Les portes du vieux monde

Forum de role play dans l'univers fantastique de Warhammer JDR 2nde édition de Games workshop (marque déposée). Ce forum n'est ni officiel, ni approuvé par Games Workshop.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Salva

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1 Le réveil : "Sombre destinée" (Part 2) le Ven 25 Mar 2011 - 2:41

Nipoudam


La nuit tombée, chaque commando part de son côté et commence à se dissimuler dans les bois afin de rejoindre le point de rassemblement en haut d’une colline à l’ouest de la zone d’infiltration.

Après 1h de marche discrète, nous arrivons au bord d’une rivière que l’on peut traverser via un pont de 4/5m de long. Teedlit nous indique qu’il entend des pas de l’autre côté de la rivière : une bonne vingtaine d’hommes du Reikland en ronde. "Cachons-nous!" Heureusement, ces derniers observent seulement les alentours et repartent aussitôt. Tout danger écarté, nous traversons le pont toujours avec une grande précaution malgré les pas du nain… Je dois admettre qu’il fait des efforts considérables… C’est alors, que l’endroit où nous sommes me semble familier. Gurlizek et Luther Reise semblent le reconnaitre aussi… Il s'agit du chemin que nous avions déjà emprunté lors de la quête commanditée par Anna, qui avait pour but de d’apporter un parchemin au capitaine du bateau "Le Phénix" amarré à Marienburg. C’est lors de cette aventure, que nous avions mis les pieds dans le bosquet pour la toute première fois…
Aujourd’hui, le chemin que nous avions emprunté semble disparaître. Ce n’est plus le même que celui de la carte. "Etrange!" Dorénavant, de nouveaux chemins sont tracés au sol. Nous décidons de ne pas nous attarder et de rejoindre au plus vite le point de rassemblement qui se trouve non loin de là à l’Ouest.
Nous avons à peu près 2 ou 3 heures de marche. Nous essayons d’avancer le plus rapidement possible. C’est alors que nous entendons des fougères bouger derrière nous. "Oh non, une dizaine de loups avec des cornes s’avance vers nous : ce sont des chiens du chaos. Que font-ils ici, ce n’est pas bon signe du tout…". Après un combat acharné, nous réussissons à en venir à bout. J’ai réussi à en tuer 3 tout de même. Allez, pas de temps à perdre, nous repartons au pas de course, ce n’est pas le moment de se faire remarquer.

Au bout d’une 1h30 de marche rapide, nous arrivons enfin au point de rassemblement. Certains commandos sont déjà sur place ainsi que de nombreuses créatures : dryades, hommes-arbres… Une fois sur la colline, nous pouvons observer les alentours. On peut apercevoir la fameuse clairière et le bosquet. Nous devons nous reposer et nous restaurer pour être en forme demain dès l’aube. Malgré tous mes efforts, je n’arrive pas à trouver le sommeil… Il me tarde de me venger de celui qui à tué Aracáno !!!

Au petit matin, nous faisons la connaissance de Dilimedel qui sera le fauconnier qui nous guidera. Il nous explique comment monter, descendre et se tenir correctement sur le faucon. La montée est plutôt facile. C’est la descente qui sera plus compliquée: le volatile commencera à tourner en rond, et il faudra sauter dans ce rond. D’après Dilimedel, le faucon volera à la cime des arbres pour ne pas se faire repérer.

Après avoir expérimenté la montée sur le faucon, nous décidons de nous poser sur une des collines opposées afin de ne pas arriver du même côté que les autres commandos au moment du signal… Et puis ce sera une première occasion d’expérimenter le vol à dos de faucon. Après quelques frayeurs, nous arrivons enfin à bon port. Nous n’avons plus qu’à attendre le signal des druides. Selon Dilimedel, il nous faudra environ 5 à 10 minutes pour rejoindre la partie boisée. Enfin, en théorie…

Un nuage noir se trouve au dessus de la zone centrale. Il y a des éclairs de partout. C’est assez effrayant de se dire que c’est là que nous allons… Le combat a dû commencer entre Massaroth et les druides. Le nuage devient un peu violet et une sorte de cyclone se forme. "Très rassurant!" C’est alors que nous voyons des boules de feu tourbillonner dans le ciel au dessus de ce gros nuage violet. "C’est le signal! Allons-y".
Nous survolons tant bien que mal la clairière. Nous devons nous approcher le plus possible de la partie boisée… C’est alors que Gris tombe en plein milieu de la clairière. "Oh non, il n’a pas pu contrôler son faucon". Arrivée au près de zone boisée, je n’ai d’autre choix que de sauter car mon faucon n’arrête pas de tourner sur lui-même. Malheureusement, je rate la cime des arbres. Je tente alors de me rattraper aux branches, avec succès à ma grande stupeur.

"Quand est-il de Gris?" Ce dernier coure afin de rejoindre la partie boisée et ne pas se faire repérer par les elfes noirs tandis que les autres compagnons ont réussi à rejoindre la partie boisée. C’est alors qu’une immense créature s’approche de Gris. "Oh mon dieu, ce n’était donc pas qu’une rumeur…" Il s’agit du fameux dragon-ogre. Il possède 4 bras avec de grosses griffes au bout des pattes. J’estime qu’il mesure au moins 20 m de long et 4 m de haut. Pas une minute à perdre, Gris n’y arrivera pas tout seul. Je le bombarde de flèches trident afin d’attirer son attention. Après une bonne dizaine de flèches, le dragon semble commencer à s’affaiblir. De leurs côtés, Luther Reise réussit à lui couper une des pattes et Gurlizek le termine en lui coupant la tête. En contre partie, Luther Reise se retrouve avec le pied coincé sous le dragon-ogre et Gurlizek a bloqué sa hache en voulant récupérer un morceaux de la créature. Et autant dire que ce n’est pas du tout le moment, car une douzaine de furies arrivent en trombe.
"Vite les gars, vous devez vous dégager au plus vite, le pire reste à venir…"

Ces furies sont très rapides, et esquivent la plupart de mes flèches, c’est impressionnant. Je réussi tout de même à en tuer 2 mais je me vois obligé de sauter d’arbre en arbre pour leur échapper. Elles sont vraiment très agiles. L’une d’entres elle s’approche de moi, je dois dégainer mon épée et combattre au corps à corps. Bing, en pleine tête… Mais celle-ci est coriace, elle n’est toujours pas morte, elle commence à m’attaquer quand tout à coup, elle tombe au sol, je m’aperçois alors que Teedlit m’a couverte. "Merci l’ami!".
Les furies tuées, nous devons à présent traverser le cyclone pour rejoindre la zone boisée.

Un immense brouillard entoure le cyclone. Je peux apercevoir Gwendolyr chevauchant son dragon des forêts. Elle est accompagnée d’autres dragons… Sans même réfléchir (normal pour un nain), Gurlizek et Luther Reise foncent dans le cyclone ! Bon et bien à priori, c’est la seule façon de rentrer dans la clairière : "Tu me suis Gris? Tayo!".

Le cercle de menhirs est toujours présent. Toutefois, 2 des menhirs semblent être brisés. Le but de Massaroth SombreBois étant de libérer Aekold, il doit détruire chaque menhirs. Tout autour de la sépulture, se trouvent 4 sorcières elfes noires. Une autre sorcière avec une armure se trouve plus en retrait sur la gauche, elle semble incanter, complètement en transe. A côté d’elle, un elfe noir en armure, il s’agit de Massaroth SombreBois. Il tient le trident.

Avant de nous lancer sur Massaroth SombreBois, nous décidons de commencer par éliminer les sorcières. Massaroth SombreBois détruit un 3ème menhir et une des épaules d’Aekold commence à bouger. Nous devons agir vite !

Grâce à mes flèches coupe-membres, je tranche la tête d’une des sorcières. C’est ainsi que la chef des sorcières nous repère. Sans même réfléchir (pour changer) Gurlizek la charge. Entre temps, celle-ci incante et soudain le sol se surélève de 3m de haut. Gurlizek se retrouve ainsi face à elle en haut du monticule. Je vise la main de son bâton magique avec succès pour qu’elle évite de faire à nouveau appel à la magie. Enfin, Gurlizek lui met un gros coup de hache dans le thorax qui la tue sur le champ. "Au moins comme ça c’est efficace!". Pendant ce temps, les autres commandos ont eux aussi réussi à rejoindre le bosquet, et se chargent des autres sorcières-elfes.

"A nous deux Massaroth !!!". Je bombarde Massaroth SombreBois de flèches trident et coupe-membre afin d’essayer de lui couper le bras avec lequel il tient le trident. Mais son armure est très efficace, j’arrive seulement à l’écorcher… Je change alors de technique en mettant du poison sur une de mes pointes de flèche mais décidemment rien ne semble l’affaiblir. "Oh non, un autre menhir se brise !". Gurlizek travaille au corps à corps avec Luther Reise. Le combat est intense, il ne faut pas faire de faux pas. Tandis que je tente de couper le bras qui tient le trident, mes compagnons tentent de le désarmer de son épée. C’est ainsi que pour se venger, l’elfe noir tente à son tour de désarmer les deux attaquants. Heureusement, grâce à sa chaine, Gurlizek ne peut pas être désarmé de sa hache de sang. Quand à Luther Reise, c’est peine perdue, son épée tombe à terre et il se retrouve nez à nez avec Massaroth sans pouvoir se défendre. Mais le nain se met en travers des deux et réussit à plusieurs reprises à désarmer Massaroth, mais ce dernier dégaine toujours une autre épée camouflée dans son dos…
C’est alors qu’on ne sait pas comment, Gurlizek réussi à lui chiper le trident. Avant qu’il ne puisse comprendre ce qui lui arrive, je le mets au sol grâce à une de mes flèches coupe-membre qui lui arrive tout droit dans le torse. De son côté, Gurlizek a déjà pris jambe à son coup et s’empresse de remettre le trident à Aelthodriel qui sonne aussitôt la retraite.

La tempête se calme petit à petit car les sorcières sont elles aussi mortes. Mais les hardes d’hommes-bêtes arrivent à grands pas. La mission étant réussie, nous devons décamper au plus vite. Les cavaliers et les dragons nous couvriront.

************

Nous arrivons au niveau de la forêt. Mes amis ne peuvent malheureusement pas rentrer en forêt de Loren. Aelthodriel et Gwendolyr les remercient de tout cœur et leur demandent ce que le peuple elfique peut faire en contre partie de l’aide. Luther Reise demandera des bottes elfiques et Gris une corde elfique. En ce qui concerne Gurlizek, il demande au seigneur de guerre de lui enseigner à être plus agile "C’est pas gagné pour un nain !"

2 Le réveil : "Sombre destinée" (Part 1) le Jeu 24 Mar 2011 - 2:46

Nipoudam


Nous sommes la veille de l’équinoxe de printemps. C’est le calme avant la tempête ! L’armée elfique mise en place pour la bataille finale se tient prête à affronter le cruel Massaroth SombreBois. La pression monte…

Pour ma part, je suis soulagée car mes amis ont répondu à mon appel. C’est ainsi que je retrouve Gurlizek, Luther Reise et Gris à la frontière de la forêt de Loren. Ces derniers ne sont au courant que des grandes lignes concernant l’attaque, c’est pourquoi, je les emmène le plus vite possible à la clairière royale afin de participer à la dernière assemblée générale.

Tous les membres des commandos sont convoqués pour cette dernière assemblée à la clairière royale afin de clarifier les rôles de chacun. Gwendolyr demande à chaque commandos de se présenter. Ayant été nommée sergente, je dois dorénavant constituer mon propre commando. Je choisis des personnes en qui j’ai toute confiance : Teedlit, Aelthodrian Faloviel, Gurlizek, Gris et Luther Reise.

Lors de cette réunion, nous apprenons que l’armée elfique est déjà infiltrée afin d’affronter les hardes d’hommes-bêtes en périphérie de la zone boisée. Après avoir fait le point, Gwendolyr clôt la réunion en rappelant l’objectif principal de cette mission : s’infiltrer dans le bosquet et récupérer à tout prix le trident d’Orion volé par Massaroth SombreBois.

Après une concertation de tous les commandos, nous avons déterminés la manière la plus discrète et la plus rapide de s’introduire dans la zone centrale : nous survolerons les cieux à dos de faucon.
Seulement un des commandos s’infiltrera directement au sol. Ce sera celui dirigé par cette garce de Berciwyn !
« Qu’elle aille au casse-pipe celle-là, ça ne sera pas une grande perte… »

3 Appel à l’aide le Ven 18 Mar 2011 - 2:31

Nipoudam


Gwendolyr et Aelthodriel n’étant pas contre le fait que je sollicite l’aide de mes compagnons d’aventure, je décide alors de faire appel à eux afin qu’ils nous aident à affronter Massaroth SombreBois et son armée maléfique…

Je décide d’envoyer des messagers afin de les prévenir de la future bataille historique entre les elfes sylvains et les elfes noirs.

- Afin de prévenir Gurlizek, j’envoie un messager à Nuln, à la taverne « Le Gobelin carbo ». Le messager devra prévenir son tenancier, Krakdum "Barbe d'or". Ce dernier aura pour mission de faire passer le message dans tout le réseau des " Tavernes des Barbus " afin que le message arrive rapidement aux petites oreilles poilues de Gurlizek.
> Il faut savoir que certains de mes amis elfes n’étaient pas pour la venue du nainbot, mais Aelthodriel, le seigneur de guerre, a su expliquer et justifier la présence de Gurlizek avec conviction sans que je n’ai à intervenir...

- Afin de prévenir Luther Reise, j’envoie un messager à Talabheim afin de contacter son réseau le clan du « masque de la chouette » via Franz Zumwald, tenancier de l’auberge « Le Mirkoll ». Franz Zumwald n’est pas directement en lien avec le clan du « masque de la chouette », mais je sais qu'il saura vers qui se tourner pour retrouver rapidement Luther Reise et lui faire passer le message.

- Je me dis qu’il serait à notre avantage de mettre toutes les chances de notre côté. Ainsi, je décide d’appeler un autre compagnon d’aventure en qui j’ai toute confiance : le jeune Gris.
Afin de le prévenir, j’envoie un messager à Aldorf, dans notre loft. Il s’y trouvera sûrement.

Contenu du message pour les trois compagnons :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nipoudam


Massaroth SombreBois a disparu depuis plusieurs mois. Il possède toujours le trident d'Orion et la seule certitude que nous avons, c'est qu’il n'a pas quitté le vieux monde, car certains hauts elfes l'auraient arrêtés ou au moins aperçus. Nous sommes à peu près sûrs qu'il réapparaîtra lors de l’équinoxe de printemps pour utiliser le trident et réveiller Aekold le miraculeux.
A nous de nous organiser afin d’éviter cela !

En attendant voici les informations que nos sentinelles elfes nous ont rapportées ces derniers mois :

A priori, une petite armée d’elfes noirs camperait au niveau de la zone centrale du bosquet où se trouve la sépulture d’Aekold. Nos sentinelles ont pu noter la présence d’une dizaine de furies, de 8 sorcières elfes noires, de 10 chevaucheurs de sang-froid, de 2 balistes à répétitions avec 3 elfes pour s'en occuper. Massaroth aurait également été aperçu mais par notre grande surprise, sans le trident !!!

Nos sentinelles ont aussi repérées la présence d’hommes-bêtes à la périphérie de cette zone centrale. Plusieurs centaines de gors, une vingtaine d'ungors, une dizaine de brays, quelques mutants, une dizaine de centigors et minotaures, une vingtaine de sangleboucs, et une cinquantaine de chiens du chaos.
Rien que ça !!!
Et pour finir, une rumeur parle d’un dragon-ogre…
Il va falloir s’accrocher !!!

Massaroth SombreBois a tout prévu pour ne pas être dérangé lors du réveil d’Aekold. Mais nous avons l’avantage de savoir contre qui on va se battre… C’est à nous de nous organiser au mieux pour combattre ces forces du chaos.
Pour cela, nous sommes tous convoqués à une assemblée générale, afin de déterminer un plan d’attaque et le rôle de chacun dans cette bataille historique.

L’idée est de combattre sur 2 fronts :
- Une armée elfique affrontera les hardes au niveau de la périphérie des bois.
- Une dizaine de petits commandos formés de 5 à 6 personnes, auront pour mission d’infiltrer discrètement la zone centrale dans le but de récupérer le trident.

La difficulté pour ces commandos sera de s’infiltrer sans se faire repérer. Les commandos seront obligés de traverser les campements des elfes noirs pour atteindre la zone centrale. Nous devons réfléchir à un moyen de franchir ces zones le plus rapidement et le plus discrètement possible.

Nous avons très peu d’information sur cette zone centrale, ainsi, une fois sur place, les commandos seront livrés à eux-mêmes pour trouver le trident. Toutefois, quatre druides-soigneurs et six druides-guerriers seront déjà infiltrés avant le début de la bataille. Ils seront postés justes à la périphérie de cette zone.
Tout d'abord, les druides-soigneurs incanteront dans le but de créer une sorte de boule magique de protection au niveau du bosquet afin que les elfes noirs ne puissent pas pénétrer dans cette zone. Pendant ce temps, les six druides-guerriers s'occuperont de combattre Massaroth SombreBois dans le but de récupérer le trident.
Si besoin, les druides-soigneurs viendront soigner les druides-guerriers.
Une fois en difficulté (car il ne faut pas rêver, ils n’y arriveront pas tout seuls), les druides devront faire appel aux commandos via un signal : il s’agit de boules d'énergie de feu lancées dans le ciel.



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Mar 2011 - 4:36, édité 2 fois

Nipoudam


A mon réveil, tout est maintenant plus clair dans mon esprit. Je me souviens de tout: Teedlit m'a convoqué pour me présenter un des druides elfes de la tribu de Kaba: Podabhys.
Ce vieux druide elfe sylvain vit dans la communauté du serpent. C’est un elfe avec un caractère bien trempé. Quand il a quelque chose à dire, il le dit. Que cela blesse la personne ou non. J’aime sa franchise ! Podabhys a toujours entretenu des rapports réguliers avec mon ami Teedlit. C’est donc lui qui m'avait expliqué la fameuse prophétie concernant le réveil de Gaator. J'avais acceptée la mission. Je devais choisir seulement deux objets pour faire cette aventure. Et il était sûr qu'à mon arrivée, je ne me souvienne de rien. Pour me rendre en Lustrie, j'ai du ingurgiter une potion magique qui m'a comme téléportée sur l’autre continent.
"Tout s’explique !"


Une fois tout le monde prêt à prendre la marche, nous nous dirigeons vers le temple. Là, nous remarquons que trois disciples de Gaator discutent au pied du temple situé à l’est, tandis qu’un autre se tient debout en haut du temple situé à l’ouest.
C’est alors que nous sommes attaqués par des homme-lézards et des skins chevauchant des volatiles répugnants. Nous devons absolument les combattre en silence pour ne pas attirer l’attention des disciples.
Bladimire, Gris et Grumndir achèvent chacun leur tour un homme-lézard. Quand à moi, je percute un des volatiles avec une flèche pénétrante. Malheureusement, en voulant m’en approcher pour l’achever, je trébuche sur une racine et je tombe nez à nez avec un des skins. "A l’attaque !" Après avoir pris un bon coup à la jambe gauche, je réussis à le finir d’une flèche en plein cœur. Le volatile est à l’agonie, je l’achève afin d’abréger ses souffrances.
Günther, impuissant dans les combats au corps à corps, décide d’aller chercher de l’aide auprès des troupes d’homme-lézards.
C’est alors que j’aperçois deux autres volatiles mais cette fois-ci différents de ceux chevauchés par les skins… Ils sont en train de dévorer un écureuil… "Beurk !" Malheureusement, c’est la dure loi de la nature : la fameuse chaîne alimentaire.
Un des volatiles tente de s’envoler pour je l’imagine aller prévenir les adorateurs de notre présence. Heureusement, je réussi à l'atteindre de mes flèches puissantes. Les deux skins restants seront tués respectivement par Bladimire et Grumndir.
Une fois la menace anéantie, on remarque que ce pauvre Gary le Gros Boulet n’a pas survécu à l’attaque. Paix à son âme ! "C’est dommage, il était pourtant pas méchant…"

Les homme-lézards de notre camp partent pour s’infiltrer auprès des troupes armées afin de semer la discorde dans les rangs.
De notre côté, Alentar me fait part de son idée : monter sur un des volatiles à plumes afin d’en faire sa monture. Il veut les amadouer pour atteindre par surprise le sommet d’un des temples. "Pourquoi pas ? Ca peut être une bonne idée… suicidaire, mais si ça marche, ça peut être pas mal." Je décide de l’aider. Pour cela, je pars à la recherche de gros lombrics afin de l'amadouer. Pendant ma recherche de vers, un fauve arrive à vive allure en provenance des fougères environnantes. Je tente de monter sur l’oiseau pour m’échapper, mais je tombe au sol direct. Alentar sera beaucoup plus habile que moi, et lui met une corde au cou en guise de sangle. Mais cela n’arrête pas le fauve qui attaque de plus belle. Afin de le calmer, je l'appâte avec un des skins mort… Malgré l’odeur nauséabonde du skin, le fauve semble ravi par ce déjeuner facilement gagné…
Enfin, après quelques chutes, Alentar se sent de plus en plus à l’aise sur le dos de son oiseau et il s’envole en direction du temple. "Attention à toi Alentar et bon courage ! "

En voulant rejoindre les autres, je sens le sol trembler sous mes pieds… Deux grosses créatures se dirigent vers moi. On dirait des tricératops. A leur vue, je vomis au pied d’un arbre. "Bah ce n’est pas tous les jours que l’on voit ce genre de créatures… C’est immense !" Après avoir repris mes esprits et essuyer les petites traces de vomi sur mon décolleté, je tente d’amadouer un des tricératops à l’aide d’une branche d’arbre bien feuillue. "Tiens, deux autres 3 cornes approchent. Serait-ce une famille ?"
Petit à petit, quelque chose de fusionnel se produit entre un des tricératops et moi. C’est comme s’il pouvait lire en moi… C’est alors que l’idée me vient : un tricératops c’est très gros et surtout ça peut faire beaucoup de dégât. Je lui demande alors de foncer dans le tas ! Ce qu’il s’apprête de faire à l’aide de ses amis tricératops. "Merci l’ami !"

La terre tremble à nouveau. Cette fois une créature encore plus impressionnante s’approche de moi : un brachiosaure. "Ca me semble une parfaite monture… C’est parti !" Je réussi tant bien que mal à monter dessus. Mais j’ai du mal à trouver des prises. "Bon et bien je suis obligée…" J’enlève ma corde elfique à l'abri des regards, afin de m’en servir comme sangle. Je me trouve maintenant à une vingtaine de mètres de la foule, je tente alors de percer une brèche. Via ses cris perçants, le brachiosaure fait appelle à ses amis : quatre autres brachiosaures arrivent à grands pas. Une fois la brèche faite, le brachiosaure n’hésite pas à donner de grands coups de queue dans le tas tout en faisant attention à ne pas percuter nos alliés. Voyant que nous faisons un sacré ramdam, deux des disciples se dirigent vers nous pour attaquer. Un d’entre eux incante et provoque un ouragan. Cet effet de magie fait apparaître de nombreuses créatures de la préhistoire telles des T-Rex ! "Ca promet !"
L’autre disciple me crible de flèches. Je suis touchée et je perds beaucoup de sang. "Bah oui, il est vrai que je ne possède pas une super armure puisque… je suis… nue !" Pour rétorquer, je décide de lancer des flèches coupe-membres, mais c’est un grand sorcier très agile. Il les esquive toutes! Je décide alors d’envoyer mes amis aux trois cornes au front. Ces deux derniers n’ont pas l’air d’apprécier cet ordre radical mais l’exécutent tout de même. C’est alors que mon médaillon noircit d’un coup. Il me chauffe la poitrine. "Qu’ai-je fait mon dieu ? Je les ai envoyé au casse pipe, c’est un mauvais présage !"

Tout à coup, on entend comme un troupeau arrivant du sud ! "Oh non, ils avaient prévu une autre armée…" Mais non, c’est Baba chevauchant lui aussi un brachiosaure qui arrive en renfort. "On a peu être une chance !"

Mon attention est attirée par un homme ailé venant de nulle part. "Il est magnifique ! On dirait un ange." Il se pose sur le temple situé à l’ouest. "Tiens, il ya aussi Alentar. Il a donc réussi le chenapan." Par contre, il est au sol, le corps inerte. "J’espère qu’il n’est pas…" Le disciple le porte et le mène à l’intérieur du temple. "Que va-t-il lui faire ?" Je pense que l’homme ailé est de notre côté, il a l’air de vouloir sauver Alentar des griffes de cet ordure. En effet, quelques minutes plus tard, je vois l’ange repartir dans les cieux, tandis qu’Alentar ressort du temple avec... Gris ! "Mais d’où sort-il celui là ?"

C’est alors que les disciples se replient dans le temple situé à l’est. "Que se passe t-il ?" Baba pense que Gaator est réveillé. "Mais comment ? Ils n’ont pas le sang de tous les adorateurs !" Avec l’aide du Slann Rastoufate II, Baba incante. Il est très concentré, comme en transe. En effet, Gaator est réveillé : il ressemble à un crocodile de 30m de long et 10m de haut. C’est horrible ! C’est alors que le Slann Rastoufate II et Baba lancent un sort boule de cristal magique autour du temple pour le stopper. Grâce à cela, le dieu chaotique se retrouve enfermé. Mais pour combien de temps ?


Nous suivons Baba Aurhome en direction de son vieux temple en ruines de Tlanxla. C'est autour d’une tisane bien chaude (avec des plantes quelques peu spéciales qui font tourner la tête) que Baba nous raconte que Gaator avait déjà été emprisonné il y a 70 ans par la tribu de Kaba : une tribu sacrée mise en place pour maintenir un équilibre en Lustrie. En effet, Gaator, dieu de la force sauvage et de la survie n’avait pas tout à fait respecté le principe de l’équilibre au sein de la forêt en Lustrie. C’est pourquoi, la tribu sacrée des druides de Kaba s’est réunit. Ils envoyèrent 12 représentants pour empêcher le dieu d’empirer les choses. De là, ils ont réussit à l’emprisonner.

Malheureusement, une rumeur disait que ces disciples s'étaient à nouveau réunis et qu'ils comptaient le réveiller. C'est pourquoi, nous avions été envoyé pour les en empêcher.
Le vieux druide nous apprend que Madrak et Aurus ont contribués de leur côté à la réussite de la mission en tuant un des disciples. Il ne nous donne pas plus de détails…
Nous apprenons également que le village des Pitchutis était lui aussi encerclé par un sort de boule de cristal afin de ne jamais être attaqué. La fameuse Vyltia était elle aussi druide de la tribu de Kaba. Il y a 70 ans, elle a entretenu des rapports avec la tribu des Pichutis. C’est elle qui leur avait donné le médaillon vert. Ceux-ci devaient garder le bijou très précieusement jusqu’à l’arrivée de l’élu(e) qui viendrait un jour leur rendre visite… "Ils ont donc cru que c’était moi l’élue !"

Selon lui, la mission qui nous a été confiée, n’est pas réussie mais cela aurait pu être pire. Au moins, Gaator est enfermé par le sort de boule de cristal. Il ne peut plus nuire, c’est le principal. Nous ne sommes pas responsables de son réveil car il suppose que le sang des 12 adorateurs avait sûrement déjà été mis de côté pour le réveil.

C’est maintenant l’heure de rentrer chez nous : on reprend la potion de retour qu’il a amélioré. En effet, celle-ci a meilleure goût mais surtout elle nous permet de repartir avec 3 objets au lieu de 2. Chacun doit faire un choix.
Pour ma part, je décide de garder ma corde et mon arc elfique et je rapporte le médaillon vertque les Pitchutis m’ont offert. J’y tiens beaucoup. Quant à mes autres objets, je les offre à mes compagnons :
- le dictionnaire du chanoine « Boutry de la Fresnaye » sera pour Günther.
- la bouteille d’alcool fortsera pour Alentar.
- les biscuits magiques de Papa Roachseront pour Jaswit.
Baba Aurhome nous remercie grandement pour notre aide si précieuse.



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Je me réveille, je suis allongée par terre... "C'est étrange qu'est-ce qui m'arrive !?! " En me redressant, je remarque que je suis complètement nue, je possède seulement mon arc, ma corde elfique et un magnifique médaillon vert. J'observe tout autour de moi et je me rends compte que je suis dans une espèce de hutte. Teedlit se tient là, debout devant moi. Je suis toute gênée de me retrouvé nue devant lui. Mais ce dernier, est peut être encore plus gêné que moi au vue de ses pommettes toutes roses. Il s’empresse alors de me recouvrir avec une couverture. La mémoire me revient vite cette fois-ci. Dans le fond de la hutte, un vieil elfe assis en tailleur me dévisage. Il s’agit de Podabhys. "Alors ?"
Une fois m’être vêtu et après avoir ingurgité un bon thé aux baies sauvages, je rends compte de mon aventure auprès du druide elfique. Podabhys de nature franche me fait par de sa déception. Mais avec du recul, il me remercie pour mon aide.

Ma mission terminée, je vais pouvoir rejoindre les miens en communauté Ecureuil. Teedlit propose de me raccompagner. Sur le chemin du retour, il ne pu s’empêcher de me poser la question :
"Tu as vraiment chevauché un brachiosaure entièrement nue dans la jungle !?!"

6 Scénar "Deus Malus" Résumé n°7 le Mar 24 Aoû 2010 - 21:24

Nipoudam


Nous retrouvons Bladimire accompagné de deux Pichutis: Pierre et Pierre.

Voici notre plan A:
Stopper la horde qui arrive afin de convaincre les homme-lézards qu'il n'est pas dans leur intérêt de réveiller Gaator.
Nous devons également tuer le disciple pour éviter qu'il verse son sang dans le but de réveiller Gaator. Pour réussir à communiquer avec ces créatures, Günther tente d'apprendre quelques mots dans le langage des anciens grâce à mon dictionnaire.

De mon côté, je communique avec le meneur de la bande des jaguars pour lui faire comprendre notre stratégie. En effet, les félins devront venir en renfort en cas de débordement. Mon médaillon devient vert très clair, on peut presque voir à travers.

La stratégie mise en place, tout le monde est à son poste. La horde approche, mon cœur bat de plus en plus vite mais je réussi à me contrôler. C'est alors qu'Alentar et le nain poussent un cri horrible. « Mais qu'est ce qu'il leur prend à ces deux là, ils ont vu une petite araignée !?! » Je lève les yeux au ciel, et là je vois un immense volatile, plutôt pas joli à regarder qui est en train de tournoyer dans les airs. « Oh non, des éclaireurs... pourvu qu'ils n'aient pas entendu ces deux trouillards ! »

A priori, nous n'avons pas été repérés et la horde arrive à grands pas. Ils avancent en ligne avec le disciple sur le côté gauche. Je remarque que le groupe n'est pas seulement constitué d'homme-lézard. On peut apercevoir deux autres type de créatures reptiliennes (saurus et skins) plus petites mais qui ont l'air plus teigneuses...

Le moment de vérité est arrivé: Günther stoppe le groupe en se posant droit devant. Il se met à parler dans une langue qui m'est totalement inconnue...
Silence !
Verdict: les homme-lézards se parlent entre eux. On dirait du charabias. Ca grogne de partout. La majorité a l'air convaincue mais les quelques petites créatures commencent à s'agiter et se dirigent vers Günther. Le courageux, étant nu et sans défense, lance sa couverture sur le saurus pour lui enlever la vue. Ensuite, je le vois aller se cacher rapidement derrière Bladimire. Le disciple de Gaator, lui, ne réagit pas. Il parle tout seul... « Bizarre! »

C'est alors que Pierre et Pierre lancent des fléchettes empoisonnées à l'aide de leur sarbacanes sur l'homme, mais ce dernier a l'air très résistant et ne tombe pas au sol.

« Très bien, on va voir si tu résistes à mes flèches pénétrantes ! » Et une flèche pénétrante en plein cœur. Le disciple de Gaator a été touché mais cela ne pas suffit à le mettre à terre.
« Bon, essayons une flèche coupe-membre ! » Et bingo en plein dans le cou ! Le disciple perd beaucoup de sang mais ne tombe toujours pas au sol.

Pendant ce temps, Alentar a mis son masque vert et se transforme. Je l'aperçois sauter dans le tas mais malheureusement, ce dernier se fait rapidement blesser par les hommes-lézards. Il s'affaiblit et doit vite rebrousser chemin « Je te couvre Alentar mais sors vite de ce pétrin ! »

Je donne l'assaut aux jaguars qui attaquent les saurus. Le magicien est toujours en train de parler tout seul. « Mais qu'est ce qu'il baragouine ? » C'est alors que je vois une lumière très vive se diriger vers moi. « Mince alors, il était en train d'incanter! Bah oui j'avais oublier que c'était un magicien... ». Ni une ni deux j'esquive majestueusement son sort maléfique. « Ouf, c'était mois une... Tu me le paieras ! »
Je sors ma deuxième flèche coupe-membre de mon carquoi, je me concentre pour lui tirer au même endroit qu'au précédent tir. Mon tir sera si puissant que le magicien sera décapité net...
« Waouh, je n'avais jamais vu quelqu'un se faire décapiter comme ça ! » Le sang gicle dans tous les sens, c'est immonde...

C'est alors que Piccolini se précipite vers le corps inerte pour lui sucer une bonne partie de son sang. A la suite de quoi, elle se retrouve en transe. Je ne sais pas ce que lui procure le sang d'un disciple de Gaator mais ça à l'air d'être très puissant...

Il reste encore quelques créatures rebelles mais les vampires finissent le travail. Ils sont très efficaces. Une fois le terrain dégagé, Alentar brûlera tout le corps et la tête du magicien pour qu'il n'y ait plus une goutte de sang. Étant un peu affaiblit, Alentar boit une gorgée de la bouteille de gnole. Ça lui sera fatale: il se retrouve ivre mort. « Et bien, lui qui se moquer de Günther la veille, il n'est pas mieux finalement... Ah ces humains ! »

Je récupère mes 3 flèches pour les envoyer le plus loin possible dans l'océan. Au moins, personne n'ira les chercher là-bas...

Les hommes-lézard semblent être convaincus. Le plan A étant réussi, nous devons dorénavant passer au plan B: convaincre le reste des troupes d'homme-lézards. Encore une fois, c'est Günther qui sera notre interprète pour tenter de les dissuader de rassembler le plus de monde de notre côté et empêcher le réveil de Gaator. Nous attendons alors le prochain troupeau d'homme-lézards. Il a l'air d'avoir réussi ! « Bien joué Günther, quelle sociabilité... »

Nous sommes maintenant beaucoup plus nombreux pour empêcher la prophétie d'avoir lieu, toutefois, nous ne ferons surement pas le poids contre ces milliers de créatures.

Je suis un peu fatiguée et la faim commence à se faire sentir. Je partage alors mes biscuits rassasiants avec les lutins, les Pichutis, Bladimire et Jaswit, qui lui m'en réclamera un deuxième. « Quel gourmand ce Jaswit ! » Je ne sais pas pourquoi mais les deux Pichitis nous appellent tous Pierre. « Étrange ! »

Jaswit décide de regarder dans sa boule magique: des animaux de la préhistoire qui ont l'air d'avoir ressurgit. La mousson nous empêche de progresser rapidement. Il voit également: 2000 hommes-lézard, 1000 skins à pied et plus de 600 skins sur des montures plus féroces et cruelles les unes que les autres, 100 groksigor et 1 patapoufus.

« Est-ce-que Gaator s'est réveillé !?! »

Nous devons nous reposons.
A mon réveil, tout est maintenant plus clair dans mon esprit. Je me souviens de tout: c'est Teedlit qui m'a convoqué en Communauté Serpent pour me présenter un des druides elfes de la tribu de Kaba: Podabhys.
Cet elfe m'avait expliqué la prophécie et j'avais acceptée la mission. Je devais choisir seulement deux objets pour faire cette aventure. Et c'était sure qu'à mon arrivée, je ne me souvienne de rien. J'ai ingurgité une potion magique qui m'a comme téléporté en Lustrie.

7 Scénar "Deus Malus" Résumé n°6 le Lun 16 Aoû 2010 - 22:10

Nipoudam


A mon réveil, mon dernier souvenir avant d'être arrivée en Lustrie, est en forêt de Loren. Je suis accompagnée de Teedlit et il me demande de toute urgence de le suivre pour rencontrer un homme en Communauté Serpent.
Ensuite, le trou noir !

Baba nous remercie d'avance et nous souhaite bon courage. Seul Gris, encore endormi restera au temple avec Baba. Il nous rejoindra dès son réveil.

A la sortie du temple, nous retrouvons Günther. Il a l'air un peu fatigué d'avoir passé la nuit dehors, alors je lui propose une gorgée de gnole pour le requinquer un peu. Malheur ! Le noble ne doit pas avoir l'habitude de boire, il se retrouve complètement ivre...

D'après la carte, pour rejoindre le temple d'Hexoatl, nous pouvons très bien continuer le trajet par la rivière. Tout comme la veille, nous décidons de former les pirogues avec le plus agile à l'avant et le plus fort à l'arrière. Ma pirogue sera composée d'Alentar et de Gary. Il est difficile pour nous d'avancer car nous sommes à contre courant. Cela nécessite une certaine adresse que Jaswit ne trouve pas tout de suite. De plus, Günther est encore ivre mort et ne sert à rien! Je me sens un peu responsable...

Au bout de 2 heures de canotage, nous pouvons percevoir des bruits de pas provenant du Sud. Surement les hommes-lézard qui se dirigent vers le temple. Nous allons être repérés: « Allons nous cacher... silencieusement s'il vous plait ! » Il nous faut réveiller Günther au plus vite pour sortir de la pirogue. Alentar lui met une claque si forte que l'épave se réveille en criant... « J'avais dis silencieusement les gars ! »

Nous réussissons tout de même à ne pas nous faire repérés, mais nous avons été obligés de laisser les pirogues sur les berges. Nous continuerons le chemin à pied. En avançant, nous tombons nez à nez avec une immense bâtisse décorée et sculptée. Nous sommes tous étonnés de voir une telle construction en plein milieu de la forêt. En rentrant dans l'une d'entre elle, nous rencontrons des dizaines de lutins. C'est une grande famille qui vit là depuis plusieurs années. Le chef de famille nous explique que des hommes nous ressemblant les avaient autorisés à rester ici. Ces petites créatures sont plutôt rigolotes. Ils compte les jours en nombre de traits et d'après leur dires, la mousson sera là dans deux traits.
Pour nous rafraichir, nous décidons de faire un brin de toilette dans l'océan juste derrière la bâtisse. Nous passerons la nuit en compagnie des lutins.

Au réveil, ma robe en corde elfique est un peu détendue, cela fait deux fois, j'espère que personne ne m'a vu. Je vais devoir la resserrer car je ne voudrais pas que ça recommence.

Tuti, Frutsi et Fruti, trois lutins proposent de nous accompagner jusqu'au temple d'Hexoatl. Nous passons par la plage pour ne pas trop nous épuiser. De là, nous sommes poursuivis par des dizaines d'araignées noires et jaunes toutes velues. Je tente de canaliser l'attention de quelque unes pour qu'elles nous laissent tranquilles. Cette emprise a dû fonctionner puisque les araignées changent de cap en sautant tout particulièrement sur la plus grosse d'entre elles.

Après avoir observer les traces dans le sable, je peux remarquer des empreintes de pas. Je recense environ 50 traces de gros pas différents et une seule de taille humaine. Surement un des adorateurs qui se fait escorter par les hommes-lézard. En regardant derrière nous, on peut apercevoir une masse au loin,surement une autre escorte... Nous sommes encerclés !

Nous accélérons donc le pas et entrons dans la forêt. De là, les lutins ont remarqués que nous étions suivis par des personnes qui sautent d'arbres en arbres. Ils doivent être vraiment très rapides et très discrets car je n'avais pas du tout repéré leur présence. Nous décidons de nous arrêter pour voir à qui nous avons à faire. Ils sont au nombre de trois: Cheddar, Piccolini et Ocibus. Des hommes en mode camouflage et effectivement très furtifs. Ils semblent être de notre côté. Ces derniers ont rencontrés Madrak et Aurus plus au Sud et eux aussi veulent empêcher les hommes-lézard d'avancer vers le temple.

Nous devons agir vite car nous approchons rapidement du temple. Mais nous savons toujours pas comment procéder pour éviter le réveil de Gaator. En effet, les hommes-lézard sont beaucoup trop nombreux... Nous sommes dans une phase de réflexion importante.

C'est alors que Gris apparaît comme par magie. On dirait qu'il s'est téléporté. « Cool, une tête pensante en plus... »
Nous essayons de trouver d'autres alliés via les animaux de la forêt. Ainsi, Gris fait appel à son ami papillon qui lui, appellera des milliers de papillons. « Mouais, ça peut être utile mais pas très féroce... »

Je décide alors de voir si d'autres animaux ne trainent pas dans les parages. « Tiens des jaguars, ça peut être pas mal pour attaquer, si besoin ! »
Bon c'est pas gagné, il semble quand même bien sauvages... Je me concentre comme me l'a expliquer le chef de la tribu et me mets à quatre patte pour être à leur hauteur et ne pas montrer que je veux les dominer. Je fixe un des deux jaguars qui a l'air d'être maitrisé... C'est alors que le deuxième me fonce dessus et me griffe la joue gauche... « Aïïïïïïïïïïe !!! ». J'ai la joue en sang...
Le premier jaguar, étant le dominant et sous mon emprise, n'hésite pas à donner sa raclée à son compagnon. Je lui demande alors d'aller chercher du renfort pour nous venir en aide. Le fauve reviendra quelques minutes plus tard avec des dizaines de jaguars.
« Impressionnant ! »

8 Scénar "Deus Malus" Résumé n°5 le Lun 16 Aoû 2010 - 22:00

Nipoudam


Nous accostons le long de la rivière pour jeter un coup d’œil à cette construction massive et impressionnante. Bien sûre, nous prenons soin de bien caler les pirogues. Nous retrouvons Luther Reise et Xéris accompagné de deux hommes : Jaswit et Gary. Mais nous remarquons qu'Aurus, Madrak, Gunther et Bladimire ont disparus.
« Où sont-ils encore passés ? C’est pas bientôt fini de disparaître comme ça sans rien dire… Yen a marre ! »

La pyramide ressemble étrangement à un temple que le chef de la tribu des Pichutis nous avait parlé la veille. Allons jeter un coup d'œil: rien de spécial tout autour, des traces de félins au sol, ce qui parait tout à fait normal étant donné que nous sommes en pleine forêt. Tiens, justement, un félin, plutôt costaud se trouve pas très loin. Il nous observe. « Ne surtout pas faire de geste brusque ». Bon étant donné que le nain m'a suivi, c'est pas gagné...
Bingo ! Ce crétin doit sentir tellement mauvais que cela attire l'attention du jaguar... Voyant le félin avancer vers lui, le nain me demande de l'aide... « Tu peux toujours courir ! Débrouille-toi tout seul ! »

Bon rien à signaler tout autour de la pyramide, allons voir ce qui s'y passe à l'intérieur. Mais avant cela, il serait surement utile aux personnes ne bénéficiant pas de la vision nocturne de se fabriquer des torches. « Luther Reise, j'ai besoin de toi, je ne trouve pas de bois sec... »

Bon, nous sommes enfin prêt pour monter les centaines de marches de la pyramide. Les autres sont déjà au sommet. Là-haut, se trouve une porte sans poignet et de magnifiques perroquets qui piaillent entre eux. Il y a surement un moyen pour ouvrir cette porte. Je réussi à reconnaître des inscriptions sur le dessus mais je ne sais pas lire donc je ne comprends pas. Je demande de l'aide à un des perroquets qui m'aide à déchiffrer les écritures. C'est une énigme: quelque chose qui rendrait sourd... C'est Xéris qui trouve la réponse: « la faim ». Waouh, comme par miracle, la porte se coulisse et s'ouvre.

Nous arrivons dans une pièce. Sur le mur: un tableau avec une planète et à nouveau des inscriptions. Heureusement que mon ami le perroquet nous a accompagné pour déchiffrer les écritures. Au sol: trois sceaux, deux de 3L et un sceau de 5L d'eau. Encore une énigme à résoudre: il faut réussir à mettre 4L d'eau dans un seul sceau. « Bon, moi qui n'aime pas trop les calculs, je laisse mes acolytes trouver la solution » L'énigme enfin trouvée par les autres, une porte au dessus d'un promontoire s'ouvre. J'ai l'impression que nous sommes dans un vrai labyrinthe casse-tête.

C'est un passage qui descend et qui donne sur une autre pièce: une table avec des chaises positionnées autour, des statues et des tableaux.
« Quelqu'un vivrait -il encore ici ? »
Près de la statue, une nouvelle énigme trouvée par Gary: « un seul: le crocodile ». Cela donne accès à un levier. Gary tente de l'ouvrir mais il se blesse. Je tente de soulever le levier grâce au pied d'une chaise. Bingo! C'est alors qu'une autre porte s'ouvre. Toutefois, je décide d'aller voir ce qui se passe près de l'autre statue, après tout si elle est là, c'est bien pour une raison... Comme par hasard, nous ne nous attendions pas du tout à une autre énigme... Pour la première fois, je réussi à trouvé la solution toute seule: « le fils ». Cette deuxième statue donne accès à une nouvelle pièce. Seul Xéris, Alentar et moi nous y risquons tandis que les autres empruntent l'autre passage.

Il s'agit d'un bureau. Bon et bien allons fouiller les moindres recoins pour trouver des indices. Nous trouvons 4 énigmes à résoudre:
* Petit coffre: « 34% » en partie trouvée par Xéris et moi. Cela nous donne accès à 4 bouteilles d'alcool fort. Je décide alors d'y goûter. « Ca a un p'tit goût de revient-y ». Nous prenons 2 des bouteilles.
* Aquarium: « poisson » trouvée par Xéris. Cela nous donne accès à un anneau.
* Étagère: « feu » trouvée par Alentar. Cela nous donne accès à un briquet avec des écailles de crocodiles en guise de décoration.
* Étagère: «carte » trouvée par Xéris. Cela nous donne accès à une carte de la Lustrie.
Nous prenons des livres.

Le fait d'avoir trouvé toutes ces énigmes ne donne cette fois-ci aucun nouvel accès. Nous devons revenir sur nos pas et rejoindre le reste du groupe. Ils sont passés par un passage assez étroit et à priori plein de pièges. Des flèches sortent de chaque côté. Bon et bien nous allons nous protéger grâce aux livres que nous avons pris dans le bureau...
Heureusement, entre temps, les autres ont trouvés le moyen d'arrêter l'engrenage. Nous pouvons donc passer sans problème.
Encore une pièce avec un tableau, et une nouvelle énigme (pour changer...). Celle-ci sera trouvée par Luther Reise: « un mort ».

Nous arrivons dans une pièce où un homme se trouve debout: c'est un vieil homme se prénommant Baba: « Je vous attendais ».
Il nous remet à chacun une dernière énigme à résoudre:
Ma première énigme est plutôt simple à trouver mais c'était pour me mettre un jambe: « de dos ». La deuxième est trouvée par pure hasard: « dictionnaire ». Il me remet ainsi un dictionnaire de poche de plusieurs langues: Reikspiel, langage ancien, Kazalid et Eltharin.

L'énigme de Gris n'ayant pas était trouvée, je décide de l'aider: « grain ». A la suite de quoi, Baba me remet un petit sac avec des biscuits à l'intérieur.

Après cela, il explique à chacun l'utilité de chacun des objets.
Pour ma part:

* Médaillon de Talle
Il m'apprend que le médaillon offert par le chef de la tribu est magique et très ancien. Il représente la tête d'un cerf et permet de mieux ressentir la nature. Sa couleur varie selon les actions faite par son porteur. (+10% en emprise sur les animaux et -10% en CC ou CT si le porteur attaque un animal ou un végétal passif).

* Bouteilles d'alcoolIl s'agit de l'alcool de gnole. Une gorgée permet au buveur de gagner 1D3 de point de Blessure. Mais attention, il y a un risque d'ivresse.

* Dictionnaire du chanoine « Boutry de la Fresnaye »
A l'intérieur: 500 mots courants en Reikspiel, langage ancien, Kazalid et Eltharin.

* Gâteaux de Papa Roach
Ces gâteaux sont au nombre de cinq et permettent d'être rassasié. A chaque nouvelle lune, le sac se remplit à nouveau comme par magie.

Après cela, Baba nous explique que nous avons été choisi pour lui venir en aide. Le vieillard fait partie de la tribu de Kaba composée d'anciens druides. Nous sommes arrivés ici à l'aide d'une potion magique que nous avons ingurgités dans l'empire et qui nous a téléportés en Lustrie comme par magie. Nous avons été envoyés ici par enchantement pour empêcher une prophétie d'avoir lieu:

Un dieu, nommé Gaator, a été enfermé dans le temple d'Hexoatl au Nord de la Lustrie par les membres de cette tribu. Il s'agit du dieu de la force sauvage et de la survie. Fils de Rhya et demi-frère de Khaine, ce dieu n'est pas chaotique mais a causé de nombreux problèmes en Lustrie. C'est pourquoi, il y a maintenant des années, les druides l'ont enfermés dans le temple d'Hexoatl afin qu'il ne sème plus le trouble en Lustrie.

Toutefois, des adorateurs souhaitent le réveiller. Ils font partie d'une espèce de secte composée de 12 personnes. Ces adorateurs vénèrent Gaator depuis toujours et veulent le réveiller à tout prix. Cette secte a été pulvérisée par les druide de la tribu de Kaba. Cependant, elle tente de se reformer afin de réveiller le dieu. En effet, seul le sang des 12 membres de la secte permet le réveil du dieu.
Baba nous apprend que ces membres auraient fait un pacte avec des hommes-lézard. D'ailleurs des mouvement de troupes allant vers le Nord ont étés repérés.

Notre mission est donc d'éviter que cette prophétie n'ait lieu. En aucun cas, Gaator ne doit être réveiller...
Avant de nous reposer, Baba nous montre où nous nous situons sur la carte de la Lustrie et il nous montre également où se trouve le temple où nous devons aller pour empêcher le réveil de Gaator.

9 Scénar "Deus Malus" Résumé n°4 le Dim 15 Aoû 2010 - 21:39

Nipoudam


Les flagellés sont détachés. Mon ami iguane prénommé Ratapiluni, m’annonce que Bladimire, Luther Reise, Grumdnir et Alentar doivent quitter le village et ne jamais y revenir. Il leur conseille de faire attention à tous leur fait et geste à l’égard de la nature…

Sont autorisés à rester au village : Gris, Günther et moi. Nous apprenons qu’il s’agit d’une communauté de 35 Pichutis : dont le grand chef, le sorcier, six guerriers, des femmes et des enfants. C’est une civilisation très ancienne qui a subit un déclin progressif. Les femmes étant majoritaires, la communauté manque d’hommes pour procréer et faire en sorte que cette civilisation ne s’éteigne à jamais.
Depuis toujours, les Pichutis ont un rapport très particulier avec la nature. Ils sont comme liés à elle et ils la respectent énormément. Selon eux, chaque être vivant est pourvu d’un esprit.

Gris, Günther et moi sommes invités à entrer dans la tente du grand chef pour discuter. Le peuple des Pichutis chercherait l’élue : une femme avec de grandes oreilles. Ils ont d’abord cru que c’était moi, c’est pour cela que j’ai été traité comme une reine par rapport aux autres. Cette déesse prénommé Vyltia les aurait beaucoup aidée dans le passé. Ce serait elle qui aurait fabriqué (entre autre) la statue que nous avons vu dans la forêt. Ils se sont trompés en pensant que c’était moi, toutefois ils constatent que notre groupe est tout aussi bien équipé nous sommes équipés que l'était Vyltia.
Ils nous demandent à chacun un don.

Pour ma part, je décide de leur offrir différentes flèches : tridents, tranchantes, pénétrante, longue distance, coupe-membre et normale.
Par la suite je leur explique qu’il est très facile de confectionner un arc, primitif soit, mais avec les matériaux naturels tels que des viscères de mammifères, en guise de corde, et un bout de bois courbé.
De même pour les flèches : il leur suffit de prendre une branche bien droite, la taillée si besoin et d’y fixer au bout, à l’aide de liane, un morceau de pierre taillée.
J’explique également qu’il est tout à fait possible de confection des harpons, des boomerangs et des haches polies avec les éléments de la nature…

En guise de remerciement le chef de la tribu tient à me remettre un collier qui appartenait à Vyltia, il représente une magnifique boule vert émeraude.
Il me conseille de ne jamais faire front aux animaux. Il me suffit juste de penser très fort que je ne leur veux pas de mal, ils comprendront…

Durant nos explications, un des membres de la tribu vient annoncer au chef que d’autres personnes ont étés capturés. Nous sortons, et c’est alors que je peux reconnaître mon cher ami Madrak. Il est accompagné d’un homme que je ne connais guère. Eux aussi doivent être jugés. Madrak ayant touché la statue dans la forêt se fait expulsé après avoir reçu 1 coup de fouet. Son acolyte, lui n’ayant pas endommagé la nature à la possibilité de rester au village.

Après avoir transmis nos savoirs aux membres de la tribu, nous demandons ce que nous pouvons faire pour leur venir en aide. D’après le chef de la tribu, des problèmes auraient étés localisés au Nord de la forêt. Il nous demande d’aller y jeter un coup d'oeil….

Avant de partir, nous recevons chacun notre tour de beaux colliers de fleurs ainsi que des vivres. Ratapiluni me conseille de bien rester en communion avec la nature et de bien être à son écoute. Je suis peinée d'apprendre que ce dernier ne nous accompagner pas.
Nous sommes ensuite escortés à la sortie du village où nous retrouvons les « exclus ». Seul Luther Reise manque à l’appel. Il paraitrait qu’il ait versé une ou deux larmes lors du coup de fouet… Il a dû être gêné et est parti dans son coin pour bouder...
Les Pichutis nous remettent 3 pirogues et des pagaies pour remonter le long de la rivière vers le Nord. Ils nous initient rapidement en nous montrant comment faire pour diriger correctement la pirogue.

La nuit commençant à tomber, nous ne risquons pas de faire la route en nocturne. Nous camperons donc ici. Le ciel n’est pas étoilé, c’est une nuit très sombre. Aurus ayant quelques notions en astronomie, m’indique où se trouve le Nord. C’est donc ans cette direction que nous irons dès l’aube. Mais avant cela, une bonne nuit de sommeil nous attend pour reprendre des forces.

Au réveil, je décide de me déshydrater et de faire un petit brin de toilettes grâce aux gouttelettes de la rosée.
Ensuite, arrive le moment de nous organiser pour constituer les pirogues : les plus agiles devant et les plus forts derrière. C’est ainsi que la première pirogue est composée de Madrak et Bladimire, la deuxième de Gris, le nain et Günther et la troisième, Alentar, Aurus et moi.
C’est parti :

« Au détour de la rivière »
(Pocahontas)
Sur les berges, des flamands roses, des paresseux et des petits primates, nous regardent naviguer passivement. Nous arrivons péniblement à avancer droit devant. Toutefois, on dirait que Madrak et Bladimire ont fait ça toute leur vie. Ils nous sèment assez rapidement tandis que les deux autres pirogues se percutent à maintes reprises…

« Une, deux… et on pagaie, on pagaie !!! »
(Chanson populaire française)
Au bout d'un moment, nous arrivons dans un tunnel naturel assez sombre. C'est à cet instant que je peux apercevoir des yeux jaunes cachés entre les nénuphars… « Ca ne me dit rien qui vaille... » Effectivement, il s'agit de gros reptiles qui attaquent en premier lieu la pirogue de Madrak et Bladimire. Ce dernier en perdra sa pagaie. Ensuite, c'est au tour de la pirogue de Gris de se faire attaquer. « Dévore le nain » pensai-je dans ma tête… Les compagnons arrivent tant bien que mal à repousser l'animal féroce tandis que nous avons complètement perdu le contrôle de notre pirogue: nous nous dirigeons droit dans la berge… C'est en voulant la redresser, qu'Alentar en perd sa pagaie… « Quelle poisse ! »
Aurus réussi à trepousser une de ces choses tentant de nous attaquer tandis que je lance une de mes flèches sur le reptile attaquant la deuxième pirogue. Touché ! C’est Günther qui l’achèvera avec sa lance…
« Waouh, que d’émotions, après les piranhas, les crocodiles… Je me demande si nous n’étions pas plus à l’abri à pied… »

Je me rends compte que la boule verte de mon collier a changé de couleur, le vert émeraude est devenu bien plus foncé… et je commence à me sentir un peu mal. C’est très étrange comme sensation !

Bon, c’est pas le tout mais nous devons repartir au plus vite, on ne sait jamais, d’autres reptiles pourraient arriver…

« Et on pagaie, on pagaie. Mais ou t’as mis ta pagaie Alentar ?,,
Ah, c’est le croco qu’il l’a bouffée !!!
»
(Chanson populaire française)
Nous arrivons au niveau du point d’eau. Finalement nous retournons sur nos pas, quelle gâchis d’énergie… La couleur de ma boule est redevenue normale. Je me concentre, comme me la conseiller le chef de la tribu, et je pense très fort que nous ne voulons de mal à personne. Nous passons ainsi calmement au milieu du point d’eau sans attirer l’attention…

Au bout de 2 ou 3 heures de navigation, nous sommes tous surpris d’apercevoir sur la rive droite une énorme pyramide…

10 Scénar "Deus Malus" Résumé n°3 le Ven 13 Aoû 2010 - 0:28

Nipoudam


Il est tard et nous ne dormons toujours pas. De nombreuses questions parcourent notre esprit : « Où sommes-nous ? Pourquoi nous sommes nous réveillés nus en pleine forêt avec seulement deux objets chacun ? A qui appartiennent ces traces de pieds ? Est-ce un test ? Un rêve ? Un cauchemar ? »

Nos réflexions sont interrompues par des voix non inconnues provenant de loin. Il s’agit de Luther Reise et de Bladimire. « Tiens, ils ont dû retrouver le chemin, bien joués les z’amis ! » En effet, ils nous expliquent qu’ils ont ramassés de nombreux silex pour faire du feu et ils ont perdus notre trace en chemin. Mais grâce aux croix sur les arbres, ils ont réussis à nous retrouver facilement.

« Horreur, malheur, que vois-je au loin ? »
UN NAIN !!! Moins poilu que celui de cet après-midi mais tout aussi répugnant… Il est accompagné d’un homme aux yeux bridés habillé en pyjama et d’un hobbit… « C’est quoi ce délire ? On doit vraiment être dans un cauchemar… »

Le nain me charge, ni une ni deux je tente d’esquiver mais cette boule puante réussi à me bousculer. « Tu cherches la guerre !?! Très bien. » Je tire une flèche à bout portant ce qui lui transperce presque la cuisse droite. « Quand on me cherche on me trouve !!! »
Bon il s’avère par la suite qu’ils se sont retrouvé dans la même galère que nous… Mais n’empêche, c’est lui qui a commencé…
Je resterais dans mon arbre tout le reste de la soirée en tenant en joug le nain puant. Quant aux autres, ils décident de partager les fruits récoltés avant de faire une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain en ouvrant les yeux, je vois un iguane de plus grande taille que ceux de la veille. Il m’observe, puis monte sur mon bras, ce qui me donne de grands frissons dans le dos. J’entends raisonner dans ma tête : « Bienvenue, nous t’attendions ». « Waouh, qu’est ce que c’est que ça ? Il me parle sans parler, c’est étrange, il me parle par la pensée, et en Eltharin qui plus est »
Au même moment, je constate que les autres iguanes ont arrêtés de tourner autour de la statue et se sont remis en ligne. Le melon et la hache ont disparus. J’examine alors les traces de pas autour de la statue. Ce sont les mêmes que la veille sauf que celle-ci sont toutes fraîches. Je peux en identifier au moins 8 différentes. Les traces de pas partent dans la même direction que les iguanes militaires. Ils veulent surement nous y conduire.
« Allons-y !!! »

Je demande à mon nouvel ami iguane ce qu’il attend de nous : « Tu le sauras bien assez vite » « Prépare tes amis » Nous suivons les iguanes sans trop savoir où ils nous conduisent, mais c’est notre seule piste... Les autres commencent à perdre patience. En marchant, nous remarquons un scintillement au loin. Tout à coup, nous sommes attaqués par des hommes de petite taille en tenue de camouflage et avec la peau rouge. Ils tirent des minis fléchettes à l’aide de sarbacanes. Elles doivent surement contenir du poison paralysant car mes compagnons tombent un à un au sol.
Je demande à mon ami iguane ce qu’ils nous veulent : « Tes amis doivent être jugés pour ce qu'ils ont fait ! ».
Une chose m’interpelle depuis la fin du combat: je ne vois plus le hobbit. « Où est-il passé ? »

Les petits hommes nous amènent jusqu’à leur village : ce sont de nombreuses cabanes construites dans les arbres. Au centre, des totems sont disposés. C’est ici que mes compagnons seront ligotés tandis qu’on me dirige vers un siège qui domine la scène… Mes amis sont accueillis par un espèce de sorcier/druide qui parle un dialecte inconnu. Quand à moi, je suis assise près d’un homme couronné de grandes plumes roses sur la tête, surement le chef de la tribu. Ce dernier ne parle pas Eltharin, ce sera mon ami iguane l’intermédiaire.
D’après le grand chef, mes compagnons doivent être jugés pour savoir s’ils doivent rester ou partir du village. Il s’agit d’un peuple très ancien lié depuis toujours avec la nature. Celle-ci ne doit jamais être endommagée, c’est pour cela que mes acolytes doivent être jugés…

La cérémonie commence !!!
Bladimire recevra 1 coup de fouet pour avoir aider Luther Reise à tuer un serpent. Luther Reise ayant donné le coup final se prend 2 coups de fouet. Günther et Gris ayant fait des offrandes à la statue seront exemptés de coup. Alentar, se prend quant à lui 1 coup de fouet pour avoir chassé et pêché. Enfin, à mon grand bonheur, le nain charpentier, se fait flageller à 6 reprises pour avoir maltraité notre mère nature.

11 Scénar "Deus Malus" Résumé n°2 le Jeu 12 Aoû 2010 - 23:16

Nipoudam



Une fois la rivière traversée, Luther Reise et Bladimire remarquent de nombreux petits cailloux. C'est l'idéal pour allumer un feu. Quand à Gris et moi, nous entendons des bruits de l’autre côté de la rivière, étrange…
« Qui va là ? »
Il s’agit d’un homme enveloppé d’une couverture en guise de pagne, avec une hache à la main. Cet homme dit s’appeler Günther, et à priori il se serait réveillé tout comme nous en plein milieu de la forêt, sans trop se souvenir pourquoi ni comment. Il souhaite se joindre à notre groupe pour tenter de savoir ce qui nous arrive.

« Ok direction les montagnes au loin... Mais où sont passés Luther Reise et Bladimire ? » Pas de temps à perdre, on décide de graver des flèches sur les arbres afin qu’ils nous retrouvent facilement. Nous avançons tranquillement quand tout à coup j’aperçois devant nous, le fameux nain poilu. Nous nous fixons du regard, mais au bout de quelques secondes, je me rends compte que je risquerai de le provoquer. Ainsi je baisse doucement les yeux pour lui montrer que je viens en paix. Ce dernier réagit positivement. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il a surement déjà dû voir des personnes comme nous, pour ne pas nous attaquer telle une bête féroce. Nous sommes peut être sur le bon chemin…
C’est alors que Günther fait un geste brusque en voulant graver une croix, le nain poilu commence à s’énerver et à avancer en trombe. Heureusement, le jeune Gris réussi à le calmer en lui lançant un melon… « Merci Gris, on y a échappé belle ».

Nous approchons du lac où l’on peut apercevoir plusieurs espèces animales en train de patauger. Je vois sortir de l’eau une forme reptilienne de plus de 3 mètres de haut qui tente d’attraper un pauvre oiseau. C’est assez impressionnant et ça nous fais accélérer le pas…

Au bout de quelques heures de marche, je perçois plusieurs petits iguanes, ils ont l’air rigolos alors je m’approche d’eux. Je m’accroupie pour être à leur hauteur et leur tends la main. L’un d’entre eux ouvre la gueule et une longue langue vient se poser sur mon bras. « Beurk, c’est tout visqueux » Mais je comprends qu’il s’agit d’un geste amical. A ma grande surprise, ils se mettent en ligne, 4 de chaque côté. Ils m’encerclent et m’emmène au pied d’une statue qui représente un homme allongé.

La statue mesure bien 4 ou 5 mètres de long et 2 mètres de haut. J’essaie de faire tout le tour afin de récolter des indices mais en vain. Seul un médaillon sculpté se situe sur la nuque de l’homme: au centre, un visage avec une espèce d’étoile. Je remarque une symétrie parfaite. Je me concentre un instant dans le but de bien mémoriser le symbole.
J’observe également les traces au sol tout autour de la statue : des traces de félins mais aussi des traces de pas d’hommes de petites tailles… « Tiens, tiens… »

L’homme allongé tient entre ces mains un espèce de bol : « Serait-ce un bol à offrande ? » Gris décide de poser un melon entre les mains de la statue. C’est alors que les iguanes se mettent à tourner joyeusement tout autour de la statue… Je décide alors de faire de même en chantant « Hounga là Hounga wé ». Mais dans l’action ma pseudo-robe en corde elfique s’est un peu détachée, oups, j’ai un bout de sein qui dépasse… « J’espère que personne ne m’a vue … »
Günther décide à son tour de faire une offrande, il pose ainsi sa hache. « Surtout ne l’a reprend pas Günther, ceci est une offrande ! » Au moment où Günther a déposé sa hache, les iguanes ont changés de sens. « Ok, c’est reparti pour un tour ! Hounga là Hounga wé »
Bon c'est pas le tout mais au bout d’un moment, je ressens un peu de fatigue alors je décide d’arrêter de faire « Hounga là Hounga wé ». Les iguanes, eux, sont encore à fond dedans, on dirait qu'ils ne sont jamais fatigués…

Il commence à faire un peu sombre. Je monte à un arbre pour admirer un magnifique coucher de soleil, qui me fait penser à mon amour caché : Teedlit. C’est alors que j’aperçois au loin une lumière qui brille… « Etrange, nous ne sommes peut être pas seuls ! » En redescendant, je vois Gris avec les mains remplies de fruits. « Et bien je pense que nous allons dormir le ventre plein ».
Dans la soirée, je prends l’initiative de donner gracieusement ma lance à Günther qui se retrouve démuni sans sa hache. Il me remercie grandement.

12 Scénar "Deus Malus" Résumé n°1 le Mar 13 Juil 2010 - 22:02

Nipoudam


Je me réveille, je suis allongée par terre au milieu des feuilles... « C'est étrange qu'est-ce qui m'arrive !?! » En me redressant, je remarque que je suis complètement nue, je possède seulement mon arc et ma corde elfique. J'observe tout autour de moi et je me rends compte que je suis au beau milieu d'une forêt. Une chose est sure, je ne suis pas en forêt de Loren !!!

A première vue, les arbres sont très différents de ceux que je connais. Cette forêt est luxuriante et beaucoup plus dense, plus sombre que celle de Loren. Et bon sang qu'est ce qu'il fait lourd. Mes animaux ne sont pas là, j'espère qu'il ne leur est rien arrivés...

C'est étrange je ne me souviens de rien. « Comment suis-je arrivé ici ? Et pourquoi suis-je nue ? » Souffrant d'une amnésie, que j'espère temporaire, je décide de me concentrer sur les sons autour de moi, mais j'ai du mal à distinguer quoi que ce soit à part la présence de petits animaux, type rongeurs. Un autre bruit m'interpelle au niveau des feuilles au sol... « Beurk, d'énormes araignées toutes velues avec de très grandes pattes noires. Je n'en avais jamais vu d'aussi grosses... » Je regarde si je peux détecter d'autre traces au sol... Tiens, tiens on dirait les traces de pas de Vorondil... mais ça ne peut pas être les siennes, celles-ci sont beaucoup plus grosses... Malgré tout, je tente de suivre ces traces de pas... Au bout d'un moment, je m'aperçois que les traces de pas vont dans tous les sens et que les suivre ne me mènerais à rien...

Pas le moindre indice au sol, alors je tente de grimper à un arbre pour voir où je me situe. Une fois à la cime de l'arbre, je suis toute éblouie par la lumière du soleil, celle-ci est si intense qu'elle nuit à ma vision elfique. Toutefois, j'arrive à me concentrer et à apercevoir au loin un espace aéré avec une sorte de point d'eau. On dirait que de grosses masses sont disposées tout autour. Je ne suis restais qu'à peine quelques minutes en hauteur que je suis déjà toute en sueur, le soleil est très puissant et je suis un peu affaiblie par la chaleur...

Je décide alors de rejoindre le point d'eau par le sol afin d'avoir un peu plus d'air. En descendant, je trébuche malencontreusement sur une branche, ce qui me fait chuter de plusieurs mètres de haut. A l'atterrissage, je tombe les fesses sur une branche. C'est alors que je ressens une sensation étrange... On pourrait s'attendre à ce que j'ai mal, avec un énorme hématome sur les fesses, mais là, au contraire je ressens comme... comme du plaisir. Tiens, je n'avais jamais pensé qu'une branche pourrait ne faire qu'un avec moi et surtout me donner autant de plaisir... C'est bon à savoir... « J'espère que personne ne m'a vu...»

Malgré la chaleur ambiante, je décide de ne pas rester nue et de me confectionner de quoi cacher mes parties les plus intimes. C'est alors que je m'enlace avec ma corde elfique, du haut des cuisses jusqu'en haut de la poitrine. Assez primitif mais ça fera l'affaire jusqu'à ce que je trouve autre chose... Afin d'être complètement en mode camouflage, je me roule au sol pour m'enduire de boue et de crasse. Pour finir, à l'aide de mes doigts, je me dessine deux bandes parallèles noires de chaque côté du visage. Me voici paré pour affronter l'inconnu !

Je suis maintenant prête pour rejoindre l'étendue d'eau que j'ai aperçus tout à l'heure. J'essaie de me déplacer silencieusement mais j'avoue que je peine à me frayer un chemin, la végétation est abondante et mon arc m'est d'aucune utilité. Je poursuis donc mon avancée à travers la forêt en sautant d'arbre en arbre. « Ah, voilà ce qui est plus facile pour moi... »

Au bout d'un moment, je décide de monter en hauteur pour voir l'état de mon avancée. C'est à ma grande surprise que je constate que je suis encore bien loin du point d'eau... Toutefois, j'arrive à mieux distinguer les choses se trouvant autour... Il s'agit de vie animale, des animaux que je n'avais jamais vu auparavant: des oiseaux roses avec de longues pattes, des formes reptiliennes sont dans l'eau et essaient de choper les oiseaux roses, des mammifères sont assoupis sur les branches d'un arbre, une bête toute poilue ressemblant étrangement à un nain s'agite seule dans son coin, et d'autres petites formes difficiles à distinguer... « Mouais, bah finalement, je ne vais pas m'aventurer seule là-bas... Il doit bien y avoir quelqu'un d'autre ici ». J'observe alors dans les autres directions. Le soleil est vraiment violent, tellement violent, qu'une forte douleur se fait sentir au niveau de mon œil droit. « Aïïïïïïïïïe !!! » Mon œil se retrouve complètement brulé par le soleil, je n'y vois plus rien du tout... C'est horrible ! Je redescend de l'arbre tant bien que mal et j'essaie de me confectionner une sorte de bandeau à l'aide de feuilles et de lianes afin que mon œil soit protégé de la lumière. La douleur est immense et presque insupportable mais j'essaie de continuer à marcher dans le but de trouver de l'aide.

C'est alors que j'entends un cri. Ce n'est pas un cri animal. Je tente de crier à mon tour en guise de réponse. Je tombe ainsi nez à nez avec Gris ! « Mais bon sang, qu'est ce que tu fais ici? » Gris est comme moi, sans réponse, il a lui aussi un trou de mémoire. Il m'explique qu'il n'est pas seul, qu'il a trouvé Luther Reise et Bladimire un peu plus loin dans le même état que nous. On décide alors de les rejoindre. Sur le chemin, je lui explique ce que j'ai aperçus du haut de l'arbre. Quand à lui, il m'explique qu'ils ont déjà commencés à stocker de la nourriture. A leur campement, les hommes me propose ainsi de partager leur repas, ce que j'accepte volontiers.

Après avoir tous essayer de comprendre ce qui s'était passé (en vain) nous décidons de nous diriger vers les montagnes situées derrière le point d'eau, peut être là-bas nous trouverons des réponses à nos questions. Hors de questions de passer à côté de ces bêtes terrifiantes, nous allons donc les contourner. Sur le chemin, ce sont Luther Reise et Bladimire qui déblaient le passage, tandis que Gris et moi, nous fermons la marche tranquillement. A un moment donné, nous arrivons au pied d'une rivière bordée de mangrove. Bon et bien il suffit de traverser... Hop hop hop, en s'approchant nous nous rendons compte qu'elle est infestée de poissons avec, comment dire, de longues dents bien aiguisées... « Serait-ce des piranhas ? » Pour en avoir le cœur net, je plonge une longue branche dans l'eau, celle-ci ce fait déchiquetait en moins de deux... « Waouh, ils ont faim on dirait ! » J'en profite alors pour me fabriquer une lance aiguisée par les poissons carnivores, héhé... « On sait jamais, ça peut servir ! »

Gris est le premier à se lancer pour traverser la rivière, malheureusement, le courageux mais maladroit jeune homme tombe à l'eau... « Oh il ne mettra pas longtemps à en ressortir croyez-moi» Reste Luter Reise, Bladimire et moi à traverser... Oh mais nous n'allons pas nous jeter comme ça dans la gueule du loup... On tente de se créer une sorte de pont avec deux lianes en guise de support. Prem's pour inaugurer notre fabrication maison... Plouf dans l'eau !!! Ni une ni deux je regagne la berge d'en face mais c'est avec quelques morsures que je remonte à la surface... Finalement, le plus habile d'entre nous sera Luter Reise qui passera de l'autre côté de la rivière tout sec...

13 Retour en Forêt de Loren le Mar 29 Juin 2010 - 2:11

Nipoudam


Sur le chemin, je discute avec les 2 elfes: Vekyuel, qui vient de la Communauté Ecureuil(c’est un ami de Berciwyn) ; et Teyzart, qui vient de celle de l’Epervier.
Selon Vekyuel, Bercywin aurait trouvé des traces de trolls et des mouvements d’hommes bêtes au Nord des montagnes grises auraient été repérés... "Ouais bah pas de quoi s’en vanter, je savais déjà ça…"
Il s’agit d’un périmètre assez large qui recouvre des milliers d’hectares. Il est donc difficile à surveiller. De plus, mes congénères ne savent pas exactement quoi chercher ! Moi, je le sais "Et toc, dans les dents Berciwyn"

A mon arrivée, je constate que Adalbéron, Berciwyn, et Ekani sont ensemble tandis que Malmir discute avec Lithilyr. Bien que ce soit malpoli, j’essaie de comprendre leur conversation en lisant sur leurs lèvres. Lithilyr a l’air de refuser quelque chose à Malmir… mais quoi ???
C’est alors que Berciwyn s’approche vers moi. "Qu’est ce qu’elle me veut celle-là ?" Contre toute attente, elle tient à me faire des excuses pour le comportement qu’elle a pu avoir envers moi lors du choix du nouveau représentant de la Communauté. Je suis très surprise par sa réaction et accepte volontiers ses excuses sans trop savoir pourquoi elle me les présente comme ça, comme un cheveu sur la soupe… Etrange !

Le moment est venu de rendre compte à mon représentant, Malmir. Je lui explique tout ce que j’ai appris lors de mon excursion dans l’empire: la traduction de la lettre, le bosquet et l'identité d'Aekold...
De leur côté, des recherches ont également été effectuées : les émissaires auraient aperçu la présence d’un dragon-ogre dans le périmètre. Les hauts-elfes, eux, n’ont malheureusement pu leur donner des informations sur Massaroth SombreBois.

Au réveil d’Ariel et Orion, il faudra élire de nouveaux sages et par conséquent de nouveaux représentants. Avec les événements qui viennent de se produire, les anciens elfes ont peur de se présenter. Ainsi, Malmir se propose pour remplacer Aracáno en Communauté Ecureuil. Sa place de représentant sera donc vacante et remplacer par la personne arrivé en tête après lui lors de la dernière élection ; soit Lithilyr… "C’était donc ça le sujet de leur conversation tout à l’heure." En effet, Lithilyr refuse de prendre le flambeau de Malmir en tant que représentant. Viennent ensuite Berciwyn et moi à égalité… "Nom de dieu ! Quelle garce" C’est à ce moment là que tout s’éclaire dans ma tête : les excuses, sa façon mielleuse et surtout hypocrite de venir me parler pour faire copine/copine. "Quelle manipulatrice !"

Malmir m’apprend qu’une réunion a lieu ce soir avec les sages et les représentants pour faire un point sur la situation.

Je le salue et je rejoins aussitôt Lithilyr. Ce dernier a finit l’apprentissage de mes animaux en améliorant leurs compétences respectives. Dorénavant, ils sont capables de faire de long trajet et ils peuvent plus ou moins faire face à des ennemis sans prendre la fuite aussitôt. Arrivé à son domicile, je constate que mon ami n’a toujours pas compris ce que signifiait le mot "ranger"… ce qui me faire rire de l’intérieur.
J’aperçois Mirima en train de mâcher je ne sais quoi quand tout à coup, Vorondil me saute dessus en ronronnant a tue tête et en se frottant partout, comme pour mettre son odeur sur moi. Il a prit beaucoup en musculature, je le trouve très en forme et très heureux de me revoir. Ses retrouvailles me touchent tout particulièrement car avec le temps de coupure j’aurais cru que ce dernier m’aurait fait la tête plutôt que la fête.
Lithilyr m’explique tout ce qu’il a fait pour leur nouvel apprentissage. C’est à moi de jouer maintenant en étant le plus souvent possible avec d’eux et en faisant attention à tous leurs faits et gestes afin de mieux les comprendre.

C'est alors que Lithilyr veut me montrer quelque chose en rapport avec les animaux derière la maison. Là, je trouve un raton laveur avec une lanière autour du cou, ornée de 4 pierres avec des symboles gravés. Lithilyr m'explique qu'il s'agit de talismans qui permettent à l’animal de muter grâce à des esprits qui sont enfermés à l'intérieur. Il me rassure en m'affirmant que l’animal ne souffre pas. L’esprit prend juste possession du corps et l’animal est comme endormit. Si l’esprit meurt, l’animal ne meurt pas.

Il existe 2 types de talisman :
* Linkel :il n’y a pas d’esprit à l’intérieur du talisman car l’esprit reste autonome en se baladant dans la forêt. Dès que le maitre l'appelle, il entre comme par magie dans le corps l’animal et ce dernier évolue. L'esprit est lié au talisman.
Attention: Si on oublie de prononcer son nom avant de lui demander quelque chose, il disparaît et sors du corps de l'animal. Il ne pourra etre invoqué que lors de la prochaine pleine lune.

* Catchel : il est à l'intérieur du talisman. Dès que le maitre l'appelle, l’animal évolue directement.
Attention: Si on oublie de prononcer son nom avant de lui demander quelque chose, il disparaît a jamais.

Lithilyr m'explique que chaque communauté possède son propre esprit. Si jamais je suis intéréssée pour faire évoluer mes animaux, je peux aller m'adresser aux druides des communautés respectives...
" Pourquoi pas, je vais y réfléchir... "

Avant de partir, j'aimerais savoir pourquoi il ne veut pas devenir représentant : cela ne l’intéresse pas car il a beaucoup de travail. En effet, il est beaucoup sollicité en tant qu’apprivoiseur.
Je lui donne le fond de ma pensée en lui expliquant que moi non plus je ne suis pas tenté pour reprendre le flambeau mais qu'en même temps je ne vois pas Berciwyn à la tête de la Communauté !
Affaire à suivre...

Le lendemain, Malmir vient me faire un point sur la réunion des sages et des représentants qui a eut lieu la veille:
Aekold est un champion de Tzeentch c'est-à-dire un guerrier très puissant. Il y a 300 ans, lors de la grande invasion du chaos dans l’empire, il a créé une armée dans le but de faire une sorte de barrière entre Marienburg, Aldorf et Nuln pour empêcher les Hauts-elfes de passer. Le Roi Orion et les sages de l’époque ont contrés cette armée au niveau du fameux bosquet. Orion a utilisé le trident pour sceller le guerrier. Pourquoi ne pas l’avoir tué !?! Personne ne peut répondre à cette question...
Le trident ayant servi pour sceller le guerrier, on peut imaginer qu’il servira pour le desceller...
Chaque année, à l’arrivée du printemps, le trident récupère les pouvoirs extrêmes lorsqu’Orion se réveille. Ainsi, on peut imaginer que Massaroth SombreBois attend l’équinoxe de printemps pour utiliser le trident et réveiller Aekold !

Les sages et représentants envisagent ainsi d’envoyer une armée lors de cet équinoxe pour récupérer le trident. Ils provoqueront une embuscade auprès des hommes-bêtes pour ouvrir une faille dans le périmètre et y rentreront. Ils devront trouver Massaroth SombreBois et récupérer le trident.

Une chose que nous n’arrivons pas à comprendre :
le lien entre Massaroth SombreBois et Aekold, le miraculeux !?!

14 Au bout de 3 mois le Mar 29 Juin 2010 - 1:18

Nipoudam


Au bout de trois mois, Aulendil a terminé de confectionner le Killing stick. Il est magnifique ! Il a pris soin d’y ajouter de magnifiques sculptures sur les faces pour le décorer. Une attention toute particulière qui me fait vraiment plaisir. Avant de repartir chez moi, je n’hésite pas à lui laisser quelques couronnes en échange de son travail minutieux, mais aussi de lui préparer un bon petit repas autour d’un beau feu de camp !
C’est au bout de quelques semaines d’entrainement et d’acharnement au lancer que j’arrive enfin à maitriser ma toute nouvelle arme de jet pour le moins atypique.

Je dois maintenant me rendre à Aldorf pour rapporter la veste à Luther Reise et voir Gurlizek, qui a surement des informations à me donner. Encore une fois, je décide de laisser mes animaux à Lithilyr pour un dernier apprentissage. A mon retour, je les récupèrerais définitivement. Comme à chaque fois, la séparation est très difficile surtout que ces derniers ont été très perturbés par l’attaque de Massaroth SombreBois.
Mon Killing Stick ne permettant seulement d’assommer mes proies, je cherche à présent une arme de jet me permettant de blesser mes proies à distance. Pour cela, je déambule dans les rues de la capitale de l’empire en recherche d’une armurerie spécialisée dans les armes de jet. « Lepaire à jet » semble idéal. J’ai déjà une petite idée de l’arme que je recherche mais malheureusement, celle-ci est impossible à trouver. Cependant, il est possible de la fabriquer mais selon la tenancière, il faudra y mettre le prix…
En attendant, elle me propose d’acheter un shuriken magique, qui une fois lancé revient directement dans sa besace. " Hum… intéressant ". J’essaie de marchander avec elle, afin de l’avoir à un prix plus abordable. Marché conclu, j’achète le shuriken pour 50 Co au lieu de 55 Co et 16 Pa.
Je décide toutefois de voir avec son mari s’il peut me fournir gratuitement les plans de l’arme de jet que je souhaitais à l’origine. Il accepte à plusieurs conditions :
- que son nom soit gravé sur l'arme comme sa marque de fabrique
- que je lui fasse un compte-rendu de l'efficacité de l'arme afin qu'il puisse le proposé à d'autres clients
- qu'il soit en contact avec l'armurerie qu'il la fabriquera.
« Pas de soucis cher ami, je vous en donne ma parole ! »

Après cela, je rejoins comme convenu Gurlizek et Luther Reise à notre loft. Gurlizek m’apprend que l’on pourrait peut être avoir des informations auprès de Sandiépak, un magicien qu’il a rencontré à Volfenburg. On le trouve à l’école de magie de la lumière. Avant de le rencontrer nous faisons quelques recherches dans la bibliothèque de l’école :
Nous aprenons qu'il existe 4 principaux dieux du chaos, chacun ayant à leurs dispositions des bêtes démoniaques, des démons majeurs et des démons mineurs :
Tzeentch

* Bête de Tzeentch
- Disques, en forme de disque, soucoupe volante, monture
- Hurleur de Tzeentch, raie qui vole, avec un cri assourdissant
- Incendiaire, qui crache du feu

* Démon mineur
- Horreur, bleu et rose

* Démon majeur
- Duc du changement

Khorn

* Bête démoniaque
- Chien de Khorn
- Juggernauts (gros fauve)

* Démon mineur
- Sanguinaire (guerrier rouge, un peu comme le diable)

* Démon majeur
- Buveur de sang

Slaanesh

* Bête de Slaanesh
- Créature mutante

* Démon mineure
- Démonette de Slaanesh

* Démon majeur
- Gardien des secrets

Nargueule

* Bête de Nargueule
- Chien mutant (créature)
- Nurglings

* Démon mineur
- Portepeste (cadavre ambulant avec épée)

* Démon majeure
- Grand immonde

Après ces recherches pour le moins effrayantes, nous allons à la rencontre du magicien. Selon lui, il y aurait eu une mauvaise traduction de la lettre trouvée à Wolfenburg par Gurlizek :
Ce n’est pas " L’œuf, le miraculeux, va bientôt se réveiller " mais " l’œuf et le miraculeux vont se réveiller "

Je fais ainsi le lien avec Aekold, le miraculeux. "Mais qui est-ce ?"
Un mage de l’école aurait écrit un livre sur lui. Sandiépak doit demander à son patriarche s’il est possible de l’emprunter mais cela s’annonce difficile. Nous allons l’attendre une taverne un peu plus loin.

D’après ses recherches, ce serait un puissant guerrier, champion de Tzeentch. Il était serviteur d'Egrimm Von Hortsmann, (serviteur de Tzeentch) un sorcier de l’école de la lumière. Ce dernier avait fait sa formation à cette école et a failli devenir Patriarche mais il a fini par s’enfuir au dos d’un démon dragon : « Baudros »
"Tout cela est un peu confus dans ma tête…"

On remercie Sandiépak pour l’aide qu’il nous a apporté et nous nous dirigeons vers le bosquet où nous avions vu la sépulture du fameux Aekold. Peut être pourrions nous trouver des indices sur place…
Sur le chemin, une rivière de 2/3 mètres de large nous barre le passage. Je décide de sauter par-dessus à l’aide de ma corde elfique tandis que Gurlizek coupe un arbre pour se faire un pont. C’est alors que j’aperçois des ombres au loin… des ombres d’hommes bêtes… "Sauve qui peut, nous ne faisons pas le poids…."

A la sortie de la forêt nous tombons nez à nez avec deux elfes sylvains qui nous demandent ce que nous faisons là… Selon eux, Malmir voudrait me parler, c’est urgent ! C’est donc ici que je laisse Gurlizek.

Nipoudam


D’habitude il s’agit d’une période de fête, de danse, de chant autour du feu… mais là c’est plutôt une période deuil. Notre forêt est dans un sale état, tout est à refaire. Cela me fend le cœur !

Nous avons fait une cérémonie en hommage à nos défunts sages. Ces funérailles ont eu lieu dans la clairière royale près du vieux chêne d’Ariel et Orion. Les sages, vêtus de blancs dans des cercueils de fleurs, ont été brulés, puis leurs cendres ont été réparties dans la clairière royale. Dorénavant, leurs âmes et leurs esprits seront toujours présents près de nous !

La fonction des sages a été déléguée aux représentants respectifs des communautés.
Des sentinelles ont rapidement été envoyées sur les traces de Massaroth SombreBois et les pistes les auraient menés au Nord de la forêt. Malheureusement, leurs traces ont été perdues au niveau du massif d’Orquemont… On remarque aussi que beaucoup d’hommes bêtes rôdent entre Marienburg et Aldorf...

En attendant d'avoir plus de renseignements, tous les elfes participent activement à la remise en état de notre pauvre forêt de Loren.
J’ai encore du mal à me remettre de mes émotions, Aracáno était comme un père pour moi, je me retrouve seule, complètement désemparée…
Mais j’essaie de ne pas montrer la peine qui m’envahit en gardant la tête haute.

Pour le moment une seule chose me préoccupe : LA VENGEANCE !!! Mais il ne serait pas judicieux de se lancer dans le tas sans avoir d’informations. Je décide alors de me concentrer sur les différentes informations que nous avons pu déjà récoltées sur les êtres chaotiques qui ont détruis notre forêt…

Je demande à Gwendolir si elle possède des informations sur le trident d’Orion. Selon elle, le trident possèderait un talisman magique très puissant, avec à l’intérieur un esprit: l’esprit du dragon primal. Le dragon primal restera toujours fidèle à Orion car c’est un esprit très puissant qui possède sa propre volonté.
Le trident permet ainsi de l’invoquer. Ce trident aurait également pour pouvoir de faire repousser la végétation de la forêt plus rapidement que nature, de protéger la forêt du chaos, de communiquer avec les animaux ou encore avec d’autre esprit…
Orion est à présent très affaiblit et sans le trident, il ne pourra guérir rapidement.

Selon elle, les orques et les gobelins que nous avons trouvé dans les grottes au sud de la forêt ne sont plus capables de nous nuire et malheureusement nous n’avons pu avoir aucune information de leur part.

Enfin, je lui parle du fameux « Aekold le miraculeux ». Aracáno m’avait chargé d’enquêter sur cette sépulture, et je me demande bien pourquoi ! Elle n’a aucune idée de qui cela peut être mais elle m’assure qu’elle fera ses recherches de son côté.

Une fois que nous aurons plus de renseignements sur ce satané Massaroth SombreBois, il faudra bien le combattre, je décide alors d’améliorer ma capacité de tir. Un de mes amis artisans me propose de faire la connaissance d’un de ces ami artisan de la Communauté Epervier voisine, spécialiste dans les armes de jet.
Me voici donc en route vers le nord pour le rencontrer. Une fois sur place, je découvre des armes de jet encore méconnue pour moi telles que les bolas. Cet artisan nommé Aulendil a beaucoup d’expérience dans ce domaine et a ainsi accepté de me confectionner une arme de jet personnalisée: il s’agit du Killing stick ! Cette arme me permettra d’assommer et de blesser mes ennemis à distance ou encore de chasser de petites proies pour Mirima et Vorondil.
D’après Aulendil, la confection de cette arme de jet prendra quelques mois.

16 Pendant ce temps ! le Mar 5 Jan 2010 - 8:23

Nipoudam


Une fois tous remis de la bataille finale contre Diozefyr, Gurlizek insiste pour rencontrer Aelthodriel, le seigneur de guerre, afin de faire un point sur les informations qu’il a récoltées au préalable et qui peuvent être mises en relation avec l’attaque du nain chaotique. Mad

C’est donc au bout de quelques jours que Gurlizek décide de rentrer chez lui afin de donner des nouvelles à son Roi. Mais avant de partir, il souhaite avoir une contribution quelconque pour son aide apportée au sein de notre royaume. Je lui offre donc un hamac elfique et le remercie pour son aide précieuse lors des combats. Suspect

Luther Reise quant à lui aimerait pouvoir réparer sa veste, abimée lors du combat contre Diozefyr. C’est ainsi que nos artisans elfes lui remplace la partie cotte de maille par des feuilles tissées avec de la soie d'araignée.
Cela pourra prendre entre 1 à 2 mois, c’est pourquoi je lui propose de l’a lui ramener à Aldorf pour qu’il puisse repartir rapidement dans l’Empire. Arrow

Une fois toute ces choses réglées, je raccompagne mes amis à la frontière de la forêt. Je prends bien sure soin de leur donner quelques victuailles pour tenir pendant le voyage du retour. Enfin, à l'abri des regards, je leur donne à chacun 5Co symboliques pour leur aide précieuse. zik
Pour ma part, je décide de rester plusieurs mois ici le temps que les choses se remettent en place.
Il faut savoir qu’après la mort de nos sages, il a fallu rapidement les remplacer par des substituts choisis au préalable.
En ce qui concerne notre Communauté, c’est le substitut Turucano qui a remplacé notre bien aimé Aracano
(Paix à son âme ! Sad )
Nos nouveaux sages doivent se réunir avec les représentants respectifs de leur communauté afin de réfléchir à l’avenir de notre merveilleuse mais dorénavant vulnérable forêt de Loren.

Durant ces mois passés dans ma Communauté Ecureuil, je décide d’améliorer ma capacité de tir. C’est alors qu’un de mes amis artisans me propose de faire la connaissance d’un de ces ami artisan de la Communauté Epervier voisine, spécialiste dans les armes de jet. Very Happy

Me voici donc en route vers le nord pour le rencontrer. Une fois sur place, je découvre des armes de jet encore méconnue pour moi telles que les bolas. Cet artisan nommé Aulendil a beaucoup d’expérience dans ce domaine et a ainsi accepté de me confectionner une arme de jet personnalisée: il s’agit du Killing stick ! Cette arme me permettra d’assommer et de blesser mes ennemis à distance ou encore de chasser de petits proies pour Mirima et Vorondil.
D’après Aulendil, la confection de cette arme de jet prendra quelques mois.

Ce laps de temps me permet ainsi de me concentrer sur les différentes informations que nous avons récoltées sur les êtres chaotiques qui veulent détruire notre forêt…

scratch scratch scratch

Au bout de trois mois, Aulendil a terminé de confectionner le Killing stick. Il est magnifique ! De plus, il a pris soin d’y ajouter de magnifiques sculptures sur les faces pour le décorer. Une attention toute particulière qui me fait vraiment plaisir. Avant de repartir chez moi, je n’hésites pas à lui laisser quelques couronnes en échange de son travail minutieux, mais aussi de lui préparer un bon petit repas autour d’un beau feu de camp ! tchin

Au bout de quelques semaines d’entrainement et d’acharnement au lancer que j’arrive enfin à maitriser ma toute nouvelle arme de jet pour le moins atypique.

La réunion des sages et des représentants est maintenant terminée. Pour le moment, il a été décidé de choisir une personne référente de chaque communauté afin d’aller à la recherche d’information dans l’empire sur ces nombreuses attaques. Turucano et Malmir ont ainsi décidé de me nommer émissaire de la Communauté Ecureuil. J’en suis tout particulièrement fière. tongue

Me voici ainsi reparti vers l’empire, j’ai RDV avec Luther Reise et Gurlizek à Aldorf, dans notre loft, afin de faire un point.

Nipoudam


Nous sommes à environ 2500m d’altitude, la température a chuté et la végétation se fait rare. Aelthodriel propose de faire une pause. Je cherche alors un abri afin de se cacher. Une caverne un peu plus haut fera l’affaire. Une fois installé, Aelthodriel me demande si le nain et l’humain sont de confiance et ce qu'ils pourront nous apporter lors de cette mission. Je le rassure rapidement en expliquant que j'ai une réelle confiance en eux et qu'ils pourront nous être d'une grande aide lors des combats au corps à corps notamment. plaf Ils seront donc sous ma coupe pendant la mission, Aelthodriel me nomme ainsi « sergent » des deux loustiques. Very Happy

Un peu de repos ne nous fera pas de mal. Sleep A mon réveil, Aelthodriel discute avec un elfe rempli de sang au niveau du ventre. « Mon dieu qu’a-t-il pu lui arriver ? » C’est un des dix messagers de repérage, le seul survivant ! pale Il nous apprend que de nombreuses hordes d’orques et de gobelins, ainsi que des vouivres, font des rondes pour repérer d’éventuels commandos comme le notre. Nous devons donc rester sur nos gardes ! Le messager transmet une carte au seigneur de guerre avec la localisation de l’endroit où se trouvent les vouivres. Non loin de cet endroit, se trouverait la production des sphères à l’aide d’espèces de forges… C'est là que nous devons aller! Arrow

Aelthodriel décide de commencer par trouver l’entrée d’une galerie afin de circuler le plus discrètement possible. Avant de reprendre la marche, je briefe rapidement mes acolytes sur comment se cacher, et je rappelle que notre principale mission est de retrouver la production des sphères, pas de se battre contre tout ce qui bouge… « N’est ce pas Gurlizek ! ». hache
C’est parti pour une bonne heure de marche à gravir la montagne quant tout à coup j’aperçois deux vouivres dans les airs. « Mince une vient de s’échapper, elle va surement prévenir des renforts… Tous à l’abri, vouivre en vue, vouivre en vue ! ». Trop tard, elle a atterri près de nous… « A l’attaque, à l’attaque ! » Celle-ci est chevauchée par un orque qui nous tire des carreaux à tire larigot. Mais heureusement, pour le combat on peut compter sur Gurlizek qui le tue en moins de deux. La vouivre, elle, succombera aux dizaines de flèches tirées par les elfes. « Ouf, c’était moins une ! » Nous devons vite trouver l’entrée d’un sous-terrain car l’autre vouivre ne va pas tarder à rapporter du renfort… scratch

Grâce au plan, nous arrivons à nous repérer et enfin nous trouvons l’entrée d’un sous-terrain. Oh non, une bonne trentaine d’orques en sort… Ouf ni vu ni connu… « Vraiment béta ces peaux vertes ! » alien
Gurlizek, Luther Reise et moi seront les éclaireurs dans le tunnel. Ainsi, nous marcherons quelques mètres devant le reste de la troupe. Après des heures et des heures de marche, on entend un résonnement de ricanements… Des gobelins armés de lance et de boucliers ! Ni une ni deux je décide de courir par-dessus ces vermines afin qu’aucune ne s’échappent. Laughing C’est alors que mon pied se prend dans une des lances et... Patatra la tête la première dans le mur… drunken drunken Aie aïe aïe drunken drunken
A mon réveil, je suis toute couverte de sang, pas le mien bien sure mais celui des 6 peaux vertes toute écrabouillées sur le sol. pale « Ouh là là qu’est ce que j’ai mal à la tête, je crois que j’ai glissé chef ! Surtout pas un mot à Aelthodriel, je vous en serais reconnaissante… »
Après avoir ingurgité une potion et mis de la pommade sur ma bosse, c’est repartit pour quelques heures de marche.
Notre petite galerie débouche sur un énorme couloir. De là, nous voyons passer des gobelins chevauchant de gigantesques scorpions portant les fameuses sphères vertes. D’après mes déductions, la production de sphères se trouverait plutôt vers la droite et la sortie serait à gauche. « Nous ne sommes plus très loin les z’amis ». Il faut prendre une décision. Notre objectif principal étant de détruire la production de sphères, nous irons vers la droite. Arrow
Nous avons seulement 20 minutes d’intervalles entre chaque passage de scorpions. « Il va falloir carburer les z’amis si vous ne voulait pas vous retrouver à la traine ! » Notre commando avance assez rapidement sans se faire repérer jusqu’à la production. affraid Oh mon dieu, c’est l’enfer ici, plus d’une centaine de sphères, 8 scorpions, 30 gobelins, 60 trolls et au moins 80 vouivres enfermés dans un enclos, rien que ça ! « Rappelez moi combien on est ? 10 ok il va falloir s’organiser !!! »

Tout ce remue-ménage semble être organisé par Diozephyr, un nain du chaos. « Gurlizek avait donc malheureusement raison ! ».
Nous décidons de nous séparer en trois groupes :
- un groupe pour arrêter l’activité de la forge et pour libérer les vouivres.
- un groupe pour les orques et les gobelins.
- un groupe pour le nain du chaos.
Pour ma part, je serai avec Torendil, le danseur de guerre, Luther Reise et Gurlizek contre Diozephyr. elfe epee hache

Ce nain du chaos possède une armure noire très puissante avec des piques de partout. C’est pourquoi je décide d’attaquer avec mes flèches coupe-membres qui je l’espère transperceront cette armure chaotique. 1, 2, 3, 4 et 5 flèches, rien à faire, elles sont plantées mais ne semblent pas le blesser pour autant. Les coups de Luther Reise et de Gurlizek n’ont pas l’air de l’atteindre non plus… « Vise l’anneau ! » me crie Gurlizek. Je vais faire mieux que ça. Fitz (ndlr: Bruit d’une flèche) et hop une phalange en moins ! Il semblerait que l’anneau lui permettait d'avoir un espèce de champ magnétique magique de protection. « Tu es cuit sale nain! » A peine le temps de sortir ma corde elfique pour le mobiliser que Gurlizek le décapite d’un grand coup de hache. « Mais non il ne fallait pas le tuer, on fait comment maintenant pour le questionner !! Mad Bon tant pis… »
Repli, repli… Gurlizek décide de récupérer l’anneau maléfique. Des gobelins essaient de nous bloquer le passage mais nous arrivons facilement à nous en détacher. Maintenant direction la forêt de Loren au Nord.

cheers cheers cheers


De retour dans la forêt, nous n’avons pas l’accueil nous nous espérions. Crying or Very sad Pendant notre absence, la forêt s’est faite envahir par des elfes noirs. pale C’est un désastre total, nos sages sont tous mort... dont Aracáno... Je suis complètement bouleversé, il était comme un père pour moi! Sad
Les elfes noirs auraient été dirigés par un certain Massaroth Sombre bois qui d'ailleurs en a profité pour volé le trident d’Orion! « Que compte t-il en faire? Il va me le payer! »
Après avoir assister aux funérailles de nos sages près de la clairière royale, Luther Reise, Gurlizek et moi repartons en direction de ma Communauté pour rejoindre ma mère. « Tu es content Luther, tu vas enfin avoir ton petit repas elfique... Désolé les gars mais je n'ai pas trop la tête à faire la fête... »


Pour le moment une seule chose me préoccupe : LA VENGEANCE !!!
mort mort mort

Nipoudam


« Hum que ça fait du bien de retrouver son chez soi »

Bon pas une minute à perdre, nous devons rejoindre Aracáno afin qu’il nous indique la marche à suivre. Le sage est au Nord-Est de la Communauté Ecureuil. Un troll a attaqué cette partie de la forêt. Il faut donc très vite purifier la zone afin que le chaos n’envahisse pas notre belle forêt.

D’après ses dires, une réunion est en cours depuis plusieurs jours au niveau de la clairière royale avec les représentants de chaque communauté. Le sage ne peut malheuresement nous en dire davantage. Lithilyr l’apprivoiseur revient chaque soir pour lui rendre compte des avancées des réunions.

C’est l’heure de montrer aux amis où ils passeront la nuit… Very Happy Dans ma cabane tout en haut du grand chêne bien sûre ! Gurlizek n’a pas l’air très enchanté à cette idée ni au fait de devoir manger de la confiture aux baies sauvages pour le dîner… « Ah ces nains, ça ronchonne tout le temps ! »

Nous partons en direction de la cabane de Lithilyr en espérant en savoir plus mais il n’est pas encore rentré. J’en profite alors pour aller ouvrir à ma petite Mirima qui s’agite à l’intérieur. « Coucou ma fifille, tu m’as manqué ma petite boule poil préférée ! ». Quelques minutes plus tard, Lithilyr arrive chevauchant un magnifique coursier. Quelle allure ! Après de brèves présentations, il nous invite à boire un petit verre d’hydromel à l’intérieur. drunken
Les nouvelles ne sont pas bonnes… Attaques d’elfes noirs, d’orques, de trolls et de gobelins, ça ne me dit rien qui vaille tout ça ! nono
En route pour la clairière royale, Malmir, notre représentant est peut être mieux placé pour nous renseigner.
Désolé maman mais pas le temps de dîner en ta compagnie… Embarassed On remet ça à notre retour…

La clairière royale est magnifique ! Shocked Des fées entourent le chêne des âges en virevoltant dans tous les sens, c’est somptueux ! I love you Je n’avais jamais eu l’occasion de voir des fées volant dans la clairière. Tout à coup, je vis dans ce magnifique tableau une horrible tâche noire qui vint gâcher ma vue: mort Berciwyn mort « Qu’est qu’elle fout là celle là !?! » Luther et Gurlizek ayant bien compris que je l’a détestais n’ont pas hésité à l’agacer un peu... cherry

Bon revenons au plus important. Malmir est dans une hutte un peu plus loin mais il me fait bien comprendre qu’il ne souhaite pas être déranger. « Bon d’accord, on vient de se taper 6 heures de cheval pour cet accueil, merci ! » J’essaie de garder mon calme, mais j’avoue que rester dans l’ignorance me met un peu hors de moi, j’aimerais bien que quelqu’un m’explique ce qui se passe !!!

C’est alors que j’aperçois au loin des oreilles que je connais autour d’un feu de camp. « Salut les z’amis ! » Malheureusement, ces derniers sont eux aussi dans le flou total et ne savent pas ce que les représentants attendent de nous. zik
Au cours de la soirée, je suis plus qu’étonné quant à la sociabilité de Gurlizek. En même temps, il faut dire qu’il a su s’entouré des bonnes personnes… Luther Resie quant à lui, n'a pas de souci non plus à se faire intéger.

Le lendemain, les choses se bousculent enfin puisqu’à notre réveil un énorme dragon avec un corps de serpent est dirigé par une certaine Gweldolir. Aracáno est présent près de Malmir. Ils se dirigent vers la clairière royale. A partir de là, nous sommes forcés à rester planqué dans nos tentes sans en sortir. zik Au bout de 2 heures interminables, Malmir vient nous chercher et nous emmène dans la clairière royale. Près de 200 elfes y sont déjà installés, avec entre autres tous les représentants et tous les sages respectifs de chaque communauté. Au centre, on peut apercevoir un elfe avec une voix très imposante qui parle dans un dialecte très ancien que je ne comprends pas… Ma parole, mais oui, il s’agit de notre bien aimé Orion, notre sainteté !!! king Respect ! Je suis abasourdie par son imposante présence! Shocked
Tout à coup, un autre elfe, très agile, doté d’une armure dorée, surgit du haut du chêne des âges. Il s’agit d’Aelthodriel un seigneur de guerre très puissant.

Nous aprenons qu'après des semaines de réflexion, il a été décidé de mettre en œuvre deux fronts pour répondre aux diverses attaques des frontières elfiques :
- Tout d’abord une armée, avec en tête notre vénérable Orion, partira en direction du Sud-Ouest afin d’exterminer ces horribles peaux vertes.
- Puis deux groupes partiront en direction du Sud-Est : un groupe de diversion et un groupe de commando. Ce groupe aura une mission toute particulière puisque l’idée est de retrouver les sphères contenant un liquide vert que les vouivres lancent sur notre forêt afin de l’a faire brûler.
Enfin, afin de mettre toutes les chances de notre côté, l’esprit de la forêt, le dragon primitif sera réveillé, chose exceptionnellement très rare au royaume elfique ! L’esprit suivra le groupe d’Orion au S.O.

Les groupes se font assez rapidement. Je décide de rejoindre le groupe de commando dirigé par Aelthodriel afin de détruire ces sphères qui menacent notre forêt. « Qui m’aime me suive ! » : Berciwyn, Aeldurys, 3 pisteurs (dont 2 femmes elfes), 2 danseurs de guerre et bien sur Luther Reise et Gurlizek. Nous serons donc 11 à la recherche des ces sphères destructices.

Afin de réveiller l’esprit de la forêt, les sages doivent effectuer un rituel bien précis. Je n’avais jamais vu ça avant. C’est extraordinaire et à la fois effrayant. pale Huit sages doivent se sacrifier en s’enfonçant une dague en plein dans le cœur pour réveiller l’esprit de la forêt par leur sang…
C’est alors qu’une épaisse brume envahit la clairière royale, on n’y voit plus rien. Est-ce normal ?! Je suis inquiète, que ce passe t-il ? Waouh, époustouflant… Un immense dragon jaillit du sol, c’est impressionnant ! Je suis complètement bouché bée...


C’est à partir de là que les choses s’accélèrent !!!
cheers cheers cheers


Aelthodriel nous prend en charge. Afin de passer entre les hordes de trolls et de gobelins sans encombre, des elfes chevauchant des coursiers nous protégeront jusqu’au col, entre les deux montagnes ! Mais il faut dire que c’est pas encore gagné, c’est la folie furieuse ici. Afin de faire diversion auprès de lignes ennemies, tous les moyens ont été mis en œuvre… Dragons et faucons en l’air, au sol, dryades, hommes arbres et des dizaines et des dizaines d’elfes.

Après plusieurs frayeurs et plusieurs heures au galop, nous arrivons enfin au niveau du col. Malheureusement, nous ne sommes plus que 10, puisqu'un de nos danseurs de guerre s’est fait rattraper par ces satanés gobelins.

alien elfe

Nipoudam


Le moment tant redouté est arrivé. Nous sommes en état d’alerte. Notre forêt court un grave danger et il faut agir au plus vite.
Afin d’être le plus efficace possible, et avec accord de mon grand sage Aracáno, je décide de demander mains fortes à Luther Reise et Gurlizek pour défendre mon royaume. Nous avons RDV à notre loft à Aldorf. Je profite d’être dans la capitale pour faire quelques emplettes.

Une fois les acolytes arrivés, nous ne perdons pas de temps et nous nous mettons en route pour la forêt de Loren. Nous empreintons mon chemin habituel sans encombre et au bout de 3 jours, nous apercevons les Montagnes Grises. Pas de soucis particuliers au niveau de la traversée malgré le manque d’accoutumance de Luther Et Gurlizek.
En revanche, c’est en pénétrant dans la forêt que les choses se gâtent. J’aperçois un passage fauché de 3mètres de large en direction du Sud. Etrange Exclamation Grâce aux traces de pas, j’estime deux créatures puantes de 3m de haut et d'environ 150/200kg… Des trolls Exclamation Question Exclamation Vite, il faut les rattraper avant qu’ils ne continuent à tout dévaster.
Il s’agit bien de deux trolls répugnants munis d’une masse métallique qu’ils brandissent dans tous les sens ! « Mon dieu ces pauvres arbres !!! »
Nous décidons de les encercler afin de les piéger. A priori notre technique porte ces fruits puisque nous arrivons à les tuer assez rapidement. « Bon, c’est toujours ça de gagner. Je vous avais bien dit qu’on se faisait envahir de tous les côtés !!! »

Pendant que nous reprenons nos esprits, j’aperçois une forme reptilienne traverser la petite allée. « Mais bon sang, qu’est ce que ça peut être ? ». Nous mettons rapidement nos chevaux à l’abri avant d’en savoir plus. A notre retour, nous sommes encerclés (tel est pris qui croyais prendre !) par 5 maraudeurs chevauchant de monstrueux sang-froid. alien Impossible de prendre de la hauteur, les ennemis me criblent de carreaux. C’est donc au sol que je mènerai le combat. J’essaie d’appeler mes amis elfes à l’aide de notre code de secours mais en vain ! Nous sommes donc livrés à nous même.
Le combat est difficile mais nous réussissons petit à petit à venir à bout de ces crapules. C’est alors qu’arrivent enfin les renforts. Mad Trois elfes sur des faucons géants. "Il était temps les amis, on a bien failli y rester !" Un des sergents, un dénommé Golondil est particulièrement odieux envers mes compagnons, mais j’arrive à calmer le jeu en lui expliquant qu’ils sont de notre côté. Il nous conseille de rejoindre rapidement le chemin balisé car la forêt grouille d'envahisseurs chaotiques! Crying or Very sad

Je me doutais bien que la présence d’un humain et plus particulièrement d’un nain serait difficile à légitimer. Espérons que ces derniers ne fasse pas de faux pas à l’avenir sous peine de se prendre une flèche direct dans la coeur.

Nous rejoignons la rivière où deux elfes nous proposent de redescendre la rivière en canoë jusqu’à la Communauté Ecureuil.
Pendant la traversée, j’apprends que d’autres attaques d’orques et de gobelins ont été recensées au Sud de la forêt… pale



Dernière édition par Nipoudam le Mar 8 Déc 2009 - 4:08, édité 1 fois

20 Pendant ce temps... le Jeu 19 Nov 2009 - 9:39

Nipoudam


Sur la route du retour pour le royaume elfique, je prends le temps de m'amuser avec mon ami Vorondil qui m’a terriblement manqué lors de mon escapade à Teufelheim. Sur le chemin, nous croisons des braconniers: ils chassent une famille de renard, cela me met hors de moi. Bing Bam Boom Exclamation Exclamation Exclamation A terre " Vous êtes sain et sauf mes amis " Je profite de ce petit moment privilégié avec cette famille de renards Very Happy " Ben oui hein, ce n’est pas tous les jours que l’on peut approcher une famille de renard d’aussi près! "

Me voilà reparti en direction du royaume elfique quand tout à coup un majestueux faucon se pose devant moi : " Tiens tiens, ça sent le message ça! " Bingo, il s’agit d’Aelthodrian. Selon lui, Aracano voudrait me voir d’urgence. La communauté Ecureuil a besoin de moi. Pas plus d’information…

En passant par mon chemin habituelles à travers les montagnes grises, j’aperçois au loin de la fumée. Grâce à ma capacité visuelle, je peux percevoir un rassemblement de trolls. " Mais qu’est ce qu’ils foutent là ceux là. Ca ne me dit rien qui vaille ! Maudites peaux vertes. "
De plus, en traversant la communauté Hermine et Epervier, je sens une certaine tension, les elfes forestiers sont sur leurs gardes, très vigilants. C’est étrange ! Evil or Very Mad

" Hum que ça fait du bien de se sentir chez soi ". Cool Comme à son habitude, Aracano est là pour m’accueillir. Je ne sais pas ce que je lui ai fait mais le chef m’a toujours tenu sous son aile, un peu comme sa propre fille.
Il m’apprend que notre représentant Mésosthil est en très piteux état, limite entre la vie et la mort. affraid L’abominable elfe noir, Massaroth Sombrebois, ayant apprivoisé des trolls afin de dévaster notre forêt de Loren a commencé à lancer ces troupes. La rencontre entre Mésosthil et 3 trolls a été ravageuse… pale

Notre communauté ne peut rester sans représentant. 6 elfes ont donc été convoqués afin de déterminer un remplaçant.
Afin de pouvoir réfléchir en toute sérénité, nous partons 1 semaine au fin fnd de la fôret pour évaluer les capacités et compétences de chacun.
- Malmir, un franc archer
- Adalbéron, un gardien tribal
- Lithilyr, un apprivoiseur
- Berciwyn, une pisteuse
- Ekani, un druide

Nous venons tous de la communauté Ecureuil. Cependant, je ne connais que Lithilyr, c’est lui qui a pris sous sa coupe ma petite Mirima pour la socialiser un peu plus pendant mon absence. Chacun de nous se présente autour d’un petit feu de bois, très agréable ma foi.
Lors de la présentation, je me rends compte que je connais également le vieux druide, il s’agit de la personne que nous avons sauvée avec Teedlit, celle qui était emprisonné dans une cage par Oswald. Il a pris cher le pauvre vieillard.
Chacun de nous excelle dans son domaine, je me sens d’ailleurs un peu en compétition avec cette put’ de Berciwyn, qui se l’a pète un peu trop à mon goût...

Après des heures et des heures de réflexions ( Je suis partie chez ma mère, heu non, c’est pas là… ), nous décidons d’un commun accord de nommer Malmir en tant que représentant de la communauté.Il sera le plus apte.

A notre retour, Aracano valide volontiers notre choix, qu’il trouve judicieux. Toutefois, en vue d’une prochaine attaque, nous aurons chacun un rôle très important pour la défense de notre royaume. Pour ma part, ce sera de veiller au niveau des frontières elfiques avec l'aide d'Adalbéron.
Afin que je puisse communiquer regulièrement avec Malmir, Lithilyr, nous donne à chacun un inséparable, je décide de prendre le mâle.

Plus tard, Lithilyr m’emmène près du vieux sapin près de la clairière, il aimerait me montrer quelque chose… Embarassed C’est alors que Mirima apparaît de nulle part, Laughing je ne l’a reconnais pas : elle est devenue très svelte et néanmoins musclée. " Bon sang, il a du lui faire suivre un régime sévère! " Je l’a sens très à l’aise dans sa peau, elle est toute contente de me revoir et me fait la fête. Les retrouvailles avec Vorondil sont aussi très émouvantes, de vrais frères et sœurs. cheers
Le soir venu, je ressens quelques chose d’étrange en regardant Mirima, comme si son regard me canalisait, j’ai l’impression qu’elle essaie de me faire comprendre quelques chose, mais quoi ? Telle est la question Exclamation Elle a vraiment changé pendant tout ce temps… même si je trouve qu’elle reste toujours un peu fainiasse ! Hi hi hi

sunny sunny sunny

21 "Les rois de la reine" (Part3) le Lun 24 Aoû 2009 - 0:46

Nipoudam


Chacun à son propre avis quant aux suites du tournoi. Pour ma part, je ne veux pas combattre car je trouve ça très lâche de la part d’Ernest De Fontenoy de cacher la vérité au peuple. Je serai plutôt pour leur dire tout ce qui s’est passé et annuler le tournoi de gladiateur.

Tout le monde n' est pas forcément du même avis que moi. Ainsi, avant de prendre une décision, Karlek, Gris et Luther vont dans le quartier des nains pour questionner le Black prisonnier. Il est hors de question que j’aille avec eux moi Exclamation Je commence à en avoir marre de voir ces êtres de petites tailles (notez que pour une fois, je reste polie…) Mad

Je préfère aller espionner Ernest dans sa demeure. Il y a des gardes à chaque entrée. Mais je réussi à trouver un point en hauteur pour observer à travers les fenêtres. Rien de très distrayant, il dîne tout simplement avec 3 nobles et la miss Sylvanie. Soyons patient, attendons que quelque chose se passe…

Une fois leur repas terminé, la jeune fille monte à l'étage se coucher, et 2 des nobles vont faire des danses ensemble dans une autre pièce, c’est étrange, ils se caressent la joue… beurk !!! affraid
Seul 1 noble reste avec Ernest. Malheureusement, mon angle de vue ne me permet pas de lire sur les lèvres de ce dernier. Cependant, il donne une bourse au noble, qui m’a l’air bien pleine ma foi. J'arrive juste à lire sur les lèvres de du noble. Il répont qu’il fera le nécessaire ! "Qu’est ce qu’il mijote celui là!?!"

Le noble s’en va à bord d’une diligence par la porte principale, c’est de là que j'aperçois mes compagnons. Je les rejoins pour savoir ce qu’il ont appris de leur côté. Selon Luther rien de bien fructueux, puisque le prisonnier n’a pas dédaigné sortir un mot ! Evil or Very Mad

Je me dépêche alors de suivre la diligence avec l’aide de Gris. Elle va dans le centre de la ville et s’arrête dans une somptueuse résidence. Apparemment seul le cocher serait dans les parages. Bon et bien c’est partie pour un autre tour d’escalade. " On va le faire parler le noble, coûte que coûte ! " Nous nous camouflons le visage pour ne pas être reconnu… On ne sait jamais ! Suspect

Pas de souci particulier pour monter à la fenêtre de sa chambre, ni pour y entrer en toute discrétion. Gris trouve même la bourse (bien remplie) dans sa veste rouge. Wink

Le noble est endormi, Gris le prend par le haut, l’épée sous la gorge et moi je le tiens par les jambes pour éviter qu’il ne se débatte de trop. « Pourquoi Ernest De Fontenoy vous a-t-il payé ? » Nous sommes obligés d’insister un peu, car il n’est pas très bavard… silent
Selon ses dires, il aurait pour mission de faire en sorte qu’il n’y ait aucun débordement pour la finale du tournoi. Si abandon d’une équipe par exemple: remplacement de cette dernière…

Avant de repartir, on décide de l’assommer, mais j’ai du taper un peu trop fort dans ses bijoux de famille, ce qui le fait crier très fort. Un homme entre dans la chambre, " Vite nous devons partir "Arrow Je saute directement dans la rue et malheureusement je tombe nez à nez avec un garde qui retire rapidement ma calotte : Fantomas est démasquée, mince !!! Pas le temps de négocier, "vite Gris on file"…

Je suis dans la mouise, les gardes vont sûrement tenter de m’arrêter dans la nuit, c’est pourquoi je décide de dormir sur le toit de notre auberge, ni vu ni connu. Suspect

Deux solutions : partir et ne jamais revenir, ce qui engendrerai d’avoir une très mauvaise réputation dans cette partie de l’empire ou alors aller voir Ernest De Fontenoy et lui expliquer la situation, il pourrait faire en sorte de faire étouffer l’affaire. Après tout on ne lui a pas fait de mal à ce noble, on a juste voulu savoir la vérité….
Après en avoir discuter avec mes compagnons, j’opte pour la deuxième solution, ce sera plus prudent !

Dès le lendemain, je fais part de ma demande à Ernest De Fontenoy. Ce dernier avoue ne pas avoir été correct et fair play avec nous, et décide de ne pas ébruiter l’affaire… Ouf sauvée !

Ernest explique au peuple que les Blackleafs ont perdu la tête lors du dernier combat, mais qu’il n’y a plus à s’inquiéter, qu’ils sont hors d’état de nuire. La finale sera donc particulière puisqu’elle permet aux équipes éliminées de revenir, soient celles des Nains et des Halfling.
Cependant, seuls les meilleurs de chacune des 4 équipes combattront. Le tirage au sort choisit de faire jouer en Equipe 1 : Les Halflings et nous ; et en Equipe 2 : les Nains et les Humains.

Notre équipe sera ainsi constituée de 4 mixtes (Luther, Gris, Karlek et moi) et de 3 halflings. L’équipe adverse sera quant à elle constituée de 4 humains et 3 nains.

L’arène est pleine à craquer et le public est en délire, l’histoire des Blackleafs est déjà enterrée et oubliée, Ernest De Fontenoy a réussi son coup…

Le 1er tour oppose un scissor de notre équipe, soit Gris contre un provocator Humain ; et un rétiaire de notre équipe, moi ; contre un sécutor Nain.
Nous sommes plus que motivés à remporter le tournoi. Le rétiaire étant le gladiateur que je maîtrise le mieux, je réussi à combattre le sécutor Nain sans trop de difficulté. Et je crois comprendre que Gris aussi. Yes, et de 1 points pour nous !!! cheers

Le 2ème tour est assez particulier puisqu’il oppose un thrace Humain contre 2 de nos gladiateurs, soit, un Halfling provocator et un Nain hoplomaque (Karlek). Il n’a aucune chance… En effet, le 1 contre 2 ne dure pas très longtemps puisque nos deux acolytes l’ont encerclé rapidement on l’ont forcé à abandonner le combat. Et de 2 points pour nous !!! cheers Plus qu’1 point et nous remportons le tournoi…
Allez les Cosmo allez !!! :bball:

Le 3ème tour oppose tout le monde, c'est-à-dire 7 contre 7. C’est assez impressionnant d’avoir tout le monde au centre de l’arène, nous sommes encouragé de tous les côtés, nous sommes sûrement les favoris pour les paris… Je suis bien évidemment en rétiaire. Le combat est beaucoup plus long que les autres du fait que nous soyons tous sur la piste. Luther Reise est le premier a immobilisé son adversaire, Gris lui, a beaucoup plus de mal et rend les armes. Karlek, les 3 halflings et moi remportons nos combats. Ce qui nous amène direct sur le haut du podium avec 3 points gagnants !!! cheers HOURA, on a gagné, on a gagné !!! sunny

Nous sommes beaux joueurs, ainsi juste pour le plaisir, nous jouons les deux manches restantes.
Le 4ème tour oppose cette fois ci, un mirmillon Nain adverse contre un rétiaire (Karlek) ; et un provocator Humain contre un scissor Halfling. Trop pris par l’émotion de la victoire, nos acolytes en perdent le combat… Poin poin poin poin oin oin oin oin oin oin oin…
C’est pas grave les gars, on a gagné de toute façon, hi hi…

La dernière manche, oppose cette fois Luther Reise en sécutor contre un rétiaire Nain et un scissor Humain et …. 2 tigres !!! Vas y Luther, tu peux le faire. Effectivement il peut le faire, puisque qu’il gagne le combat, d’ailleurs, je ne sais pas comment il a fait car du 1 contre 4 c’est pas évident, il m’impressionne. Je dis bravo…

La foule est en délire, nous sommes acclamés comme il se doit, une ola nous est même dédiée. Ernest De Fontenoy nous remet un très beau trophée et nous invite au banquet du soir afin de célébrer notre victoire. Nous pouvons même demander une faveur à la Miss Sylvanie. Pour ma part ce sera une belle broche en or représentant un colombe, symbole de la paix.

Après avoir bien festoyée, le lendemain, nous reprenons la route de Krugenheim pour rejoindre Augustus. Nous lui racontons tout ce qui s’est passé. Il est assez satisfait de notre réaction et il pense que nous avons pris la bonne décision. Il nous remet alors nos 10 Co comme convenu. Gris me donne mes 11 Co et Nordebert lui nous permet de gagner 2 Co de plus grâce à son système de faux monnayeur.


Tout est bien qui finit bien !!!



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:54, édité 1 fois

22 "Les rois de la reine" (Part2 - Suite) le Lun 24 Aoû 2009 - 0:21

Nipoudam


Après s'être changé et soigné, Chanao et Gris vont au palais pour questionner Ernest De Fontenoy. Pendant, ce temps Luther et moi allons récupérer le reste de nos armes à l'auberge, nous nous donnons rendez-vous à l'auberge "Leffe" des guerriers du chaos...

Comme on le pensait tout est bien évidemment fermé. J'essaie alors de grimper à une fenêtre du 1er étage mais elle est fermée et je n'arrive pas à l'ouvrir. Ayant fait trop de bruit, un des hommes du chaos ouvre la fenêtre et me mets un grand coup en pleine figure. Je tombe alors à la renverse au sol. "Waouh, quelle chute, sur le dos Salva, bon et bien je pense que là on est repéré !!! " Arrow

2 hommes sont à l'entrée, ce sont les domestiques de l'auberge, on décide alors de les soudoyer pour qu'ils nous laissent entrer incognito dans l'auberge, 5 Co chacun. Ils nous expliquent rapidement le plan de l'auberge. On va directement en direction de la porte qui donne à l'arrière, en effet on ne peut pas rentrer dans le tas sans attendre nos compagnons. Nous tombons nez à nez avec le cuisinier et ses commis, il commence à nous embrouiller mais la vue de mon épée le refroidit très vite... Prête à pousser la porte, je regarde Luther qui est en train de manger voir même dévorer un bon bout de saucisson. "Bon appétit l'ami mais c'est pas trop le moment là tu vois " tongue
De l'autre côté, 8 hommes du chaos: "Oh oh, referme la porte et vite! " " Venez nous aider à bloquer la porte, vite! "On ressort illico presto de l'auberge, pour rejoindre devant Gris et Cie : 6 nains, 5 humains, 3 halflings…. Rien que ça Exclamation Je monte sur le toit du magasin d'en face pour les prendre de haut avec mon arc.

Il y a 4 Blackleafs armés. C'est le moment de sortir mes flèches coupe-membre "Hi hi on va s'amuser les p'tits loups… " Twisted Evil Et bien ces flèches ne font pas de cadeau, et un bras en moins pour cet abruti d'homme du chaos, il ne fera plus grand-chose de mal celui là. Cependant, il n'est pas mort le bougre, il résiste. Et de 1 archer de tué... tiens l'autre a perdu trop de sang et chute à terre. geek Bye bye! C'est la folie ça tire de partout. C'est alors qu'un autre arrive derrière moi, heureusement un des amis encapuchonné de Gris vient à la rescousse.
Le Black est également très habile, je peine à le toucher. Gris de son coté vient à bout des autres, et moi je réussi enfin à tuer le bougre. Je reprends le combat au tir à l’arc pour atteindre les Blacks situés en bas dans la ruelle, il reste juste le boss et un de ses gardes. Luther et les autres ont déjà anéantis le reste de la cavalerie.
C’est alors que je vois Karlek arriver par la cheminée en renfort avec 2 hommes et 1 halfling.
Nan!!! 1 des blacks s’est échappé "Gris rattrape le... trop tard... "
Je touche le boss mais il est solide, il pousse un cri de guerre horrible Exclamation Luther est terrorisé et ne peut plus lui porter de coup. affraid Heureusement l’halfling le touche et le tue. Houra !!! cheers

Après cette tuerie, un ou deux représentants de chaque equipe va voir Ernest De Fontenoy pour avoir des explications... Comme d'habitude Gris et chanao s'en chargent. Nous on retourne à l’auberge.

Bilan: Ernest nous remercie d'avoir éliminer les hommes du chaos mais cependant, il voudrait étouffer l’affaire pour ne pas apeurer la population. Il veut faire passer les Balcks pour des fous qui ont pétés les plombs.
C'est à nous maintenant de trouver un arrangement concernant la finale qui selon lui, doit être absolument avoir lieu, quitte a faire revenir les autres équipes pourquoi pas…



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:59, édité 2 fois

23 "Les rois de la reine" (Part2 - Suite) le Lun 24 Aoû 2009 - 0:02

Nipoudam


Le lendemain, ma blessure va un peu mieux, je l'a désinfecte et me bande le bras. Karlek n'est toujours pas revenu, il doit surement nous attendre dans l'arène, enfin j'espère… :@:
Arrivée dans l'arène, j'essaie de lire sur les lèvres des Blackleafs, mais rien d'intéressant, ils parlent tactiques de combat pour le tournoi. Cependant, un d'entre eux semble se démarquer des autres, c'est surement leur chef Exclamation 2 d'entre eux se séparent du groupe et vont dans les tribunes, c'est étrange, ils ne sont donc plus que 5 pour combattre… J'aimerais bien savoir ce qu'ils mijotent Idea

Le 4ème tour sera un combat à 3 contre 3. Un rétiaire, soit moi et Gris en joker, contre un mirmillon Nain, un secutor, soit un des Humain et Luther Reise en joker, contre un rétiaire Blackleaf (le chef de la bande), puis un thrace, soit Nordebert et un Humain en joker, contre un provocator Blackleaf.
Avant le combat, nous discutons stratégie, les Blackleafs et les nains, eux, ne se concertent pas du tout, ils rentrent instantanément au centre de l'arène. "Et bien, ils ont bien l'air sur d'eux EUX!"
Le combat risque d'être intensif. Surtout qu'Ernest De Fontenoy nous a promis une surprise pendant le combat… jocolor

Etant un rétiaire, je décide de m'éloigner dès le départ afin d'attaquer à distance avec mes différentes armes. J'essaie un lancé de dague sur le nain, mais ce dernier esquive, plus de dague, merde! Crying or Very sad Heureusement, Nordebert, me rapporte le filet du rétiaire Blackleaf, héhé merci l'ami halfling. Wink
La surprise d'Ernest est arrivée: il s'agit d'un énorme ours et de 2 loups !!! affraid C'est la folie là dedans, notre humain secutor faiblit et se fait donc remplacer par Luther Reise.
Un phénomène étrange vient d'arriver, le chef rétiaire vient de faire peur à l'ours d'un seul regard… Bon on peut voir ça à notre avantage, on n'aura pas à l'affronter, hi hi. Smile
En voulant lancer mon filet sur un adverse, je trébuche et immobilise Luther Reise… oups, Mad il n'est pas content du tout, vite je dois aller le libérer avant qu'il s'énerve. Désolé Luther, j'ai été un peu maladroite sur ce coup là Arrow

Pendant ce temps, le Nain a tué un des loups et le provocator Black a tué l'ours. Ca c'est fait Exclamation C'est alors que le provocator Blackleaf se met à tirer sur le Nain "Mais il est abruti celui là, c'est son co-équipier ! " Je le charge, il prend cher le bougre, héhé.
Luther vient de se prendre un trident provenant des tribunes, je parierai que c'est l'un des Blackleafs camouflé dans le public. C'est alors que 2 Blackleafs rentrent dans l'arène et nous attaquent. Twisted Evil "Vite les zamis, à la rescousse, pas de pitié, le jeu est fini, c'est notre peau qui est remis en cause là" Evil or Very Mad

C'est l'anarchie là dedans. Mon objectif est de mettre le chef à terre, je tente alors un saut de fou pour le propulser à terre. Twingo, saut réussi "Tu ne sortiras pas d'ici vivant petit malfrat !!! " Evil or Very Mad Je lui plante mon trident dans la poitrine, mais tel un warrior survivor celui-ci se relève comme de chez les morts, oh oh ! pale Bon et bien ce n'est pas avec cet attirail de rétiaire que je réussirai à le tuer, je vais vite chercher mon arc elfique. Arrow

A mon retour, de nouveaux morts: le provocator Black, le nain et les 2 autres Blacks. Les 2 archers des tribunes tirent à l'arbalète et touche très gravement le jeune Gris. Je dois le protéger Suspect
Ernest De Fontenoy et tous les nobles sont partis des tribunes présidentielles… c'est honteux Exclamation Les gardes sont tout autour de l'arène mais ne nous viennent pas en aide, ils protègent seulement le périmètre!

Je réussi à atteindre de mes flèches un des Blacks archers. C'est Asbière qui viendra à bout du chef rétiaire.
Nous nous faisons quand même acclamer par le reste de tribunes. Je découvre le visage du chef Black, il est tout blanc type albinos, complètement déformé, fripé comme un vieillard et avec de yeux clairs. "Beurk, pas très attirant..."

Les nains nous apprennent que s'ils avaient un comportement étrange c'était tout simplement pour pouvoir observer les Blackleafs, ils les espionnaient. Les nains les soupçonnent d'être des adorateurs de Khorne. Arakni Fredrich, serait à la tête de la pyramide et recruterait tous types de personnes pour faire grossir son armée du chaos. Les nains ont réussis à assommer l'un d'entre eux pour pouvoir le questionner à son réveil.
"Mais Karlek dans tout ça, ou est-il passé? " Apparemment, il serait parti enquêter de son côté avec un autre nain...



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:59, édité 7 fois

24 "Les rois de la reine" (Part2) le Dim 23 Aoû 2009 - 23:49

Nipoudam


Les Humains de Bugenhof sont très rigoureux, ils ne boivent pas afin d'être en pleine forme pour le tournoi de demain. Chez nous, la rigueur est mise de côté, puisque chaque membre de l'équipe prend au moins 1 chouffe… drunken

Le lendemain, nous prenons place dans l'arène, celle-ci a été agrandi, il ne s'agit plus d'un théâtre mais d'un amphithéâtre. De surcroit, le public est lui aussi plus nombreux. Comme à son habitude, c'est Ernest De Fontenoy qui explique les modalités. farao

Le 1er tour fera confronter un rétiaire contre un mirmillon. Le rétiaire sera un Blackleaf, nous avons ainsi l'avantage de pouvoir choisir quel mirmillon l'affrontera. C'est Sidiber qui se portera premier volontaire. Malheureusement, ce dernier ne ressortira pas vainqueur, le Blackleaf a été beaucoup plus rapide que lui et l'a immobilisé avec son filet. Je note que pendant le combat, l'ennemi était à découvert, j'ai pu observer qu'il avait des yeux bleus très clairs… Like a Star @ heaven

Pour le 2ème tour, ce sera du 2 contre 2 avec une nouveauté: nous pouvons faire un échange lors du combat. cheers Ce sera donc un mirmillon de notre équipe, soit Karlek et Sidiber, contre un hoplomaque adverse Blackleaf. En parallèle, un scissor, soit Gris et Luther Reise, contre un secutor Nain. Les combats se passent en simultané. Karlek et Gris sont très motivés, ils n'hésitent pas à se mettre à 2 sur un Blackleaf pour avoir plus de chance de remporter le combat. Cette technique ne tarde pas à porter ses fruits puisque Karlek fini par assomer le Blackleaf. Cependant, nous remarquons que le nain adverse ne se donne pas corps et âme dans le combat… c'est étrange! Rolling Eyes Mais ce n'est pas grave pour le moment, nous remportons le combat… Et de 1 pour nous !!! cheers

Surprise : Ernest De Fontenoy nous apprend que la journée n'est pas fini, et qu'il reste un combat à faire de nuit… keal… la nuit j'adore! cheers
Le 3ème tour sera de nouveau du 2 contre 2 et opposera un provocator Blackleaf contre un scissor, soit Luther Reise; puis un hoplomaque Blackleaf contre un thrace… moi! Twisted Evil Cette fois le bonus est un échange joker, c'est-à-dire que nous pouvons nous faire remplacer par n'importe quel gladiateur de notre équipe.
Une chose importante à noter tout de même: la couleur de peau de mon adversaire… elle est noire, je n'avais jamais vu ça de ma vie. Il doit venir de là-bas! silent
Mon adverse est très agile, comme tous les Blackleaf j'ai l'impression… Il esquive pas mal d'attaque. Luther a l'air de bien se débrouiller avec le sien, il grimpe même sur son dos, et lui ouvre la poitrine. pale Quant à moi, je réussis à mettre à terre le Black grâce à un super saut coup de pied ninja, et je le mets en joug afin qu'il abandonne, mais en vain. cherry Luther Reise finit par l'assomer. Et de 2 pour nous !!! cheers

Il est 22h, les combats sont enfin terminés pour aujourd'hui. albino Je décide de mener ma p'tite enquête sur nos adverses afin de mieux appréhender les futurs combats. Il ne serait pas très sérieux de se rendre dans le quartier nain pour une elfe, c'est donc Karlek qui s'en chargera… Luther, Gris et moi consacrerons notre attention sur les Blackleafs.
Après avoir trouvé leur auberge, nous les espionnons. Pas de chance, toutes les fenêtres sont calfeutrées par de grands rideaux noirs. Une porte donne sur l'arrière de l'auberge, mais impossible d'y aller car 2 personnes montent la garde. Pour observer l'étage, Gris et moi montons sur la maison d'en face. Il y a bien de la lumière mais je ne vois rien de particulier. Super !!! scratch
C'est alors que je reçois une flèche dans le bras. Aïe !!! Mad Mad Qui a fait ça Question Exclamation J'ai très mal mais heureusement une potion de soin remettra tout ça en ordre. Je monte sur le toit pour avoir un meilleur angle de vue. Un carreau dépasse de la cheminée de l'auberge, on est repéré. Il faut rentrer pour ne pas faire trop de grabuge. Arrow Sur la route du retour, Gris nous explique avoir aperçu 2 hommes de dos avec la marque du chaos tatoué dans leur coup. Cela ne me dit rien qui vaille. :monkey:

Ma blessure n'est vraiment pas belle à voir, on dirait comme du moisi tout autour. Beurk c'est crade! pale Un bon repas bien chaud nous requinque en un rien de temps. albino En revanche, Karlek n'est toujours pas rentré de son excursion dans le quartier des nains… On décide de l'attendre, mais à 4h je me dis qu'il est peut être plus sérieux de se mettre au lit. Sleep Surtout qu'il est possible qu'il soit tout simplement en train de se souler avec ses amis nains l'ivrogne! drunken



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:58, édité 10 fois

25 "Les rois de la reine" (Part1 - Suite) le Jeu 13 Aoû 2009 - 23:29

Nipoudam


Une fois l'hébergement trouvé, nous pouvons désormais aller chercher nos badges d'inscription pour le tournoi. Chanao nous conduit ainsi jusqu'à Ernest De Fontenoy au palais central. C'est un vieillard assez ouvert sur tous les points. Il nous explique qu'il y aura 8 équipes de 7 gladiateurs (soit 56 participants) à participer au tournoi

- l'équipe mixte de Krugenheim (nous quoi)
- l'équipe mixte de Nuln
- l'équipe des humains de Bugenhof
- l'équipe des humains de Langwald
- l'équipe des nains de Zhubar
- l'équipe des nains de Karakadrin
- l'équipe des halfing de Grunhugel
- l'équipe des de gladiateurs, les Blackleaf

Ernest nous remet le médaillon officiel de participants au tournoi de gladiateurs!!!
Deux chapeaux ont étés constitués au sort. C'est Ernest De Fontenoy qui choisit quel type de gladiateurs s'opposera entre eux. Au premier tour, ce sera un secutor contre un rétiaire. Chaque équipe est donc présentée au public en délire. Nous avons choisi un nom de combat: les Cosmoducks de Krugenheim.
Dans notre poule, c'est Luther Reise qui s'y colle pour le premier combat en tant que secutor. Il affrontera une femme elfe rétiaire de l'équipe mixte de Nuln. Leur équipe est constituait de 2 elfes, 2 nains, 2 humains et 1 halfing. Notre champion de justice en sortira vainqueur. Et de 1 !!! cheers

Pour ma part, mon premier combat m'a permis d'interpréter un thrace. Technique de combat différente du rétiaire puisque j'ai beacoup plus de protection, ce qui me rend plus lourde et de ce fait beacoup moins agile. Face à moi, un hoplomaque humain de l'équipe de Nuln. Après plusieurs mouvement, je réussi à l'imobiliser et à le tenir en joug, il abandonnera le combat. Et de 2 !!! cheers

C'est la fin des combats pour aujourd'hui, nous avons déjà un avantage sur certains. 2 combats de gagnés sur 3.

Nous retournons à l'auberge pour reprendre des forces, la nouvelle bière est arrivée, c'est l'orgie totale dans les rues, tout le monde est ce pendant joyeux, pas de mauvaise ambiance comme j'aurais pu le croire, mais ce n'est que le début… Arrow drunken Bon et bien allons-y, goutons à cette fameuse bière naine: La Chouffe parait-il ! Elle est bonne mais ne me fais pas autant d'effet qu'à Gris, qui soit dit en passant à inviter tout le quartier dans notre auberge. Il est complètement parti dans ces délires… No Bon et bien moi je vais me coucher. Demain, une longue journée nous attends.Tchao pantin ! Sleep

Dès le lendemain, pas de répit, c'est reparti pour combattre dans l'arène ! Shocked

C'est Asbière qui rouvre les hostilités en combattant contre un rétiaire. Celui-ci a été bien trop rapide pour lui malheureusement... No Heureusement Chanao est là pour nous remettre en jeu... Et de 3 !!! cheers

Le 1er tour étant terminé, place aux résultats: nous sommes bien évidemment sélectionnés pour le reste du tournoi. Ouais houra !!! 3 combats gagnés sur 5, nous sommes assez fiers de notre première prestation. Mais le plus dur reste à venir, je redoute d'affronter la Blackleaf … affraid affraid

Ernest De Fontenoy annonce avant de clore la cérémonie que le 2ème tour sera différent du 1er. Nous allons combattre en équipe de 14 gladiateurs. Selon le tirage au sort, nous ferons donc équipe avec les humains de Bugenhof pour combattre les Blackleaf et les nains de Karakadrin. Un beau combat s'annonce !!! cheers

Afin de parler stratégie et de faire connaissance, les humains de Bugenhof nous invente à déjeuner dans leur auberge "des Brigands". Nous sommes accueillis par leur coach Sidiber.
Après le déjeuné, nous invitons à notre tour nos acolytes pour le diner de ce soir dans notre auberge, notre nourriture y sera plus raffinée, car ce n'est pas pour critiquer mais leur cuisinier a du apprendre à cuisiner à la va vite… no comment! albino

En attendant, nous décidons de nous promener un peu dans la ville. Un stand attire mon attention, le marchand nous apprend à fabriquer des poisons à l'aide de produits simples à trouver dans la nature. Après 2 bonnes heures de concentration, j'arrive à retenir une formule. Il s'agit du poison nommé COBRA, il permet de tuer une personne en 5 heures après ingurgitation: 3 feuilles d'érable, 1 araignée, et quelques points blancs d'une amanite tue mouche. Ce poison n'a pas d'antidote!!!



Dernière édition par Nipoudam le Ven 18 Déc 2009 - 2:57, édité 1 fois

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum