeaux sur le côté au cas où on en aurait encore besoin plus loin. Après quelques heures de marche, Gurlizek entend des bruits, il s’agirait de bruits rythmés. On estime la distance à 3kms. Il faut trouver un endroit où se cacher, il se pourrait bien que ce soit une escarmouche. Une cavité se trouve à 300 m plus loin, on laisse les embarcations sur le côté, et par chance elles sont emportées par le courant. On se cache tous dans le cavité très sombre, les bruits de percutions accompagnés de chants et de grognements se rapprochent de plus en plus et on peut sentir le sol tremblé, une odeur pestilentielle remplie le tunnel. C’est répugnant! L’escarmouche arrive enfin à notre hauteur: des araignées géantes chevauchées par des gobelins, d’autres gobelins à perte de vue armés de lances et d’arcs, un monstre poilu est dirigé par des gobelins détenant un fouet (sûrement un squig). Tous ces gobelins sont poussés par des orques dotés d’armure complète, des trolls, des sangliers chevauchés par des orques… Ça c’est de l’escarmouche!!! Twisted Evil Twisted Evil
Heureusement, nous avons su rester discret… Je me demande vers où ils se dirigent, on a bien vu qu’il n’y avait pas d’issue là-bas, ou peut être se dirigent-ils déjà vers Karaz à Karak?!
On décide de se reposer à tour de rôle, je serai une des premières à dormir. Sleep Allé tchao pantin, moi je dors!
A mon réveil, les choses ne se sont pas arrangées, Durak nous a rejoins pour nous annoncer l’enlèvement de Kurgrim. Bon et bien demi tour, nous allons être obligés de passer par la petite cascade et puis de toute façon on ne sait pas où va nous mener ce chemin, putain on a perdu un temps fou. C’est un peu de ma faute d’ailleurs, j’ai insisté pour qu’on passe par là, désolé les gars…
De retour à la cascade, on décide du plan suivant: Heinz Amora et moi allons, à la nuit tombée, vers la hutte du grand chef orque dans le but de l’éliminer. Les autres feront diversion et essayeront de sauver Kurgrim si toutefois celui-ci est toujours en vie!
Avant de partir, Heinz me remet une boule de cristal me permettant de me sauver en cas de pépin. Il faut juste la lancer par terre et un grand nuage de fumée me permettra de m’éclipser. Merci Heinz, très gentil de ta part. Here we go! :bball:
On atteint la hutte assez facilement. Les gobelins et les orques étant occupés à se battre les uns les autres ou bien à picoler. Une fois arrivés près de la grande hutte, Heinz me chuchote de bien rester caché dans le buisson en attendant qu’il exécute le chef orque. Mais avant de partir, il me demande un baiser… Mon cœur étant plutôt en faveur de Teedlit, I love you Embarassed je refusai!
Il entre dans la hutte sans trop se faire remarquer, bien joué Heinz! Au bout de quelques minutes, un bruit de cor se fait retentir et 2 orques sortent de la hutte et se mettent à fouiller dans les buissons. alien Mince, que se passe t-il?! Est-ce que Heinz a-t-il réussit à tuer le chef?! Je ne comprends pas. Crac! Pas de chance, je marche sur une brindille, je suis repérée, il faut agir vite, allez Salva qu’est-ce que tu fais? Vite, vite… Je réussi à faire diversion en lançant un caillou de l’autre coté des buissons. 3 autres orques viennent pour fouiller, je ne donne pas cher de ma peu si je ne casse pas d’ici!
Je décide de regarder sous la tente pour voir si le big boss a belle et bien été tué par Heinz. Au fond, blotti dans l‘ombre, je distingue une grosse créature immobile sur un trône, c’est lui! A sa droite, Heinz en train de se balancer sur une chaise, mais bon sang qu’est-ce qu’il fait à attendre alors que des milliers d’orque, gobelins et compagnie sont à l’affût dehors?! Je lui lance un petit caillou pour lui montrer ma présence. Il s’avance ainsi vers moi: « Mais bon sang, que fais tu as à attendre?! C’est bon tu l’a empoisonné?! ». Il me répondit que oui. Je restais dubitative. L‘attitude de Heinz était étrange. « Je vais lui lancé une flèche entre les deux yeux, histoire d’être sure qu’il soit bien mort! » C’est alors qu’un bruit de verre cassé se fit entendre derrière moi. Oh putain, je m’en doutais, Heinz est un traître, vite je sors de la tente en le poussant au sol mais il est déjà trop tard, j’ai inhalé son poison! pale Boom, je tombe, trou noir!!!
Je me réveille la tête en vrac, en face de moi Heinz et Durak sont piqués devant nous! Mes acolytes ont étés eux aussi kidnappés, nous sommes attachés sur un chaise en métal, impossible de bouger, ils nous ont jetés un sort. Le chef orque quant à lui est sur son trône. Il attend et ne dis rien. Durak lui tend la hâche de Gurlizek. Nous insultons Heinz et Durak de tous les noms, on essaie de comprendre pourquoi ils nous ont trahis, surtout Durak, lui un nain, qui s’allie à des orques!!!
La petite créature que j’avais pu apercevoir au loin était en fait un nain mutant, serviteur de Smardull, il se prénomme Diozefyr. Il a une dent contre les elfes et m’informe qu’une armée est déjà en chemin pour aller détruire mon royaume dans la forêt de Loren.
Pendant ce temps, le chef orque et Gurlizek se provoque en duel au corps à corps. Les dire de Gurlizek ne font qu’agacer l’orque qui se barre en bougonnant hors de la hutte. Il ne reste plus que Heinz. Gurlizek tente de le convaincre de nous libérer et de sortir d’ici, il lui promet des tonnes et des tonnes de couronnes d’or en échange. Cet humain à l’air de fonctionner comme ça de toute façon, l’argent , l’argent! Je suis bien contente de ne pas l’avoir embrassé! Mad
Heinz écoute attentivement les dire de Gurlizek sans aucune réaction. Il prend la hache de Gurlizek et va derrière nous. Impossible de voir ce qu’il mijote. Il sort en sifflant et fais un clin d’œil à Gurlizek.
Le chef orque est de retour et défie Gurlizek l’après midi pour un duel acharné. Nous restons plusieurs heures comme ça, des bruits dehors se font entendre. Tout à coup, des orques nous emmènent tous sauf Gurlizek. Is nous placent sur une estrade juste autour de l’arène, entouré d’orques. Il emmène enfin Gurlizek, qui se fait libéré par un orque qui détient un pendentif. Pas de doute c’est lui qui peut nous libérer du sort des chaises en métal.
Le combat commence. Après plusieurs coups donnés, le chef commence à tourner de l’œil, il crache du sang. « Allez Gurli, tu peux le faire, on est tous avec toi !» criai-je tout fort pour l‘encourager. Je ne vois plus Heinz, il prépare quelque chose. Je le vois quelques minutes plus tard sortir d’une hutte. Gurlizek donne le coup fatal de sa hache sur le chef puisque celui-ci tombe à quatre pattes. Le nain en profite pour lui scindé la tête du corps, splach!!! You’re dead! Cool
Plus un bruit, les orques se regardent tous bêtement dans le blanc de l’œil et commencent à se taper dessus les uns les autres. Nous sommes libérés des chaises métalliques. Je cours vite chercher mes armes.
Nous remercions Heinz pour son aide, et repartons vite avant que ça dégénère. Le chemin du retour se passe sans problème, nous sommes tous exténués mais ravi d’avoir sauvé la cité naine Karak à Karaz. Deux semaines se sont passées en tout. De retour au palais, le roi, Kwarak nous remercie tous pour notre aide. La cité à été victime d’une petite attaque mais rien de grave, ils ont réussis à en venir à bout; sans doute l’escarmouche que nous avions aperçus dans le tunnel. Cependant, le roi nous informe qu’une 100taine de vouivre se sont dirigées vers l’ouest, sûrement pour attaqué le royaume elfique.
Je sais ce qu’il me reste à faire!!! geek



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:52, édité 2 fois

36 "Dans l''antre de l''Hydre" (Part3) le Mar 17 Fév 2009 - 10:32

Nipoudam


Après cette embuscade, nous sommes tous fatigués, surtout Sigmar qui se rétablit petit à petit. Sans l’aide de Gurlizek, il serait déjà 6 pieds sous terre, celui-ci lui doit une fière chandelle…
Une petite crevasse nous permet de nous reposer et de nous restaurer, merci Nordebert pour tes repas bien complets. Avec ça nous sommes tous bien requinqués et fin prêts à repartir au combat! A l’attaque!
C’est reparti pour l’aventure!
Au bout de 2-3hrs de marche, j’aperçois au loin la lumière du jour. sunny On avance pour y voir plus clair. Une ambiance pesante se fait ressentir. Nous sommes cependant très organisés dans notre façon d’avancer. Chacun sait ce qu’il a à faire. Plus loin, un trou dans le plafond de 2m de diamètre fait couler une cascade qui inonde peu à peu le tunnel. Des embarcations sont au pied de la cascade. C’est sûrement celles empruntées par les gobelins. Des rochers sont enfouis dans l’eau. Bon sang, mon instinct me dit qu’il ne s’agit pas de rochers, je distingue des bulles tout autour … drunken Magnar tire une arc buse dessus, je suis persuadée que ce sont des trolls! Bingo, après le tir de Magnard, une immense créature se lève de l’eau et nous saute dessus. Ni une ni deux on arrive à le tuer. C’est alors que Beokk, le tueur de troll nous gueule dessus: « Mais bon dieu, c’est à moi de tuer les trolls, le prochain qui touche à un troll aura à faire à moi !». « Vieux grincheux vas! La prochaine fois tu te démerderas tout seul, espèce de nain puant! ». Et il continue à bougonner tout seul dans son coin. Evil or Very Mad On décide de monter tout en haut de la cascade, elle doit bien mener quelque part! Magnard tire à nouveau sur les rochers trolls restants. Deux autres se réveillent. Et bien notre tueur de trolls national va être servi! Tout le monde est montés sauf lui, mais le pire d’en tout ça c’est qu’il n’arrive même pas en en venir à bout. Mais le vieux bougre est têtu comme une mule, il voit bien qu’il n’y arrivera pas seul. Il commence à paniquer! Moi j’en ai marre de ces histoires, on est pas venus ici pour ces foutaises, je décide de m’éclipser discrètement pour voir ce qui se passe en aval de cette cascade.
Le chemin déboule sur un énorme cratère de volcan, au milieu un immense lac d’au moins 15 kms. Tout autour du lac des campements de gobelins et d’orques, nous devons rester discrets car 2à300 vouivres survolent tout le cratère. Bon sang nous sommes fichus, comment allons nous atteindre la hutte du big boss?! Complètement à l’opposé de moi, de l’autre côté du lac, une grande hutte se distingue des autres, pas de doute c’est celle du big boss! J’essaie de voir comment faire pour atteindre la grande hutte sans devoir traverser cet immense espace, mais rien à faire, les montagnes tout autour dominent d’au moins 500 m de haut, impossible d’arriver par là sans se faire repérer. Quelque chose près de la hutte retient mon attention, je distingue très mal, une toute petite créature de la taille d’un nain ou peut être d’un gobelins, je ne sais pas trop, rentre à l’intérieur de la grande hutte, je ne pense pas qu’il s’agisse d’une peau verte… Quelques instants plus tard, la petite créature ressort de la hutte et se dirige vers un orque. Ce dernier monte de suite sur une vouivre et décollent vers l’ouest, les 2-300 vouivres le suivent! Cela ne me dis rien qui vaille, j’espère que l’attaque de la cité naine n’a pas commencée. Suspect
Les autres me rejoignent enfin, et m’apprennent que Beokk n’était pas sortit vivant de l’attaque de troll… Bien fait pour lui, il n’avait qu’à pas se l’a péter et se croire tout puissant, il a oublié qu’on avait une mission plus importante que celle d’assouvir sa fierté personnelle! Paix à son âme tout de même. Nous sommes désormais plus que 9 à poursuivre l’aventure. What a Face
J’informe Gurlizek et les autres de ma découverte, mais nous devons réfléchir avant d’agir, ne pas faire comme cet idiot de Beokk et se jeter dans la gueule du loup! Il reste deux rochers encore endormis en bas et un troll en train de manger les restes de Beokk, argh, c’est horrible. Gurlizek est très touché part cette disparition mais ne se laisse pas abattre pour autant.
Avec une majorité des voix, on décide d’aller voir un peu plus loin du côté des embarcations s’il n’y a pas un autre chemin qui pourrait nous éviterait de traverser les 15 Kms pour arriver à la hutte du chef. Deux nains resteront en haut de la cascade: Durak et Gurgrim.
On essaie tant bien que mal de tuer le troll resté en vie dans le tunnel. On n’y arrive pas! Je commence à en avoir marre de ces trolls, ni une ni deux, je saute sur son dos et le déstabilise. Il tombe tandis que je saute sur un des deux rochers, malheur, quelle imbécile, j’ai réveillée un autre troll! Bon et bien j’assume mes conneries, ce troll est pour moi en mémoire de notre nain tueur de troll, Beokk. Les autres en profitent pour descendre et atteignent les embarcations. Malheureusement celles-ci partent dans le mauvais sens. Les capacités de navigation de Sigmar sont ma foi très faibles. Il n’arrive pas du tout à pagayer. Il tourne sur lui-même. C’est pas le moment de faire des tours de manège mon vieux! De plus, le troll que j’avais assommé se réveille. On est mal, on est mal, on est mal, c’est la folie!
Le troll n°2, celui que j’ai réveillé se dirige vers moi, très peu content que je l’ai sorti de son sommeil. Je décide alors de l’entourer de ma corde elfique afin de le faire trébucher, tandis que les autres ont réussi à tuer l’autre troll. J’arrive à blesser le troll n°2 de mes flèches pénétrantes, il est maintenant très mal en point. Heinz Amora le finit d’une flèche, je suis très déçue car je voulais le tuer moi-même, mais bon là n’est pas la question, le temps presse! bounce



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:52, édité 3 fois

37 "Dans l''antre de l''Hydre" (Part2) le Mar 17 Fév 2009 - 10:14

Nipoudam


Durant les quatre jours, j’ai fait la connaissance de nos compagnons d’aventure :
Heinz Amora, un humain assassin;
Beokk, un nain tueur de troll;
Durak, un nain sentinelle;
Magnar, un nain sentinelle;
Storri, un nain combattant des tunnels;
Kurgrim, un nain mercenaire.

L’heure du départ est proche, nous nous levons à l’aube pour partir avant que les activités de la cité naine ne commencent. On sort de la ville petit à petit, nous avançons dans un tunnel de 20-30m de large, il s’agit du réseau souterrain de la ville. Nos premières journées dans les mines se passent sans encombre, nous rencontrons des mineurs en plein travail, mais plus nous avançons moins nous en voyons. Avec les attaques des gobelins et autres créatures maléfiques, les nains restent le plus près possible de la sortie des mines. Le tunnel devient de plus en plus étroit. Je suis très mal à l’aise et je me retrouve dorénavant à quatre pattes, pas très pratique ma foi! Au début nous sommes encore quatre par quatre puis deux par deux et enfin à la file indienne.

Nous arrivons à une embouchure qui nous offre 5 chemins tous de taille différentes. Un squelette nain est à l’entrée d’un d’entre eux, ça annonce direct la couleur! Twisted Evil On décide de prendre le chemin n° 3. Je suis en troisième position précédent Storri et Gurlizek. On distingue un petit trou au loin avec une petite lumière bleuâtre fluorescente. Tout à coup, Storri trébuche et tombe dans un trou au sol mais heureusement Gurlizek le rattrape de plus belle. C’est ici que l’embouchure se termine, nous sommes face à un immense tunnel avec une voie pavée 2m plus bas. Le mur semble taillé, et en face de nous on peut distinguer un grand trou. Gurlizek pense entendre un cours d’eau. Quant à moi, je pense voir quelque chose d’écrit sur le petit muret juste devant le grand trou. Gurlizek décide d’aller jeter un coup d’œil. C’est une rune qui nous indique la direction: Arrow à gauche Karak Ungor et Arrow à droite Karak à Karaz. Je rejoins Gurlizek qui à l’air d’avoir un peu de mal… Nous devons nous diriger vers Kark Ungor. Malheur, en voulant faire signe aux compagnons de venir nous rejoindre, j’aperçois juste au dessus du trou d’où l’on vient des araignées géantes chevauchées par des gobelins, mon dieu, il ne faut surtout pas qu’elles voient que nous sommes plusieurs! Elles sont au moins 10. affraid Ni une ni deux je tire dessus mais elles sont très agiles et évitent facilement mes flèches, alors nous décidons de retourner rapidement dans le trou. Une fois dedans, une des araignées tente de nous suivre, Gurlizek arrive à en venir à bout assez facilement. Ouf! Sauvés! Demi tour se sera plus prudent, nous devons être très discrets.
De retour à l’embouchure, j’examine l’entrée de chacun des chemins: des traces de coup de petits pieds, rien de bien intéressant, sûrement celle de gobelins. On tente le n°4: cul de sac, le n° 2: cul de sac, le n°5: cul de sac. Bon plus que le n°1, au bout de celui-ci un minuscule trou avec comme vue l’avenue pavée de tout à l’heure, bon et bien pas le choix, nous devons reprendre le chemin n° 3. Sigmar, mineur de carrière, décide de creuser pour agrandir le trou mais en vain, à croire qu ‘il commence tout juste sa carrière le pauvre.
De retour à l’entrée de la grande avenue, nous prenons par la gauche en direction de Karak Ungor. Au bout de quelques mètres, nous arrivons devant un pont, en dessous, un torrent avec beaucoup de courant. Au nom d’Ariel et Orion, je crois que nous sommes attendus de pieds fermes: des gobelins armés jusqu’au dent nous attendent. Ils sont divisés en deux partie: au loin, les archers, 2 rangées de 10 gobelins et juste devant le pont 2 autres rangées de 10 gobelins pour le combat au corps à corps. Bon et bien c’est parti, que la bataille commence! cheers
Je décide de commencer à éliminer les premières rangées tandis que Gurlizek et Sigmar foncent dans le tas. Chacun son truc les gars! Malheureusement, Sigmar se fait toucher assez rapidement, il est en mauvais état, son ami Gurlizek vient à son secours, je les couvre! Nous avançons plutôt bien dans le combat si bien que les gobelins abandonnent et partent en courant dans le sens inverse.
Mince, espérons qu’ils n’aillent pas prévenir leur chef.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:51, édité 2 fois

38 "Dans l’antre de l’hydre" (Part1) le Mar 17 Fév 2009 - 10:07

Nipoudam


Comme convenu avec Gurlizek, me voilà au point de RDV à la « taverne des barbus » de Talabaheim. Celle-ci est, sans étonnement tenu par des nains et adapté à leur race. Mad Je me sens vraiment mal à l’aise en leur présence. Throntok est le tenancier, ils savèrent qu’il s’agit d’un ami de Gurlizek. Il nous annonce que Razik, le frère de Gurlizek nous attendra dès l’aube dans les bois, des lucioles seront censés nous montrer le chemin.
Nordebert notre cuisinier favori part à la recherche de commissions afin que nous ne manquions de rien lors du voyage. Quand à moi, je me contente d’acheter des flèches et des potions de survie.
Une fois les provisions toute rassemblées, nous nous dirigeons dans la forêt où on peut apercevoir une grosse luciole d’au moins 7cm de diamètre. Like a Star @ heaven Grâce à mes capacités visuelles d’elfe, je remarque que d’autre lucioles nous montrent le chemin. Ma foi, il s’agit d’un procédé assez intelligent pour des nains, je suis bien surprise. Shocked Le chemin illuminé se termine enfin sur une grande clairière avec au milieu un énorme vaisseau volant en forme de bateau. Waouh, je suis encore une fois surprise par la capacité d‘ingénierie de ces nains. Shocked En revanche, la dizaine de nains entourant le bateau ne m’enchante guère, mais bon en m’engageant dans cette aventure je savais à quoi m’attendre.
Je décide de prendre quelques minutes pour dire au revoir à mes compagnons, Vorondil et Mirima. Ils vont énormément me manquer, ce n’est pas souvent que je les laisse aussi longtemps sans moi. Un grand sentiment de tristesse et de nostalgie m’envahit. Je leur dis de bien rester dans ce périmètre et que je serai de retour dès que possible, qu’ils veillent bien l’un sur l’autre et qu’ils ne fassent confiance à personne! Adios amigos, SNIF !!! Crying or Very sad Crying or Very sad
On embarque sur l’engin volant, c’est impressionnant, malgré mon habitude d’être en altitude, je suis ravie de la vue que m’offre cette aventure. La forêt devient de plus en plus petite, c’est époustouflant!
Au bout de 4 jours de voyage, on aperçoit enfin les montagnes enneigées. Il fait de plus en plus froid. Durant le séjour, j’essaie de comprendre le fonctionnement de ce bateau volant, cela n’est pas si compliqué que ça en à l’air finalement, mais pour des nains c’est déjà pas mal.
Au loin, je distingue une ombre au dessus de montagnes bizarre! Elle disparaît aussitôt. Le lendemain, une brume épaisse a envahit les cieux, on ne voit presque plus rien. C’est pénible pour diriger le bateau. C’est alors qu’à bas bord je vois une ombre se rapprocher de l’engin, c’est une créature ailée d’au moins 20 m de long, type reptilien avec un orque qui l’a chevauche, bon sang, c’est un vouivre. Elle disparaît de nouveau. J’en avais déjà vu auparavant dans les montagnes grises mais elles n’étaient jamais montées. Un grand boom se fait entendre. Des créatures ailées essaient d’atterrir sur le ponton. Il s’agit en fait de gobelins dotés de fausses ailes en tissus. Mais d’où sortent t-ils ceux là?!
Je compte plus de 18 gobelins dans les airs, il n’y a plus de doute on est attaqués par des planeurs de la mort. Aux armes!
On arrive plus ou moins à venir à bout des gobelins mais l’orque chevauchant la vouivre est de retour et touche de ses flèches Razik, à la barre, ce qui fait chavirer le bateau à tribord. Voulant le protéger, je tire sur l’orque, Pam, dans le casque, la flèche le déstabilise, et il disparaît. Les gobelins sont dorénavant tous mort. Ça, c’est fait! Je cours secourir Razik en lui donnant une potion de soin tandis que son frère reprends la barre. Il est en piteux état le pauvre. pale
La créature est de retour, mais cette fois, elle atterrit directement sur le ponton, elle est énorme: une
tête de dragon sans avant bras, des pattes en forme de griffes et une queue en dard de scorpion. C’est irréel. Alerte rouge! Vu la posture de l’orque, il est sûrement chef de guerre. J’essaie tant bien que mal de toucher la vouivre de mes flèches tandis que Gurlizek, ayant passer les commandes à Sigmar, tente de tuer l’orque. Mes flèches ne l’a blesse guère, elle est très résistante, mais Gurlizek arrive enfin à venir à bout du chef de guerre. La vouivre prend alors la fuite. On peut entendre des tambours de gobelins au sol. Nous balançons les cadavres par-dessus le bateau pour leur montrer qu’il ne faut pas nous attaquer…
Le brouillard est de plus en plus épais mais, nous arrivons enfin près de la cité naine, la capitale du
royaume des nains. Youhou, super, pff! Evil or Very Mad
Gurlizek est très fier d’être de retour parmi les siens, je trouve même qu’il se l’a pète un peu trop mais bon, je ne suis pas en position de supériorité alors je préfère me taire. Un nain doté d’une seule et même mèche blanche (ridicule d’ailleurs) parle avec Gurlizek, je crois que c’est le bras droit du roi de Kara Karak. king Nous nous reposerons à l’auberge « A l’ombre des runes » tenue par Kirkrik. Mais avant tout, nous décidons d’aller boire une bière. Malheureusement celle-ci sera fatale! Après ma dernière gorgée, je termine à quatre pattes et je vomi partout. drunken Bon sang de bois, les bières naines ça promet… Je comprends strictement rien, apparemment nous devons aller rencontrer le roi mais nous sommes perdus mais à vrai dire je m’en fous, hi hi, je ris, je vomi je ris, je marche à l’envers, c’est si drôle…
Au bout de 3 heures de vadrouille dans la cité, on retrouve enfin le palais royal, j’ai un mal de crâne infernal, je n’ai qu’une envie c’est de dormir. J’ai du vomi partout sur mes vêtements, plus jamais je ne boirais de bière naine, c’est horrible! affraid
Un des serviteurs du roi nous propose d’aller nous reposer dans une des chambres du palais avant de rencontrer le roi. Ok pas de problème pour moi, ça ne va pas me faire de mal.
Ron pchi, ron pchi…
Le lendemain, Gurlizek m’explique qu’il n’a pas réussit à me réveiller la veille et qu’il a donc été voir le roi sans moi. Nous serons donc 10 au total à partir pour la mission. Il me présentera les participants cet après-midi.
Avant de partir dans les mines, nous passerons quelques jours dans le palais pour reprendre des forces, apprendre à nous connaître et préparer un plan d’attaque.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:51, édité 2 fois

39 "Le trésor du Phénix" (Part2) le Mer 7 Jan 2009 - 2:00

Nipoudam


Il pleut toujours autant dehors ce qui ne m'aide pas à percevoir au mieux les ombres extérieures. Nous décidons de nous barricader en bouchant les fenêtres avec les armoires de la chambre. Nous ne savons pas si nous allons encore être attaqués alors nous nous dispersons: Gurlizek en bas, Luther dans le couloir, Linëa et moi dans le chambre pour protéger le coffre. Je ne sais ce qui m'arrive je vois de moins en moins bien... Suspect
Un bruit de bris de vitre se fait entendre dans la chambre voisine... Luther Reise nous informe que les ennemis ont lancés une boule de feu à travers la vitre. Les chafouins, ils veulent mettre le feu à l'auberge! On décide de redescendre au rez-de-chaussée. En descendant, Luther se prend une flèche. Un autre bruit de fenêtre brisée se fait entendre à l'étage. On va tous brûler vifs !!! affraid Linëa réussit à tuer le skavens qui a touché Luther. Quand à moi je ne suis pas très productive, ma vision nocturne m'handicape énormément, je suis désemparée. Gurlizek, de part sa petite taille réussit à se faufiler jusqu'à la porte de l'écurie. De là, il nous annonce qu'il aperçoit un rat-ogre, horreur... affraid
J'ouvre la porte de la petite pièce de ravitaillement. Deux skavens en vue, à mon tour de faire mes preuves, je tire sur un qui tombe à terre tandis que Luther Reise élimine le deuxième. Pff, je n’avais pas besoin de lui…. Je retourne du côté de l'écurie et en profite pour récupérer les flèches de l'archer que Linëa a tué, huit en tout, c’est mieux que rien. C'est alors que j'aperçois dehors deux rat-ogre, deux archers, un magot, un skavens avec un fouet (c'est lui qui semble diriger le rat-ogre), des skavens qui sortent à foison d'un puit et enfin un skavens un peu bizarre. confused
Le magot réussit à lancer une flèche magique qui incendie l'écurie. Nous tentons tant bien que mal à l'éteindre. Pendant ce temps, je me prends une flèche d'un archer. Aïe, ça pique! Le feu est mort, nous pouvons nous reconcentrer sur les ennemis. Luther Reise tue le skavens à fouet. Ainsi, le rat-ogre n'est plus ensorcelé, cet imbécile s'assoie et ne cesse de hurler en bougonner bêtement.
J'essaie d'atteindre le magot d'une flèche pénétrante, en vain. Luther réussit à le tuer. Décidemment, il se croit en compétition celui là !!!C'est alors que les archers lâchent leurs arcs à terre et commencent à courir à toute allure vers le puit tout comme les autres skavens.
Je tire sur un des deux archers et enfin j'arrive à l'atteindre et à le tuer, malgré sa blessure, l'autre réussit à s'échapper dans le puit.
Luther tue le skavens qui lançait des bombes incendiaires. La même idée nous traverse l'esprit : faire sauter le puit de bombe incendiaire. BOOM !!! cherry On fait tout péter. C'est rigolo, on dirait un feu d'artifice !

Gurlizek s'amuse avec le rat-ogre qui reste, puis le tue. Il fait jour maintenant, ce fut une nuit très agitée! Une diligence nous ramène jusqu’à Talabaheim pour remettre le coffre à Anna.
Nous sommes très fatigués. Luther Reise aura des séquelles de cette aventure : une énorme cicatrice sur le visage due à une bombe incendiaire.
On remet donc le coffre et les trois clefs à Anna qui à l'air satisfaite de notre travail. Nous tentons d'en savoir un peu plus sur le coffre et son contenu mais ils s'avèrent qu'Anna n'est pas le commanditaire direct, d'autres personnes sont concernées. Impossible d'apprendre quoi que ce soit.
Elle remarque ma présence et me demande ce que je fais là, car je n'étais pas censée travailler sur cette mission à l'origine. Comme je n'étais pas prévu dans la mission, elle n'a pas assez d'argent en récompense du travail effectué, elle me remet seulement 20 Co et me propose de revenir à l’auberge "Buverie du Troll" dans un mois pour venir chercher le reste de mon du, soit 40 Co.
sunny


Grâce à ce scénar, j'obtiens 170 points d'expé.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:51, édité 2 fois

40 "Le trésor du Phénix" (Part1) le Jeu 11 Déc 2008 - 23:35

Nipoudam


Aracano m’envoya dans la forêt afin de percer un mystère concernant une armure se situant dans un bosquet. C’est parti, en avant pour l’aventure… sunny

Arrivé à bon port, je suis horrifiée. affraid Après avoir passé des jours paisibles dans ma communauté, je me retrouve de nouveau face à ce bip de nain de malheur, qu’est ce que le vieux monde est petit c’est pas possible ! Je garde mon calme et m’approche. Ils s’avèrent qu’il est en compagnie de Luther Reise (toujours la même équipe de choc !) et d’une elfe que je ne connais pas. Il s’agit de Linëa, une elfe un peu paumée qui ne se souviens de rien sur sa vie. Et bien je suis bien moi avec ces 3 loustiques !

Le bosquet est constitué de 6 menhirs formant un cercle, et au centre un dolmen avec une inscription en eltharin : « Ici repose Aekold le miraculeux, paix à tous les esprits ». Derrière, un bosquet avec une armure porteuse du signe du chaos Tzeench et d'une épée enfoncée dans le sol à 2 m de profondeur. Je ne comprends pas la signification. Il faudra que je retourne en informer Aracano pour éclaircir cette histoire.

En attendant, je demande aux aventuriers l’objet de leur quête et propose de me joindre à eux. Ils doivent apporter un parchemin au capitaine du bateau « Le Phénix » amarré à Marienburg en échange d’un objet qu’il faudra par la suite rapporter à leur commanditaire, une certaine Anna, propriétaire d’une auberge à Talabaheim.

Sur la route, nous pouvons apercevoir un immense port avec des bateaux partout. On apprend que c’est une ville marchande où l’Empire ne peut pas rentrer, ce sont une 20taine de familles qui se partagent la gestion de la ville et ce depuis des années. Nous allons directement à la recherche du capitaine. Le Phénix est amarré sur la rive ouest au ponton 325. La nuit commence à tomber, mais je peux reconnaître un magnifique bateau elfique fait de bois pâle. Nous demandons à un elfe marin de nous annoncer au capitaine. Mais l’elfe refuse prétextant que le capitaine ne peut recevoir personne d’ici le levé du jour. Bon sang de bois, on n’a pas fait tout ce chemin pour attendre que Monsieur le Capitaine dédaigne nous recevoir. Après avoir longuement insisté, pas la peine on décide de prendre congé direction l’auberge d’en face « Le Léviathan ». On invite cet elfe marin nommé Karekel à se joindre à nous. Après plusieurs topettes, le marin s’avère beaucoup plus commode qu’au début. On apprend que le navire vient de Bretonnie, et que l’équipage constitué de 65 marins à l’origine à été attaqué par des bestioles avec des bâtons. Résultat seul 5 personnes ont survécu. Quel malheur ! Ils doivent ainsi recruter de nouveaux moussaillons dès l’aube.

Karakel est ivre mort. On décide de l’emmener dans la chambre de Linëa, mais ce n’est pas une très bonne idée, (c’était l’idée du nain bien sur) alors on décide de le ramener sur le bateau. Sur le ponton, deux marins dorment et un autre cuve dans son coin. C’est le moment d’en profiter pour rencontrer le capitaine. Malheureusement celui-ci est bien trop occupé avec ses trois péripatéticiennes…

Il est temps pour nous d’aller se coucher. Mais contrairement aux autres, impossible de dormir. J’aperçois par la fenêtre des petites ombres dont les yeux luisent à la lumière, étrange ! Je vais voir mais je crois que je les fais fuir. Bon tant pis, j’en informerais mes compagnons à leur réveils.

A l’aube on se dirige vers le Phénix comme prévu, une énorme file d’attente est déjà prête pour le recrutement. Moirhuk nous fais signe de monter en V.I.P., hé hé. Luther lui tend le parchemin, il nous demande de le suivre dans la cale du bateau pour nous effectuer le transfert. Il nous remet un coffre. Il y a 3 serrures de formes différentes : carré, rond, triangle. Les consignes sont bien strictes :
- ne surtout pas ouvrir le coffre,
- ne jamais mettre nos doigts ou autre à travers les trous,
- toujours laisser une bougie allumée au niveau de ouvertures.

Il semble qu’il y a un être vivant à l’intérieur, cela m’intrigue car on entend un petit sifflement strident assez gênant.

Il est encore tôt, nous repartons vers Talabaheim dans une diligence. Après toute une journée de route sans encombre, nous faisons une pause dans une auberge assez isolée. C’est le calme complet. Il n’y a pas grand monde. Gurlizek et Luther s’endorment rapidement. Malgré les bruits de ronflement du nain, j’entends un gros boom dans l’écurie…ce n’est pas normal ça. J'ai un mauvais présentiment. Je suis sur qu’il s’agit des bestioles que j’ai aperçu près du port. Ils veulent le coffre. Nous devons le protéger ! Je réveille tout de suite mes compagnons, il vaut mieux prévenir que guérir.

Gurlizek et Linëa décident d’aller voir dans le couloir. Je reste avec Luther afin de protéger le coffre quand soudain deux skavens passent à travers la fenêtre et nous attaquent. Ahhhhhhhh, ils sont trop moches ! Nous réussissons à en venir à bout mais je pense que ce n’est pas fini...
Des bruits de craquements se font entendre au rez de chaussée. On se divise en groupe de deux. Je reste toujours près du coffre en compagnie de Linëa. Et rebelotte, deux skavens nous attaquent. C’est pas donc fini ! Déjà armée, je tire: et d'un... je retire... et de deux. Non mais!



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:50, édité 2 fois

Nipoudam


Comme prévu, j’ai alerté ma communauté qu’une attaque de trolls apprivoisés dirigée par Massaroth Sombrebois pourrait avoir lieu cet hiver. Son but est d’éliminer le roi et la reine en pleine période d’hibernation. Twisted Evil Suite à cette terrible nouvelle, Aracano, le chef de la communauté Ecureuil, dont je fais partie, décida de réunir le conseil des sages. Après des heures et des heures de délibérations, ils ont décidé d’avertir Ariel et Orion Sleep (chose très rare) par rapport à l’attaque de Massaroth SombreBois.

Je décidai de rester quelques jours près des miens pour me ressourcer. C’était la première fois que je partais à l’aventure dans le vieux monde aussi longtemps et la présence des miens me manquait énormément. cheers Madrak quant à lui en profita pour retourner au nord de la forêt de Loren pour acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux talents de magicien. Après avoir averti les membres de sa communauté, Teedlit reprit le chemin du vieux monde, toujours à la recherche du machiavélique Talone. :monkey:
J’ai passée beaucoup de temps en compagnie de notre chef Aracano. Il m’apprit que chaque communauté était dotée d’un représentant. Ils font partis de la table ronde des protecteurs de la forêt de Loren. A chaque printemps, après leur hibernation, Ariel et Orion décident de l’aptitude des représentants. Ils ont le pouvoir absolu. sunny

C'est ainsi qu’Aracano me présenta Mésosthil, le représentant de notre communauté. Je fus honorée et ma foi un peu intimidée par sa présence. C’était un elfe majestueusement beau. Embarassed Je me sentis bien en sa compagnie, sa présence m’apaisait. Je lui confiai que j’étais arrivée à bout de ma carrière, que j’étais lasse d’être gardien tribal, que j’avais envie d’acquérir de nouvelles compétences et de varier mes aptitudes. C’est alors qu’il me proposa de devenir pisteur!!! Je ne connaissais pas du tout cette carrière, mais d’après le peu qu’il m’en avait dit, elle m’intriguait et m’intéressait beaucoup.
Mesosthil connaissait un pisteur dans la communauté panthère voisine, Aédulriys. Coup de chance, c’est un elfe spécialisé dans les animaux. Il m’invita à le rencontrer dans la prairie, située dans la partie sud de la forêt de Loren, entre fleuve et montagnes. Ne pouvant pas quitter ses responsabilités au sein de la communauté, Mesosthil ne put m’accompagner. Il m’apprit qu’avec un peu de chance je pourrais apercevoir sur mon chemin les quelques licornes encore existantes dans les clairières. clown

Sur la route, je pus découvrir une partie de la forêt de Loren encore inconnue à mes yeux. De grandes plaines très vastes, avec par-ci par-là des chevaux sauvages en train de paitre. Vorondil et Mirima étaient aux anges, je ne pouvais les empêcher de gambader à toute allure. Razz Je ne reconnaissais plus Mirima, ce n’était plus le petit panda tout apeuré que j’avais trouvé dans la cave. Toutefois, celle-ci restait un peu maladroite et trébuchait de temps en temps. Elle reste moins habile que Vorondil. Quant à lui, il est en harmonie complète avec la nature qui nous entoure.
Après avoir traversé le fleuve de Brienne, nous arrivâmes aux pieds de la prairie. Une fois sur place, je rencontre un elfe en train bander son arc en direction d’une cible. Faisant parti de la communauté panthère que je recherchais, il m’indiqua où trouver Aédulriys.

C’était un elfe assez longiligne, pas très grand par rapport à la moyenne, vêtu de couleur très discrète. Il était accompagné d’un magnifique faucon, un petit primate noir et d’un serpent enroulé autour de son cou. Je m’avançai vers lui, mes acolytes de chaque côté, au sol. Ce tableau d’elfes en compagnie de leurs animaux me plu grandement. Wink Après lui avoir expliqué la raison de ma présence, il accepta de me former pour acquérir les compétences de pisteur. Cet apprentissage prit à peu près un mois afin de m’accommoder aux spécificités de la forêt. En effet, ce dernier voulu me confronter aux situations les plus diverses possibles. C’est alors que pendant ce mois d’apprentissage, j’appris à mieux me servir des détails que peut me délivrer l’environnement qui m’entoure; comme notamment reconnaître la race d’un animal selon les traces. Une chose très importante, Aédulriys m’appris à soigner les animaux, ce qui est plutôt rassurant car ma plus grande crainte est d’un jour perdre un de mes animaux. Mes jours et nuits passées au sein des bois m’ont permis d’avoir plus d’emprise sur eux mais aussi sur les animaux en général. I love you

Ce séjour fut très gratifiant pour moi et suite à cette formation d’un mois, je repris le chemin de ma communauté afin de revoir mes proches et ensuite repartir à l’aventure dans le vieux monde.
Une fois sur place, Aracano me demanda de me rendre en pleine forêt entre Aldorf et Marienburg pour enquêter sur une mystérieuse armure encastrée dans un bosquet.


Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow Arrow


Ayant des points d’expérience de côté, je décide d’en utiliser 300 pour acheter les compétences suivantes :
- Passage de carrière
- Soin des animaux
- Emprise sur les animaux



Dernière édition par Nipoudam le Lun 18 Mai 2009 - 21:36, édité 3 fois

42 "Réunion spéciale grandes oreilles" le Lun 24 Nov 2008 - 6:29

Nipoudam


Après une bonne nuit de sommeil, je décide de me promener un peu dans l’Aldorf mais la foule en délire m’étouffe, je décide donc d’empreinter une petite ruelle plus silencieuse ! C’est alors que j’aperçois une ombre se diriger droit vers moi. Oh mon dieu, mais qu’est ce que c’est ?! Après quelques hésitations, je me rends compte qu’il s’agit d’un majestueux faucon qui vient m’apporter un message… Il s’agit de Teedlit. Selon lui, notre peuple serait menacé ! affraid Il faut agir vite ! Il me donne RDV à l’auberge du « sanglier rieur » à Basdhal. Ce village n’est non loin d’ici. Here we go ! Arrow

Arrivé à l’auberge, je tombe sur mon ami Madrak qui lui aussi a été convoqué par Teedlit. Après quelques temps d’attente, notre acolyte arrive pour nous dévoiler l’objet de cette convocation. Ce dernier a déniché des informations importantes durant sa quête dans la forêt des ombres à propos de Tallone (symbole: le loup féroce). D’après ses découvertes, quatre personnes auraient établies divers plans chaotiques.
Massaroth Sombrebois, un elfe noir aurait apprivoisé des trolls afin de dévaster la forêt de Loren (symbole : le dragon)
Erhart Frolicht, un magicien travaillerait sur des amulettes permettant de maitriser les gobelins (symbole : le buffle)
Smardulle, un seigneur nain du chaos aurait pris possession de Karak Ungor (symbole : le taureau)
Friedrich Arakni, un adorateur de Khorn et guerrier du chaos qui recruterait une armée (symbole: la hyène)
De plus, Teedlit nous apprends qu’il a été malheureusement infecté par la morsure du tavernier de Krugenheim, ainsi il porte un anneau lui permettant de ne pas se transformer en lycanthrope. Crying or Very sad

Pour le moment notre priorité est de prévenir le royaume de Loren qu’une attaque de trolls dirigé par Massaroth Sombrebois pourrait avoir lieu cet hiver afin éliminer le roi et la reine en pleine période d’hibernation.
Afin de traverser les montagnes grises sans problèmes, nous décidons de faire quelques provisions à l’armurerie : un bouclier triangulaire, 10 flèches, un kit de survie (fiole d’alcool, bandage, fil à pêche, aiguille, atèle), un pochon de provision, 2 potion de soin (1 dé 10), et une autre potion ultra bien (3 dés 6). Lors de nos achats, les commerçantes nous apprennent que des elfes noirs seraient venus quelques jours plus tôt pour piller la ville.
Une fois bien équipés, nous prenons une diligence en direction de Nuln. Après 5 jours de voyage, nous arrivons enfin aux pieds des montagnes grises. Teedlit connaît bien le chemin, il passe devant. C’est alors que trois malfrats nous bloquent le passage. Nous leur faisons comprendre que nous ne cherchons pas les ennuis et leur demandons gentiment de nous laisser passer. Mais les brigands n’en font qu’à leur tête et semble comprendre que le langage de la violence, ok… A l’attaque ! Ni une ni deux les trois rapiats se retrouvent les fesses au sol. Basta ! Allez trêve de gaminerie, on repart de suite, une longue traversée nous attends.

Sur le chemin, Teedlit nous conseille d’être le plus discret possible afin de ne pas se faire repérer. Il fait déjà nuit noire mais ce n’est pas un problème pour trois elfes. C’est alors qu’un énorme rocher nous barre la route. Je décide d’envoyer Vorondil en éclaireur, ce dernier n’a pas l’air convaincu mais je le force à y aller. Il faut bien qu’il apprenne à surmonter sa peur. Tout craintif, il commence à escalader la roche. Une fois en haut je vois bien qu’il a aperçu quelque chose alors je lui fais signe de revenir en vitesse. Etant la seule à pouvoir escalader le rocher sans mal, je m’y colle. Soudain j’entends une flèche me frôler l’oreille droite, mince alors on m’attaque. Je fais comprendre aux amis de me couvrir afin que je puisse monter tranquillement. Madrak réussit à faire diversion avec un de ces sorts : il allume des feux follets afin de voir contre qui on à faire. J’aperçois ainsi un archer en train de me viser, oh my god, je suis mal ! Heureusement les feux follets de Madrak l’éblouissent, j’en profite pour lui prendre la jambe et le faire tomber à la renverse. Il reste un autre archer de l’autre côté de la roche. Me voici enfin sur la plateforme, mais je continue d’escalader pour arriver en haut de la montagne. What a Face Malheur, une fois en hauteur, j’aperçois un troll qui tente de déplacer le rocher. Au loin, j’aperçois également deux autres elfes dont un étrange, il s’agirait d’un apprivoiseur car je constate que le troll reproduit exactement les mêmes gestes que lui. Le rocher ne va pas tarder à céder. Je lance ma corde elfique pour aider mes compagnons à grimper. Je réussi à mettre K.O. l’elfe de l’autre côté de la colline tout en évitant les flèches des autres elfes. Après des dizaines de flèches lancées, nous réussissons à les tuer. Le troll ne semble plus sous contrôle et commence à nous lancer des grosses pierres. On le bombarde de flèches, et soudain on se rend compte que des flèches sortent du bois au loin. Cool des alliés ! On arrive enfin à en venir à bout. Nous descendons de la colline pour faire connaissance avec notre nouvel ami elfe, il s’agit d’Aelthodrian Faloviel, un ami de Teedlit.

Je m’excuse auprès de lui car dans la fureur de l’action, je lui ai planté une flèche en plein dans le bras. Oups, désolé! Embarassed Teedlit et Madrak décident d’aller fouiller le magicien tandis que moi je me dirige vers un des elfes achevé sur la colline. Malheur, il n’est pas mort, je sors vite une flèche et l’achève. Je récupère six de ces flèches. Non mais…
Nous nous dirigeons maintenant vers ma communauté : la communauté de l’écureuil où nous sommes accueillis par Aracano, le chef du clan.
cat
***************************************************************************************************

Argent dépensé

Achat = 36 Co
Auberge « Kissambon » = 1Co
Auberge de l’aventurier = 15 pa

Argent gagné (ou volé)
Bandit = 2 Co
Quête de Teedlit = 15 Co



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:50, édité 2 fois

Nipoudam


A l’aube, j’entends au loin une armée de soldat qui semble se diriger vers Kronembourg. De nature curieuse, je m’approche pour essayer de comprendre pourquoi tant de brouhaha ! Du haut de mon arbre, je vois sortir de la ville cinq visages familiers… Ce sont les acolytes Bladimire, Luther Reise, Karlek, Gris et Nordebert. Ils ont l’air de chercher quelque chose ! Je décide alors de leur faire une petite plaisanterie en leur faisant peur. Je saute majestueusement de ma branche pour atterrir juste devant leur nez. BOUH ! Shocked Mission accomplie. J’ai bien cru que le nainbot allait se pisser dessus. Ah ah ah… Apparemment on n’a pas le même humour… :bball:
Il m’explique leurs aventures depuis mon départ mais je leur fait comprendre que cela m’est égal. Nous nous dirigeons tranquilement vers Talabheim pour récolter des informations sur la légende du chevalier blanc. La nuit tombée, nous établissons un camp pour se reposer et nous restaurer. C’est parti pour la chasse. Je réussi à attraper deux petits lapins albino quand tout à coup Bladimire et Luther Reise se font attaquer par des hommes-bêtes. Cinq au total, je cours à la rescousse. A la suite d’un combat acharné, nous réussissons à les exterminer. Je retourne au campement prévenir Nordebert et Gris, restés près du feu à cuisiner. Mais les autres ne me suivent pas, étrange ! Demi-tour. Les malinois ont suivis la trace des créatures pour arriver jusqu’à leur campement. Un homme est attaché dans une cage. scratch Il s’appelle Romano et dit s’être fait enlever par les hommes-bêtes depuis quelques jours. Cet homme nous explique qu’il veut se rendre à Aldorf pour retrouver un dénommé Trador qui souhaite s’exonérer de certaines taxes. Cet homme a l’air louche mais on profite de lui pour lui demander s’il n’aurait pas des informations sur notre légende. Il connaitrait bien une personne, Don Calvas, un antiquaire, mais comme par hasard cet homme se trouve à Aldorf ! Bon, beaucoup de choses se sont passées aujourd’hui, un bon repas d’Halfeling et une bonne nuit de sommeil nous fera du bien.

Pendant le repas tout le monde était concentré sur la quête et je me sentis un peu gêné car Mirima commençait à s’agiter dans mon sac. Je ne pourrais pas le retenir plus longtemps. Je décide donc de le sortir discrètement pour le nourrir mais le panda fait son timide et n’ose pas se montrer devant les autres. Le petit cinéma a été remarqué par Luther Reise qui me demande ce que je cache dans mon sac. Bon je ne peux pas leur cacher plus longtemps, je me lance, et leur raconte l’histoire de la découverte dans la cave de Taco. J’en profite également pour leur présenter Vorondil, mon ami fidèle, mais n’en dit pas plus sur son passé. Gris commence à faire des remarques désagréables vis-à-vis de sa fourrure mais je lui fais confiance et je sais qu’il plaisante. Les présentations faites, nous allons pouvoir voyager tranquillement. Même si je sens que Vorondil n’est pas rassuré à 100 %. Mais je serai toujours là pour le protéger et il le sait. Après le repas, nous nous installons tous les trois en haut du chêne le plus proche pour passer la nuit… Sleep

Direction Talabheim pour prendre le bateau qui nous emmènera à Aldorf. Nous n’avons que très peu d’informations alors nous allons suivre les informations de ce Romano. Une fois sur place nous verrons bien si ce dernier nous a bernés ou non. Nous passerons la nuit dans l’auberge « Mirkoll » que détient un ami de Luther Reise. Ce dernier est très à l’aise, il est dans son élément. Et heureusement car grâce à une de ces connaissances nous avons la possibilité de rencontrer un bibliothécaire qui pourrait nous renseigner : Tarlakrik. Avant la nuit nous allons à sa rencontre. Il est très étonné de voir que des personnes s’intéressent à cette légende, mais n’hésite pas à nous en parler.

Alfred Factor serait un peu comme un robin des bois de jadis qui était doté d’un pouvoir magique. Il volait de l’argent aux riches à l’aide d’un anneau ou bien d’une amulette, les écrits ne sont pas clairs sur l’objet magique. Alfred Factor aurait voyagé dans tout l’empire mais surtout près des frontières avec les elfes, tout près des montagnes grises. La dernière fois qu’il aurait été aperçu serait dans un petit village nommé Averswald, à l’ouest d’Aldorf. Nous remercions le vieillard et prenons congés. Toutes ces nouvelles informations sont capitales. Nous avons de quoi faire maintenant. Près pour l’aventure. cheers

Nous devons donc prendre le bateau pour Aldorf. Au bout de 3 jours et 2 nuits passés sur le fleuve, et quelques vomissements pour certains, nous arrivons dans la capitale de l’empire. Une première pour moi! Un monde fou déambule devant nous sans même nous prêter attention. Je ne suis pas très à l’aise mais essaie de me ressaisir. Romano nous indique une auberge où passer la nuit l’auberge « Kissambon ». Hum...quelle bonne odeur de fraîcheur! Nous sommes non loin de la bibliothèque, ainsi nous partons à la recherche de celle-ci.

Romano ne nous avait pas menti Don Calvas existe vraiment et il nous a été d’une aide précieuse puisqu’il nous a apprit que cinq objets légendaires d’un très grand pouvoir pourraient correspondre à l’objet tant recherché. Il s’agirait de l’anneau de Mizfits, de l’amulette de Krasstok, de l’épée de Goudurix, des bottes de Balroz et de la dague de Gustavus.

Une bonne nuit de sommeil nous aidera à mieux réfléchir sur les mystères de la légende. Direction l’auberge « Kissambon ».



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:50, édité 6 fois

44 "Braquage à l'Estaliéne" (Part3) le Dim 9 Nov 2008 - 6:54

Nipoudam


Toute cette histoire d’humaine a allée chercher me casse vraiment les pieds, c’est alors que je décide d’abandonner cette mission pour aller me ressourcer dans la forêt. Tant pis pour l’apalosa, ce sera pour une autre fois. J’en peux plus. Il faut que ça cesse ! Shocked

J’aimerais tellement retourner au royaume des elfes. Mais je suis parti depuis peu et l’expérience de des aventures à travers le monde ne pourra que me servir pour les années à venir. Neutral

Je m’installe donc tranquillement en haut d’un vieux chêne fort confortable pour y méditer. Je profite de cet instant de calme et de sérénité pour créer des liens plus solides entre Mirima et Vorondil et moi. Il a l’air d’être plus en confiance en notre compagnie. Mais les deux acolytes ne font que de se chamailler. J’adore les regarder sauter d’une branche à l’autre comme s’ils jouaient à chat. Cela m’apaise… Je suis en harmonie parfaite avec la nature. Very Happy

Le lendemain je décide de me balader et veiller à ce que la forêt ne soit pas infestée de ces satanés hommes-bêtes ou autres créatures dévastatrices de mère nature. C’est alors que je découvre des arbres détruits. Je sens la présence de quelque chose ou de quelqu’un. Ca ne me dit rien qui vaille! Evil or Very Mad Je m’arme et m’approche en douceur en suivant les traces au sol… C’est alors que je découvre trois braconniers en train de dépecer du gibier. Ni une ni deux une sorte de frénésie s’empare de moi et je m’acharne sur le premier venu. Celui là, il ne fera plus de mal à présent. Je réussi à blessé gravement le deuxième qui malheureusement fini par s’échapper avec son compagnon. C’est étrange, je m’aperçois finalement que ces vermines s’étaient installées là depuis quelques jours. Je me retrouve au beau milieu d’un campement de braconniers. Heureusement la chasse à été mauvaise pour eux car les cages sont vides… Je fais en sorte de détruire tout leur matériel au cas où ces deux là envisageraient de revenir par ici.

Je rejoins Vorondil pour lui dire d’être vigilent et de bien faire attention pendant ces déplacements. Ce dernier, pas très rassuré restera près de moi toute la nuit. Impossible de fermer l’œil, je ne cesse de penser à ces destructeurs et n’arrive pas à comprendre pourquoi il existe tant de haine dans ce monde….

confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused confused



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:49, édité 1 fois

45 "Braquage à l'Estaliéne" (Part2) le Sam 8 Nov 2008 - 9:08

Nipoudam


Seuls, Karlek, Nordebert, Luther Reise et moi participons au projet. Une calèche vient nous chercher pour nous emmener au nord de Wolfenbourg afin de rencontrer le comte Bladim. Le séjour se passe bien, on discute tranquillement et des épreuves et de la quête. Tout à coup, le ciel s’assombrit, mon dieu mais le ciel nous tombe sur la tête !!! Non, encore pire, une dizaine de nains débarque d’un avion-bateau volant. AAAAAAAAA, cauchemar !!! Evil or Very Mad Qu’est que j’ai bien pu faire pour mériter tout cela. Je me mets à l’écart et n’essaie même pas de comprendre le pourquoi de la chose. La vue de ces vermines puantes me répugne. No Aïe j’ai mal au ventre, ils vont me faire vomir ! Finalement, Gurlizek et Gurgrim se joignent à nous direction Wolfenbourg.

La nuit tombée, nous arrivons enfin. Nous avons RDV dans une auberge avec Bladim. Au bout d’une heure d’attente, l’inconnu se montre enfin. Il explique qu’il a fait appel à nous pour extraire une personne qui se trouve dans une petite cité non loin d'ici. Il s’agit de sa sœur qui est enfermée par le baron Edmond Bartus. Ce dernier aurait volé les droits de sa famille, bla bla bla... Des histoires de blés et d’honneur, putain d’humains, qu’est qu’ils peuvent être compliqués. Bref, cette histoire m’agace un peu mais je me suis engagé alors je vais jusqu’au bout. Bladim nous autorise à voler, piller ou même tuer cet homme. Pas de pitié ! pirat
Mais dans tout ça, on gagne quoi. C’est pas que je sois auprès de mes sous mais je commence à en avoir ras le bol de ctte mission alors il me faut une putain de récompense. Tiens tiens, depuis le temps que je voulais un apalosa blanc et noir avec monture complète : vendu. Le baron accepte le marché. YES. Laughing

La cité que nous devons atteindre est muraillée de 50 hommes de mains, des gardes entrainés. Nous sommes dans un paysage montagneux, il fait froid, c’est l’hiver. La famine ronge les habitants de la cité. La sœur du comte se trouve emprisonnée dans une tour du château, au nord de la cité. Premièrement, nous devons trouver un moyen de rentrer à l’intérieur, mais les gardes grouillent de partout.
Une dizaine de gardes se dirigent vers nous pour nous demander ce que l’on fait ici. Tout penauds, nous feignons de nous être perdus et d'être à la recherche d’un toit pour nous réchauffer et passer la nuit. Les gardes veulent bien nous laisser entrer en échange de 5Co. Demi-tour toute. Ca va oui ! Non mais !
Mais nous sommes des malinois. cat Nous réussissons sans mal à entrer au sein de la forteresse à l’aide d’un passage près du cimetière. Une fois à l'intérieur, les rues sont désertes, les volets tirés, une ville morte, rien de plus, on a l’impression qu’un couvre feu est installé. Difficile de passer inaperçu à six….



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:48, édité 1 fois

46 "Braquage à l'Estaliéne" (Part1) le Sam 8 Nov 2008 - 9:00

Nipoudam


Augustus annonce les personnes retenues pour la quête, nous sommes neuf : Luther Reise, Asbière, Gris, Madrak, Nordebert, Teedlit, Karlek, Bladimire et moi.
Une belle équipe tout de même, quoi que il y a une petite boule poilue et nauséabonde qui fait tâche dans le tableau, je vous laisse deviner de qui il s’agit… ! No

Toutefois, Teedlit nous annonce qu’il ne pourra pas participer à la quête. Il doit poursuivre ses recherches sur Talonne, le supérieur d’Oswald qui détient des pouvoirs chaotiques surpuissants. Crying or Very sad

C’est alors que le Baron Godefroy de Sicar nous explique enfin l’objet de la quête (sans jeu de mots). Il nous charge de retrouver l’objet perdu d’Alfred Factor. Mais bon dieu c’est qui cet Alfred Factor !!! Ce serait un de ces ancêtres qui détenait une sorte de bijou qui procure un immense pouvoir, mais tout le monde ignore lequel. Il se dit que grâce à cet objet magique, Alfred Factor œuvrait pour protéger les plus démunis, pour assurer la liberté de tous et pour garantir l’égalité entre les hommes… Nous décidons donc nous séparer et chacun essayera de récolter des informations à droite à gauche. Mais la tâche est rude, nous n’avons pas beaucoup d'éléments en main.
Tu parles d’une mission !

Cette quête ne nous empêche pas de continuer nos petites aventures annexes, c’est ainsi qu’Augustus nous propose de nous rendre à Wolfenbourg car un ami à lui aurait besoin de notre aide. Mais avant de commencer de nouvelles aventures nous nous accordons quelques jours de repos bien mérités.
Sleep

Durant les days off, j’en profite ainsi pour aller à l’armurerie et faire quelques provisions.
Ainsi j’ai acheté :
1L d'alcool + une petite fiole
10 flèches harpons
10 flèches normales
2m de tissu
pour 6 Co.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:47, édité 1 fois

47 "L'objet perdu d'Alfred Factor" (Part9) le Dim 5 Oct 2008 - 7:20

Nipoudam


Vendredi matin, après une semaine chargée, Augustus nous convoque au petit déjeuner, mais je m’aperçois qu’il manque trois participants sur les douze (Oswald, Mundérik et mon ami Teedlit). Seul Mundérik reviendra après quelques minutes; il était tout simplement en retard. En revanche, je m’inquiète grandement pour mon ami elfe ! Bladimire remplacera finalement les absents.

Il s’agit de la dernière épreuve du tournoi : L’EPREUVE SURPRISE !!! affraid

Le Baron Godefroy de Sicar est présent. Il se l'a pète un peu trop je trouve. En arrivant sur place, nous sommes face à un grand ring entouré de différentes groupes de personnes : nobles, classe populaire, fan club de Bamako, Bizarres, mixtes, femmes, sages et enfin les jeunes. Au centre onze chaises ! Le speaker nous explique de choisir une place. Je décide de rester vers les gens mixtes. Le jeu consiste à aller chercher dans le public les objets que le speaker annoncera tout haut. Entre temps une chaise sera enlever, ainsi le dernier arrivé sera éliminé. Mouais, je ne m’attendais pas à ça mais tant mieux! Pas de bagarre, pas de violence c’est les vacances. Je suis éliminée au sixième tour mais cela m’est complètement égal car je savais d’avance que j’avais gagnée le tournoi ! Hé hé…

Je rejoins donc mon Madrak qui discute avec Pablo Aimar. Ce dernier semble embarrassé et cherche quelque chose du regard… C’est alors qu’il nous annonce qu’Oswald s’apprête à attaquer le Baron de Sicar. Au même moment, le jeune Gris remporte l'épreuve surprise contre le valeureux Bladimire. Je m’arme au plus vite de mon arc et j’enflamme quelques flèches. Soudain, on voit surgir Oswald transformé en lycanthrope et accompagné d’une bête hybride terrifiante. C’est la panique à bord. affraid Tout le monde court dans tout les sens, il faut sauver le Baron de Sicar. Gris se charge de le mettre à l’abri, tandis que je me concentre à bien viser pour ne blesser personne. Après un combat acharné nous venons à bout des deux créatures.
Et bien, tout est bien qui finit bien.
cheers



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:47, édité 1 fois

48 "L'objet perdu d'Alfred Factor" (Part8) le Ven 3 Oct 2008 - 4:34

Nipoudam


Jeudi matin, contrairement à son habitude, Augustus ne vient pas nous voir aujourd’hui. Je suis plus qu’excitée puisqu’il s’agit de l’épreuve que j’attends depuis longtemps :

L’EPREUVE DE TIR SUR CIBLE !!!

J’enchaine les tirs dans le mil (ou presque) contre Nordebert et Madrak pour me retrouver en finale contre un adversaire redoutable : Teedlit ! Suspense… Je craignais vraiment de me retrouver contre lui. Concentration maximale, je veux vraiment gagner cette épreuve. Twisted Evil Je médite et extériorise tout. Le public n’est plus là, Teedlit non plus, je suis seule avec la cible (et mon arc, lol! ). Oh nooooonn ! Echec total. Evil or Very Mad Rien à faire cet elfe est bien trop fort pour moi. Bravo ! Non comment.
Augustus arrive soudain accompagné d’un homme vêtu d’une fourrure. Il nous félicite comme à son habitude et nous présente cet homme, le Baron Godefroy de Sicar. Il est au bras d’une belle femme et entouré d’une dizaine de gros bras. Augustus nous dit qu’il est l’invité d’honneur de la fête. Après ces présentations direction l’auberge pour se restaurer. Je n’aurais pas vu Oswald ni Pablo Aimar de la matinée, que peuvent-il bien faire ?! A la fin du repas, Augustus annonce la dernière épreuve :

L’EPREUVE D’AGILITE !!!

Nous devons faire face à cinq obstacles sur un temps compté. Tout d’abord, nous devons ramper comme des vers de terre puis passer au dessus d’un mur. Le plus difficile vient après, passer en équilibre sur des rouleaux tournants… Passé cet obstacle reste plus qu’à marcher sur des dalles mais attention certaines sont piégées… Enfin, les participants finiront par un slam au dessus de la foule en délire.
C’est parti !!! cheers Je me décharge de tout mon équipement pour être plus légère. A ma grande surprise, je perds énormément de temps à ramper. Bon ce n’est pas grave on continue. Le mur, les rouleaux et les dalles, hop hop hop. Plus que le slam. Je prends mon élan et saute, beurk, tout le monde me touche, j’ai horreur de ça! Enlever vos vieilles pattes, espèce d’humains répugnants. 8mns15 pour le tout. Résultat insuffisant face au balourd Asbière qui termine avec un score de 7mns40. Deuxième place tout de même !

Enfin, Augustus nous propose d’aller nous reposer pour la dernière épreuve « surprise » du lendemain.
Allé, au dodo.
Sleep



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:46, édité 1 fois

49 "L'objet perdu d'Alfred Factor" (Part7) le Jeu 14 Aoû 2008 - 4:10

Nipoudam


Mercredi matin, je vais à l’auberge « Duffy Duck » pour prendre mon petit-déjeuner. C’est alors qu’Augustus nous rejoins à son tour pour faire le point. Il nous félicite l’un après l’autre et nous souhaite bonne chance pour la suite des épreuves.

La prochaine épreuve : LA RESISTANCE SOUS L’EAU !!!

Elle ne se passe pas sur la place principale comme d’habitude mais dans un coin plus éloigné de la ville. Arrivé là-bas, je vois un grand puit. L’épreuve consiste à en ressortir le plus rapidement possible. Mais attention, nous serons enchaînés à 10 m de profondeur.
Le nain Karlek ouvre le bal, mais au bout de 20s. il tire sur la corde pour qu’on le remonte à la surface. En ressortant, on aurait dit un gros chat tout mouillé. Viens le tour de Luther Reise, qui lui non plus n’a pas l’air enchanté à l’idée d’être immergé sous l’eau. 15s. et retour à la surface. A mon tour de faire mes preuves ! Je m’étais déjà préparée un peu psychologiquement avant de plonger dans l’eau. Je contenais ma respiration et j’avais pris mes outils de crochetage afin d’ouvrir le cadenas des chaînes. Tout ses effort porteront leurs fruits car je ressors indemne au bout de 35s. Honnêtement, je ne pensais pas sortir aussi facilement et aussi rapidement. Il reste encore cinq participants, je stresse un peu car au fond de moi je souhaite gagner cette épreuve. Oswald sort au bout de 10s. et est ainsi éliminé. Madrak, Pablo, Nordebert et Mundéric réussiront à se libérer et à sortir mais pas aussi rapidement que moi. Hé hé. cheers Victoire de canard, je remporte l’épreuve. Deuxième victoire pour moi. Je me dirige aussitôt vers Augustus pour lui dire que je n’ai pas dit mon dernier mot et que je compte bien remporter les deux épreuves restantes.

De retour à l’auberge pour le repas du midi, Gris vient me voir pour me donner l’argent gagner lors des paris pour la final du combat à mains nues. Cette après midi : repos. Chacun part de son côté faire ses petites affaires. Je compte en profiter pour m’entraîner au tir à l’arc car je vais avoir des adversaires redoutables, enfin surtout un… Teedlit, et je sais qu’il n’y aura pas de pitié, amis ou pas, c’est chacun pour soi. Question de fierté ! Je lui propose alors de venir avec moi dans la forêt pour être plus tranquille.

En sortant de l’auberge Teedlit fait un signe de la main à Madrak en pleine conversation avec Pablo Aimar. Il fait mine d’aller dehors pour faire ses besoins et nous rejoint. Je lui raconte tout ce que j’ai trouvé dans la chambre d’Oswald. Il nous lit la lettre que j’ai chipée: il s’agit de son supérieur qui lui dit qu’il est sur la bonne voie et que le « projet » avance bien. Oswald viendrait donc d’Altdorf et aurait RDV avec cet homme dans la forêt des terres sombres pour le point final du « projet ». La signature n’est rien d’autre qu’un seau représentant une tête de loup féroce, tendance loup garou quoi !

Tout s’explique par rapport aux croix trouvées sur la carte de l’Empire dans la chambre d’Oswald. Il s'agit de son trajet. Madrak n’arrive pas à savoir si Mirima le petit panda, la clef et la lettre proviennent d’une source magique. Il retourne alors rejoindre son ami dans l’auberge. Nous, direction la forêt pour l’entraînement intensif au tir. Et j’en ai besoin car je rate souvent la cible, vous pouvez demandé à Luther Reise Rolling Eyes … Teedlit me montre l’exemple en me chambrant un peu. C’est vrai qu’il a un sacré coup de tir l’enfoiré. Un peu de repos, j’appelle Vorondil pour jouer avec lui. Dernière tentative, j’essaie de tirer sur une cible en mouvement. Un lapinou. Encore raté. Ca promet pour l’épreuve de demain matin…
Je propose à Teedlit d’aller s’amuser un peu dans la foire. Je le défis à une épreuve d’agilité où il faut passer dans des tuyaux et ressortir le plus vite possible. Ouf, je gagne de justesse et remporte 2 Co que je mise sur qui voudra me défier. Tiens tiens une contorsionniste. C’est parti… Résultat : Game over ! Elle est beaucoup trop rapide pour moi. Félicitation Mademoiselle.
Je souhaite trouver une armurerie pour acheter des flèches pour l'épreuve du lendemain. Sur le chemin nous rencontrons des chanteurs, troubadours et compagnies. C'est parti pour une heure de danse, de chants et de flûte. Il y a même un elfe mais je ne m’attarde pas trop il faut que je m’équipe pour demain.
Le "Tir d'enfer" fera l'affaire. La femme n'est pas très accueillante mais elle a l'air d'avoir du bon matos. Je lui prends cinq flèches légères et rapides. J'en ai pour mon argent, les cinq pour 1Co.

Nous rentrons à l'auberge pour nous restaurer et discuter un peu avec les autres. Nous continuons ensuite notre petite enquête avec Teedlit. Nous rejoignons l'auberge de la "Ratatouille sanglante". Ce nom me donne des frissons dans le dos. pale
Comme la première fois, nous découvrons encore beaucoup de choses horribles.
Après plusieurs périples, je retourne à l'auberge pour me reposer. Demain dur journée...



Evolution de ma fiche perso.
N.B. Je pars de 0Co.
Dans ce scénar, Gris m'a remis 4Co gagnées lors du pari.
J'en ai gagné 2 de plus à l'épreuve d'agilité contre Teedlit; puis j'en ai perdues 2 contre la contortionniste.
Et j'ai achetée des 5 flèches pour 1Co.
A ce jour, il me reste donc 3Co.
Bon dieu je suis pas bien riche...



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:46, édité 1 fois

50 "L'objet perdu d'Alfred Factor" (Part6) le Dim 3 Aoû 2008 - 0:47

Nipoudam


Après avoir cogité toute la nuit, me voilà parti vers la place principale pour assister à la cinquième épreuve : LA FORCE !!!

Augustus annonce que Bladimire, son protégé, fera parti des épreuves pour montrer l’exemple aux éventuels participants de la quête fantastique.
L’épreuve consiste à passer plusieurs niveaux avec différents matériaux à casser en deux. Tout d’abord des planches de bois, puis des tuiles et enfin le plus difficile : des briques ! Lors du premier passage, je décide de rejoindre Augustus et son assistant ; mais le doyen n’est pas très bavard et reste concentré sur le comportement des candidats. Normal il va devoir choisir les meilleurs d’entre nous ! Malheureusement son favori Bladimire échoue dès le premier passage et fini dernier au classement. Serai-ce une feinte ?! confused
Cette épreuve de force sera finalement remportée par Luther Reise (2ème victoire). Cela ne m’étonne guère car cet homme avait semble t-il bien analysé chaque matériaux avant de frapper. Toutefois Asbière et Karlek n’étaient pas très loin derrière… geek

Comme à notre habitude, nous partons tous en direction de l’auberge afin de nous y restaurer et de reprendre des forces.
C’est avec une grande discrétion que je donne RDV à Madrak dans la forêt à l’aube. Ce dernier connait très bien les motifs de cette rencontre isolée…

Après le repas, tout le monde se dirige vers la place pour la sixième épreuve : LA RESISITANCE A LA PEUR !!!

Je décide de rester encore un moment à l’auberge pour continuer à enquêter. En effet, Pablo Aimar et Oswald participant à l’épreuve de l’après midi, cela me laisse quartier libre pour « visiter » leurs chambres respectives… Malheureusement, je n’ai pas repéré leur n° de chambre. Tant pis, j’essaie une au hasard. Mince fermée, je l’aurais parié. Bon, je tente de l’ouvrir avec ma petite expérience de crochetage. Bingo, ça passe. Je rentre discrètement. Rien de très concluant. Je sors.
Deuxième chambre : bingo, il s’agit de la chambre d’Oswald, décidemment la chance est avec moi aujourd’hui ! Je ne me sens pas bien du tout. pale De mauvaises ondes entourent les lieux. Mais je prends sur moi et fouille tout en faisant attention de tout remettre à sa place. Après avoir dérobé plusieurs objets, je décide de repartir. Malheur, en sortant, je tombe nez à nez avec la radieuse Ermitage qui me demande ce que je pouvais bien faire dans la chambre du mago. Embarassed Ou là là ça commence à se gâter !! Je prétends qu’il m’avait demandé d’aller lui chercher quelque chose mais celle-ci ne se laisse pas embobiner si facilement. Ainsi, je change littéralement de sujet et lui demande si elle ne veut pas m’accompagner pour aller voir la fin de l’épreuve. Elle dit oui. Ouf, sauvée ! Cependant, je n’avais pas refermé à clef la porte du mago. Je lui dis de m’attendre en bas car je devais prendre quelque chose dans ma chambre… Mission réussie, elle tombe dans le panneau, et je peux refermer la porte. C’était moins une !!! rabbit
Arrivées à la place, nous nous intégrons dans la masse. Je peux voir Gris tout mouillé au niveau de l’entre jambe… non c’est pas possible, mais si c’est bien du …. Du pipi !!! Beurk, c’est répugnant. affraid
Au bout d’un certain temps, je prends congé avec Ermitage prétendant que cette épreuve ne m’intéressait pas. Mais la bourrique n’est pas dupe.
Je me rendre vers l’auberge, la « Ratatouille sanglante » pour espionner la serveuse. Malheureusement ceci aura était une grande perte de temps car j’ai poireauté des heures sans même l’apercevoir. Je vais devoir remettre en question mes manières d’opérer. La nuit tombée, je rejoins mes amis à l’auberge pour me restaurer un peu.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:45, édité 1 fois

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum